Publié le 26 Avril 2012

Le nouveau sarkophage de Tchernobyl...

 

Fukushima mon amour...

 

"Tu n'as rien vu à Hiroshima". 

 

 

 

 

Comme ces propos de Marguerite Duras nous parlent. Comme les images d'Alain Resnais nous disent la réalité. Le film a été tourné en 1959. Il n'a pas pris une ride.

 

Mais nous... nous avons beaucoup vieilli. Nous n'avons rien vu... à Hiroshima.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Luciamel

Publié dans #arts - livres - films -spectacles

Repost 0

Publié le 25 Avril 2012

FR3 est venue nous filmer. Quelle effervescence !

 

 

20120424-FR3-MDB-001.jpg photo (c) Luciamel, Café-Livres, 10, rue St Martin, Paris 4e, le 24/04/2012

 

 

 

Je suis arrivée alors que tout était déjà en place et organisé... bon, j'ai pu poser pour Simon, ma caméra préférée ;)) (le portrait devrait apparaître dans son blog dans un jour ou deux). Je trouve que, malheureusement, la télé ça aplatit un peu les choses, ça les affadit. On peut difficilement y montrer ce qu'est la présence aux autres.  

 

Or, le MDB n'est que ça : de la présence des unes aux autres.

 

A la télé, on devient des produits, des objets... de curiosité. N'est-ce pas cher payé pour 10 minutes de gloire ? et quelle gloire ? pour ne pas dire : quel intérêt ?

 

Mais c'était le jeu, à jouer..?

 

Ils nous ont interviewées, ou, plutôt, ils ont demandé à Polluxe et à Olympe de répondre à quelques questions : drôle de conception de ce qu'est un "groupe" de blogueuses... Eh oui, notre défaut franco-français, de toujours chercher les leaders, les porte-parole. On a du mal à penser collectif. Je croyais qu'on allait passer de table en table, tendre le micro aux unes et aux autres : "qui êtes-vous ? vous venez souvent ? pourquoi êtes-vous là ?".  Non, il nous faut centrer son attention sur quelqu'un. Je n'avais pas été prévenue au sujet de l'organisation du reportage, sinon j'aurais suggéré de procéder autrement.

 

Cela dit, elles ont été merveilleuses, naturelles et détendues, nos deux blogueuses vedettes. Elles m'ont bluffée par leur aisance à causer dans le poste : on aurait dit qu'elles avaient fait ça toute leur vie. C'est sûr que moi j'aurais bafouillé et, qui sait, été ridicule (l'autre mal français : dénoncer le "ridicule").

 

Il y eut deux cadres à cette soirée, celui de l'écran de la télé, et celui des tableaux de Simon (lui qui, habituellement, nous regarde, fait notre portrait, fixe notre image sur le papier...). Lequel restera ? laissons le temps faire son oeuvre.

 

Vous étiez là, on vous a aperçues furtivement sur l'image, et pourtant c'est avec vous que j'ai apprécié de discuter, c'est vous, quand je viens au MDB, que j'ai envie de regarder, d'écouter, car ça vaut mieux qu'une soirée télé...

 

Après le départ des caméras, c'était comme si la magie habituelle s'était envolée... avec les paillettes, les spots, et une nuée de techniciens qui allaient rentrer chez eux... le boulot terminé.

 

Où est l'humain dans tout ça ? en état de veille, sans doute.

 

Vous étiez assez nombreuses au moment du tournage, vous le fûtes beaucoup moins pour la suite de la soirée, qui n'a pas eu le charme habituel... la fée Carabosse nous avait joué un mauvais tour.

 

Exceptionnellement, car je n'ai pas beaucoup de temps, je donne la liste des présentes par compte Twitter (je complèterai mardi 1er mai, à mon retour de week-end prolongé, avec les liens sur tous les blogs) :

 

 

@Polluxeblog

@Olympeblogueuse

@Luciamel

@Nipette

@alibibi

@Scharlotte (on t'attend sur Twitter !)

@marsupilamima

@annikapanika

@blandinebs

@sblc75

@sandrinejoseph

@parolesfemmes (passées en fin de soirée)

@sophiaIfigha (passée en fin de soirée)

 

 

 

Tous les ans il y a un 25 avril, tous les ans il n'y a pas une révolution...

