Les nuits de la lune pleine

Publié le 19 Avril 2008

La lune est presque pleine... demain matin, Taureau-Scorpion, premier degré. Elle a emporté Aimé Césaire, ou plutôt elle l'a aidé à s'en aller... Bon voyage près des étoiles au poète de la négritude ! En ce moment, Mars et Jupiter sont déchaînés l'un contre l'autre... ça nous fait de beaux abus de pouvoir ça... la guerre des clans (et ça risque de durer...). Au Conseil des ministres, il paraît que ça a bardé !!! Les OGM (ogres, grands et méchants) ont décidé de nous bouffer tout crus. Tout ça me donne le blues, et en portugais ça se dit fado... Mon spleen de Paris.

Mariza, elle le chante "Meu fado".




Trago um fado no meu canto
Canto a noite até ser dia
Do meu povo trago pranto
No meu canto a Mouraria

Tenho saudades de mim
Do meu amor, mais amado
Eu canto um país sem fim
O mar, a terra, o meu fado
Meu fado, meu fado, meu fado, meu fado

De mim só me falto eu
Senhora da minha vida
Do sonho, digo que é meu
E dou por mim já nascida

Trago um fado no meu canto
Na minh'alma vem guardado
Vem por dentro do meu espanto
A procura do meu fado
Meu fado, meu fado, meu fado, meu fado




Je porte un fado dans mon chant
Je chante la nuit jusqu'au point du jour
De mon peuple je porte la plainte
Dans mon chant la Mouraria 

J'ai le regret de moi-même
De mon amour, le plus aimé
Je chante un pays sans fin
La mer, la terre, mon fado
Meu fado, meu fado, meu fado, meu fado

De moi il ne me manque que moi
Régnant sur mon propre destin
Du rêve, je dis qu'il est mien
Et je me réveille après être née

Je porte un fado dans mon chant
Dans mon âme bien protégé
De l'intérieur de l'effroi elle vient
La quête de mon fado

Meu fado, meu fado, meu fado, meu fado

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Spiritualités - astro

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

luciamel 20/04/2008 09:46

@Tini : comme la lune fut puissante cette nuit ! as-tu bien dormi ? la lumière de la lune est parfois trompeuse, elle semble nous montrer un chemin mais nous dissimule les ravins...

Tini 20/04/2008 02:05

Important: il ne faut pas confondre les points cardinaux sinon on ve se perdre....Pardon

luciamel 20/04/2008 00:21

@Tini : randonneur à la lune... quelle belle image : je m'en allais les poings dans mes poches crevées... mon paletot aussi devenait idéal, j'allais sous le ciel, Muse, et j'étais ton féal... oh, la, la... que d'amours splendides j'ai rêvées... (Rimbaud)

Tini 19/04/2008 15:20

La lune n'est pas si.....
Voici une canson d'amour à la lune de Schubert
(je la chante actuellement aux cours, elle est trés belle!

Der Wanderer an den Mond

Ich auf der Erd, am Himmel du,
wir wandern beide rüstig zu:
ich ernst und trüb, du mild und rein,
was mag der Unterschied wohl sein?

Ich wandre fremd von Land zu Land
so heimatlos, so unbekannt;
bergauf, bergab, waldein, waldaus
doch bin ich nirgend, ach! zu Haus.

Du aber wanderst auf und ab
aus Westens Wieg' in Ostens Grab,
wallst Länder ein und Länder aus,
und bist doch, wo du bist, zu Haus.

Der Himmel, endlos ausgespannt,
ist Dein geliebtes Heimatland:
O glücklich, wer, wohin er geht,
auf der Heimat Boden steht.

-Joh. Gabr. Seidl-


„bon j’ai essayé une traduction“

Randonneur à la Lune

moi sur terre toi au ciel
nous marchons bien tous les deux
moi sérieux et trouble toi douce et pure
Quoi que soit la différence?

Je marche étrange d’un pays à l’autre
si apatride, si inconnu
par monts et par vaux entrant et descendant des fotêts
Donc hélas! Nul ne part est ma maison.

Toi par contre montes et descentes
du berceau d’est à la tombe d‘ouest
tu pèlerines un pays après l‘autre
et te sens partout chez toi.

Le ciel étend à l‘infini
est ta patrie aimé
heureux ce qui ou qu’il soit
se trouve à la maison.