Nuit psychédélique

Publié le 15 Avril 2008

Non, rassurez-vous, je ne vais pas vous parler de drogues... J'aurais pu tout aussi bien titrer : "promenade dans la nuit avec Clarence"... mais ça faisait ambigu, ou, "nuit surréaliste", mais ç'aurait été convenu... Alors, j'ai choisi "psychédélique" pour la sonorité et pour correspondre avec ce qui va suivre.

On reconnaît qu'on est drogué (dépendant) quand on est obsédé par quelque chose, quelqu'un, qu'on ne pense plus qu'à ça, qu'à lui, elle... Ca ressemble souvent à l'état amoureux. Je sens que, là, vous êtes intrigués, que certains déjà redoutent ce que je vais dire...

Oui, mon blog... vos blogs... deviennent mon aliment de chaque jour... j'y puise des forces insoupçonnées, j'y parcours des univers, je m'enrichis à travers vous, je me construis dans la blogosphère...

Toutefois... faudrait peut-être m'en inquiéter, car j'en rêve aussi la nuit... Je continue le dialogue avec vous, je vous réponds, je vous retrouve...

Ainsi, cette nuit, me voici embarquée au bord de la Seine, j'habitais sur un bateau, et mes bagages avaient été mis sur le quai, j'ai voulu rejoindre mon embarcation à la nage... j'ai un peu hésité, car nager dans la Seine... ça me semblait risqué (à part Chirac... personne n'y aurait songé), je m'enfonce doucement dans l'eau, tiède, agréable, grise, des algues, beaucoup, mais pas de remous... je m'approche du bateau, je vois qu'on emporte les valises, une noire, une rouge... quelqu'un se met à vouloir ouvrir la noire... je m'approche : "c'est à moi", dis-je.

Puis, je me balade dans un centre commercial, peut-être Les Halles, j'arrive près d'un magasin à chaussures très chic, en contrebas, je m'y engage, et quelle n'est pas ma surprise de voir en vitrine, des chaussons (sortes de grosses chaussettes très classes, très bcbg) avec la mention (il les avait fait marquer) : Clarence Boddicker... de très élégantes chaussures aussi... Moi, surprise, tiens mais pourquoi donc ? Clarence a-t-il des actions dans ce magasin ?

Un peu plus tard, je le croise, le cher Clarence (le Lion bigleux de mon enfance...) et je lui dis que non seulement j'ai vu sa pub dans le magasin, mais qu'encore j'avais pu visionner son clip... une sorte de mini-film ressemblant au "tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le sexe" de Woody Allen, le passage, où les spermatozoïdes s'engouffrent comme des fous pour atteindre l'ovule... et où un seul (parfois c'est deux, mais c'est rare !) atteindra le but... Je lui contais ça à Clarence, je lui disais combien je trouvais ça étonnant, ces petits spermatozoïdes tous capotés... quand même, avec des chaussettes...
Je crois que c'est à ce moment-là que je me suis réveillée... il était 5h14 du matin... difficile de me rendormir (je me lève à 6h30)... Alors, je t'en ai voulu Clarence... pourquoi venir en pleine nuit me raconter des histoires de chaussettes ?

Bon, une seule question Clarence : se pourrait-il que d'ici peu tu nous annonces que tu vas être papa ?

Pour illustrer musicalement ce rêve, un clip pioché sur le blog d'un ami... moi, qui croyais qu'il était libre Gérard... Orion et sa mort... par Gérard Manset (merci Roger...) :




Et pour clore mon sujet... une prise de position écologique... Green Peace qui a fait un clip parodiant la scène des spermatozoïdes de Woody Allen, Messieurs... attention (je l'ai relu aujourd'hui en commentaire du documentaire programmé ce soir à la télé, sur France 5 : "Tu seras un homme, mon fils!", "une étude scientifique avance même que le chromosome Y disparaîtra dans 14 millions d'années". Bon... Messieurs... il est encore temps de voir venir!). On nous dit aussi : "après des siècles de domination masculine, le vent semble tourner (...) et tout porte à penser que la domination de l'homme pourrait bientôt n'être qu'un vieux souvenir..." : Messieurs, à vos cassettes !