 

 

 

 

 

 

 

 

Grândola, vila morena
Terra da fraternidade
O povo é quem mais ordena
Dentro de ti, ó cidade
Dentro de ti, ó cidade
O povo é quem mais ordena
Terra da fraternidade
Grândola, vila morena
Em cada esquina um amigo
Em cada rosto igualdade
Grândola, vila morena
Terra da fraternidade
Terra da fraternidade
Grândola, vila morena
Em cada rosto igualdade
O povo é quem mais ordena
À sombra duma azinheira
Que já não sabia a idade
Jurei ter por companheira
Grândola a tua vontade
Grândola a tua vontade
Jurei ter por companheira
À sombra duma azinheira
Que já não sabia a idade
Grândola, ville brune
Terre de fraternité
Seul le peuple ordonne
En ton sein, ô cité
En ton sein, ô cité
Seul le peuple ordonne
Terre de fraternité
Grândola, ville brune
À chaque coin un ami
Sur chaque visage, l’égalité
Grândola, ville brune
Terre de fraternité
Terre de fraternité
Grândola, ville brune
Sur chaque visage, l’égalité
Seul le peuple ordonne
A l’ombre d’un chêne vert
Dont je ne connaissais plus l'âge
J’ai juré d’avoir pour compagne
Grândola, ta volonté
Grândola, ta volonté
J’ai juré de l'avoir pour compagne
A l’ombre d’un chêne vert
Dont je ne connaissais plus l'âge

 

traduction Wikipédia

 

 


Voir les commentaires

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Montmartre des Blogueuses - MDB

Repost 0

Publié le 21 Avril 2012

Debriefing du premier tour de l'élection présidentielle ou sujets plus légers ? vous le déciderez lors de notre prochaine rencontre, au Café Livres au pied de la Tour St Jacques, au Châtelet.

 

Vous, blogueuses ou twitteuses, habituées ou visiteuses occasionnelles, femmes curieuses du monde qui nous entoure, femmes engagées ou dégagées, femmes sur qui souffle un vent de créativité ou de liberté, venez inventer avec nous une nouvelle forme de société.

 

 

 

 

le mardi 24 avril 2012 à partir de 18h30

 

 

 

  au Café Livres (ou Café l'Ivre)

10, rue St Martin, Paris 4e

(face à la tour St Jacques, et à l'angle de la rue de Rivoli).

 

  

 

inscrivez-vous ici-même, ou sur le blog de Polluxe, ou sur le site Facebook.

 

 

 

Ca sera la 12e session du MDB (Montmartre des Blogueuses), et pour l'occasion (les élections, ou l'air du temps, mais aussi notre originalité qui commence à intéresser les médias) FR3 sera présente et nous filmera pour son édition du 19/20h : soyez là assez tôt, 18h30 serait bien, pour que nous ayons le temps de nous installer et de nous recoiffer ;))

 

"Venez comme vous êtes" , comme le dit la pub, l'union de nos différences, et de nos ressemblances, créera la magie de la soirée.

 

Simon Gaëtan, notre peintre fétiche, sera présent pour faire leur portrait à l'aquarelle de celles qui voudront bien se prêter au jeu d'une pause de 10 à 15 minutes face à lui.

 

Nous pourrons boire un verre ou manger (planches de charcuterie et plats de qualité, à très bon marché).

 

Ce soir, je regarde LCP (La chaîne parlementaire), une émission littéraire passionnante : Bibliothèque Médicis. Jordi Saval y parle de sa femme disparue en 2011, Montserrat Figueras, et Cinzia Pasquali, la restauratrice de la Sainte Anne de Leonard de Vinci, nous fait rêver...

 

 

 

http://www.lefigaro.fr/medias/2012/03/26/171992bc-7744-11e1-96e8-3cc4ba64c9f7-493x628.jpg

image empruntée ici

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Montmartre des Blogueuses - MDB

Repost 0

Publié le 17 Avril 2012

20120415-gorilleLevallois-006.jpg

photo (c) Luciamel, le 15 avril 2012, Mairie de Levallois, oeuvre de Richard Orlinski, "Born Wild"

 

 

Je ne vous parlerai pas de politique, je risquerais de vous énerver (rien que de lire vos blogs où maintenant vous faites l'éloge de Ségolène Royal, vous qui la vomissiez à longueur de temps, ça me confirme que, décidément, votre pensée ne vaut pas grand chose).

 

Le 6 mai, quel que soit le résultat, la France sera en deuil.

 

La France aura mal car elle aura été trahie encore une fois. Et c'est vous, son peuple, qui n'aurez que vos yeux pour pleurer.

 

José Saramago avant de mourir avait écrit La lucidité, un dernier cri de combat, une dernière fulgurance de l'engagé communiste qu'il fut toute sa vie : il demandait qu'on prenne en compte, véritablement, le vote blanc (la lumière blanche, qui faisait suite à l'aveuglement). 

 

Je vous dirai aussi que Noam Chomsky dénonce depuis fort longtemps la douce illusion dans laquelle nous croyons vivre, en démocratie : les médias, nos illusions nécessaires, et la fabrication du consentement. 

 

Vous êtes endormis par un type dont on a dit qu'il était flamby ou gauche molle ou capitaine de pédalo, ou impuissant (cf. son ex-femme : "qu'a-t-il réalisé en 30 ans ?"). Aujourd'hui ils (elles) sont tous là, à lui faire la cour : comme les rats quittent le navire, les courtisans n'attendent guère à rappliquer quand l'appât du gain (ou du pouvoir) se fait sentir...

 

Tels ces blogueurs de gauche qui se disent qu'en lui serrant la main ils seront bénis par le regard de Royal, alors qu'ils crachaient sur son image voici bien peu de temps. 

 

Ils me désolent, non parce qu'ils sont faibles, ou stupides, cela on peut tout à fait le comprendre et le pardonner, non, le pire est leur paresse à penser.

 

Quand la gauche fera-t-elle cet effort-là ? celui de penser ? celui de renverser les ordres établis, les privilèges des uns et des autres qu'il faut conserver pour se faire réélire ? Celui d'avoir le courage de secouer les cocotiers de trop de petits, et de gros, profiteurs.

 

Tout à plat.

 

Discutons vraiment, référendum ou démocratie participative, de ces sujets qui fâchent. 

 

Je vous l'ai déjà dit je voterai écologiste au premier tour, et je voterai blanc au second (je m'abstiendrai car en France c'est décompté de la même façon). 

 

François Hollande, si tu es élu, attends-toi à me trouver sur ton chemin, attends-toi à mon opposition pleine et entière à tes mensonges, à tes trahisons, à tes faux-semblants.

 

Non, je ne vous parlerai pas de politique, ça risquerait de nous fâcher.

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Politique - société

Repost 0

Publié le 14 Avril 2012

Vous nous rêvez princesses,

endormies en vos palais de l'Elysée...

et nous sommes guerrières

en Birmanie, au Pakistan, en Iran, en Syrie.

 

 

20120401-014.jpg photo (c) Luciamel, place des Vosges, le 1er avril 2012

 

 

Vous nous aimez  mamans de vos bobos,

vous nous détestez mamans de vos bobos...

et nous sommes le monde qui renaît en notre sein,

les porteuses, les ouvreuses de nouveaux chemins.

 

Nous vous rêvons héros, fiers et invincibles,

pourfendeurs du mal, Arthur ou Lancelot...

et vous n'êtes que les fils de vos pères...

les trop aimés de vos mères, des fatigués...

 

Les sirènes ne savent plus vous enchanter,

les Hercule ne sont plus que des poireaux...

 

Où vivons-nous ? quel est ce labyrinthe ?

Ariane, Pénélope, réveillez-vous,

oubliez ceux qui vous ont délaissées,

pour nous redonner le fil, à suivre ou à tisser.

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Poésies - musiques

Repost 0

Publié le 13 Avril 2012

Le vide sidéral, l'absence de perspectives, ici, là, ou plus loin, tout tombe en décrépitude.

 

Nous perdons pied dans nos entreprises car plus rien ne semble assuré : ni le futur de nos retraites, ni le présent de nos emplois, sans parler de nos salaires qui ont de plus en plus la gueule de bois.