Rédigé par Luciamel

Publié dans #blogs et blogueurs

Repost 0
Commenter cet article

Tini 16/04/2008 20:18

@ Lucia: Cela fait longtemps les dimanche après-midis de mon enfance. J'avais au moins 12 ans.....l'autre échelle je ne la connais pas. Je me souviens aussi de "Cher oncle Bill" et Skippy le kangourou. À tout à l'heure dans le groupe de thérapie.......

Tini 16/04/2008 20:09

Merci M1 nous avons eu quelques difficultés avec la manque de visibilitée Clarence et moi. Il m'a raté. Ce matin j'ai vue Berlusconi en pose à la Napoleon. Il ne recule devant rien pour avoir la publicité..

tsi hi 16/04/2008 19:26

naaan ?!
tu vas pas aller te jeter toute crue dans les pattes d'un lion bigleux !?! et bigleux, passe encore, mais qui louche !!
bon écoute, tu viens dans ma boutique (au 68, là http://maynatworks.hautetfort.com/archive/2008/04/16/68bis-rue-des-liquettes.html ) tu regardes, tu prends ce que tu veux, moi pendant ce temps je demande à tiniak le numéro de Daktari.
nonmé, y en a pas pour long, respire... nnnn'allez, à toute, ma Belle.

luciamel 16/04/2008 18:28

@M1, Véro, Tini... je vous propose qu'on commence la thérapie de groupe... c'est quoi Clarence pour vous ? un lion ? mais encore... vous aviez quel âge ? que s'est-il passé à cette époque-là ? souvenez-vous il y avait une échelle... (cf. Knock) et c'était dans quoi déjà ??? Daktari ? je confonds ?

M1 16/04/2008 18:06

luciamel, ben c'était bien ce rêve hier :)
tini, et toi avec Clarence? ;)

verovero7 16/04/2008 09:52

waou, bienvenue au club :)
je n'ai pas rêvé de clarence, mais je suis une habituée des folies oniriques.
c'est incroyable de constater quelquefois à quel point nous sommes capables de tout, la nuit.

luciamel 16/04/2008 07:34

@Clarence : que ta nuit s'éclaire d'étoiles !!! celles qui brillent dans les yeux de ta femme;
@Tini : oooohhh, le vilain cauchemar ! en ce moment les cieux semblent chargés, et les anges viennent nous réveiller au petit matin...
@Milla : j'oubliais, en ce moment je me dope au gingembre (frais) et au curcuma (frais)...

luciamel 16/04/2008 07:29

@Milla : j'ai déjà écrit, ici ou ailleurs, des trucs sur Castaneda... peut-être dans le billet sur "Piano Man"... je te dirai ça ce soir... sa mort si étrange... "Le voyage définitif" son dernier ouvrage... il disait ne rien prendre comme drogues... c'est quand même un cancer du pancréas (si ma mémoire est bonne) qui l'a emporté. Moi, ce que je prends, un peu de vin rouge... s'agirait pas d'abuser... comme ils disent nos censeurs-contrôleurs-producteurs-viticulteurs-publicitaires...

Tini 16/04/2008 06:05

Je me suis reveillée après une nuit courte, relis ton article et revois mon cauchemar: Hier j'ai lu un article qui annonçait que selon la démographie il trés bien possible que je dois abbandonner ma profession dans quelques années, manque d'élèves peut-être je viendrais à Paris ou les classes sont si nombreuses encore, mais avant il faudrait gagner au loto peut-être......, Lucia tu rêves de tes lecteures pour tes lecteures, je suis accros. Bisous

Clarence Boddicker 16/04/2008 03:34

J'ai semblé poursuivre une partie de tes pérégrinations nuitesques sur les quais de Seine. Mais la fraicheur s'est rappelée à moi. C'est bizarre, je ne portais pas de chaussettes, ce soir-là...

Et puis mes rêves se peuplent doucement d'enfants, de petits garçons, de filles qu'on prénommerait invariablement Léo ou Luca, Chloé ou Sophie, Diego quand l'envie m'en prendra.

Je me réveille toujours après mon épouse, et ses grands yeux ouverts me scrutent sensiblement dans la pénombre. Nous n'avons pas d'enfants. Et j'espère que ce mauvais rêve va prendre fin.

Clarence, qui finira par être sage.