 

J'écoute les uns et les autres dans le grand show de nos télés, mais je parle aussi aux gens autour de moi. Il en ressort de tristes conclusions : nous serons les dindons de la farce; au bout du compte, le déficit sera encore le nôtre.

 

Un nouveau tsunami est annoncé sur Tokyo, 35m cette fois-ci... Voudrait-on par ces annonces de catastrophes, de peurs, de terreurs terribles et terroristes, nous manipuler ? qu'on ne s'y prendrait pas autrement. Nous intimer de rester cloîtrés dans nos vies de pacotille, et de, surtout, ne pas broncher.

 

Alors, je vous le dis, ne soyez plus paralysés par la domination de ceux qui nous croient à jamais soumis. Osez regarder dans les yeux nos seigneurs, osez regarder par le trou de la serrure de notre prison, et vous découvrirez les jardins qui sont cachés aux asservis.

 

Le soleil troue les nuages, il est comme un coeur qui palpite, entre deux mains qui se tendent vers nous.


 

 

20120413-trou-de-serrure-rue-Quincampoix-003.jpg

 

20120413-trou-de-serrure-rue-Quincampoix-005.jpg 

 

20120413-trou-de-serrure-rue-Quincampoix-001.jpg photos (c) Luciamel et Julien, rue Quincampoix, le 13/04/2012

 

 

 

 

Qu'un seul de nous s'éveille, et il sera le levain qui fera lever le pain... Point n'est besoin d'y croire ou d'espérer, il suffit de s'y attendre. 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Politique - société

Repost 0

Publié le 8 Avril 2012

20120408-Stephane-009.jpg batucada aux Buttes Chaumont, photo (c) Luciamel, le 08/04/12

 

 

 

J'ai vu l'envol, j'ai vu le saut,

quand soudain l'oiseau

a crié dans la nuit,

et ce sont tes yeux,

et c'est ta voix,

qui a réveillé le soleil

en moi.

 

Alléluia !

la lumière, ah !

 

J'ai déposé les fleurs, lavé les pleurs,

mes mains rejoignent les tiennes,

ma soeur.

 

Bruissement des étoiles,

ou souffle du ressuscité...

j'ai eu envie de le chanter.

 

Nuit noire et pourtant

mes pas ont été guidés.

 

Il m'importe peu de savoir

où je vais,

car la paix m'y attend,

un soir de juin ?

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Poésies - musiques

Repost 0

Publié le 5 Avril 2012

"Tu n'écris plus... pourquoi ?" me demande Simon. Je pourrais lui dire comme dans la pub' pour Roquefort dans les années 70 : "y a rien d'intéressant à dire". La vidéo a disparu...pas mon souvenir.

 

 

20120401-029.jpg

photo (c) Luciamel, rue Vieille du Temple, Paris 4e

 

 

"En fait", comme on dit à Paris en ce moment, dans les milieux spécialisés en communication... En fait, c'est plutôt parce que je suis en couple... "Ah!", m'a-t-il répondu, "profites-en bien ! mais poste quand même quelque chose de temps en temps, histoire de ne pas disparaître totalement de la blogosphère". C'est vrai que mon niveau, ma cote, ne cesse de baisser dans le e-buzzing (c'en est même amusant comme les deux courbes se rejoignent : celle de mon influence, et celle de ma vie amoureuse) depuis que je suis en couple (mai 2011). Il faudrait faire une étude. Les blogueurs hommes en couple bloguent-ils plus et sont-ils plus influents que les blogueuses "casées" ? Il paraît que les hommes réussissent plus en étant en couple, alors que les femmes c'est l'inverse. Va savoir pourquoi, Ségolène...

 

Il y a des exceptions... bien sûr.

 

Il faut dire aussi qu'en ce moment... avec la campagne absolument chaotique que nous vivons, je le répète, eh oui Simon... je risque de voter blanc, ou même de m'abstenir au second tour (le candidat Hollande me donnant des boutons à un point extrême), et, pour le premier tour, je le confirme, je voterai :


 

EVA JOLY

 

 

Bref... rien d'intéressant à dire.

 

Alors, écoutons... Chopin, par Maria João Pires et Pavel Gomziakov (émission brésilienne) :

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Luciamel

Repost 0