Moine, chevalier

Publié le 25 Juin 2008

Un récent accrochage avec un blogueur, et néanmoins ami, concernant la délicate question de l'élargissement de l'UE... m'amène à ouvrir le débat à la docte assemblée de ce blog (bon, vous affolez pas... c'est 30 personnes par jour à tout casser...) :

J'ai vu le(s) film(s) de Klapisch : Les poupées russes. Il y défend la thèse que l'Europe (ou plutôt l'UE, et ce n'est pas la même chose...) devrait s'étendre à la Russie : aller de Lisbonne (cabo da Roca) à Vladivostok... Il avait hésité à prendre l'exemple de la Turquie.

Comment s'appelle ce très beau film turc (il y avait de la neige)... racontant la déliquescence d'un couple ?.. Comme les êtres m'y semblaient (plus) vrais, plus vivants. Oui, la Turquie, pays si riche, si dangereux aussi...

La Russie, je ferai grâce à ceux qui veulent me réduire à ma "connerie" de base, de leur parler de Dostoïevsky, de leur dire que cette littérature, cette culture, m'est familière... que les slaves ont une âme... si proche de l'âme portugaise. L'âme russe je connais !

Mais, est-ce l'Europe ? et là... je vous avoue que je n'ai pas de réponse. Mes chers co-blogueurs semblent plus assurés sur cette question. Je leur demanderai : quel est leur intérêt ?

Faut-il nécessairement faire partie de l'Europe ? c'est toute la question qu'a posée Nicolas Sarkozy en voulant créer une UMP... heu... non une UPM... pour être près de l'Europe, sans être l'Europe...

Lui, Nicolas Sarkozy, qu'est-il en train de "manigancer", voire de... bouger ??? Il est tellement "étranger" qu'il pourrait, sans le vouloir, faire trembler les clichés.

Des fois je me dis que je suis comme lui... à ne faire que des "conneries"... à vouloir tellement, tellement... changer les choses... que j'en fais des bourdes phénoménales.

Alors, je suis contre l'entrée de la Russie dans l'UE, car il me semble que c'est plutôt l'UE qui ferait partie de la Russie... et qu'il vaut mieux... pour rester bons amis, qu'on se dise qu'on est voisins seulement... associés... partenaires.

On pourrait avoir l'UE, les EUA, l'Union de l'Amérique latine, l'Union des pays asiatiques, l'Union des pays africains, l'Union des pays arabes, l'union d'Israël (...), et l'Union de la Russie... avec l'Union de la Chine pendant qu'on y est.

Alors, je vous en prie, ne me faites pas de procès en "bravitude"... votre combat est plus que minable ! Je défendrai mordicus tous les François (et Françoise) Pignon (mais pas Hollande)... contre tous ces bobos de "Pierre Brochant" (les Strauss Kahn, les Fabius, les Martine Aubry, les Delanoë) qui vont commencer à avoir chaud aux fesses...

ALLEZ L'ALLEMAGNE !!!

(sans honte, pour l'Europe, et avec espoir !!!)


Parce que toujours je rêverai... à la vie qui peut nous surprendre.


Salut à toi l'ami... de coeur... parce que nos "moines-chevaliers" ont lutté... par Mariza  :






Rédigé par Luciamel

Publié dans #Politique - société

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

luciamel 28/06/2008 19:27

@May : ayé j'ai trouvé... le film turc, était en compétition à Cannes en 2006, c'est "Climats" (ben ouais la météo...) de Nuri Bilge Ceylan, voici un lien pour la fiche technique : http://www.cinemovies.fr/fiche_film.php?IDfilm=12318voici le résumé de l'histoire :"L'homme est fait pour être heureux pour de simples raisons et malheureux pour des raisons encore plus simples - tout comme il est né pour de simples raisons et qu'il meurt pour des raisons plus simples encore...Isa et Bahar sont deux êtres seuls, entraînés par les climats changeants de leur vie intérieure, à la poursuite d'un bonheur qui ne leur appartient plus."

luciamel 28/06/2008 09:32

@Tini : merci pour l'illustration !!! @May : je crois que c'était un titre parlant de météo... ou de saison... @Tiniak : oui l'Europe peut-elle encore surprendre le Monde ? apporter un nouvel idéal (l'idée d'Union grâce à Maastricht, au lieu de Communauté auparavant; l'idée de "diversité culturelle", la devise qui a été rejetée par les Français, dans l'ex traité constitutionnel : "Unis dans la diversité".La Turquie : oui, question très très épineuse... intégration ou non à l'UE ? je trouve que cet Euro a eu le mérite de nous placer face à cette réalité, la Turquie fait déjà partie de l'Europe du football (et apparemment depuis longtemps) mais pas de la chanson... Non, ce ne sont pas les Turcs qui sont cons, c'était moi... dans un com' sur un blog où j'étais allée me risquer.

tiniak 28/06/2008 06:04

May@Lucia : ouaaaais, le fiiilm turc, lààà... c'était un prénom masculin finissant en 'o', j'crois. ah ouaaaaais.tiniak@Lucia : (pas lus les 15 premiers comms) j'ajoute quand même, avec Thomas DOLBY, explorateur australien de frontières musicales : "Europa, my country, ma république".L'Europe, si elle se dote d'une Constitution à laquelle n'importe quel peuple peut se référer, l'Europe ira au bout du monde. Comme en leurs temps les idées humanistes ont bousculé les archaïsmes (et installé le marché, oui oui, on n'oublie rien, merci).Sparthe regardait Athènes et toutes deux se demandaient où pourrait jamais finir la conquête du monde.L'Europe des salopes, non.L'Europe de l'esprit, oui.Ah bon, les Turcs sont des cons ? euh... c'est qui déjà qui a instauré le premier état laïc ?

Tini 26/06/2008 21:02

Mes connaissances de foot datent du medieval: Là on jouait entre deux villes parfois assz loin l'une de l'autre et les goals étaient les portes des villes. Comme ça j'ai des préfèrences etranges peut-être. Je croise les doigts pour les russes. Les allemands ont déjà gagné plusieurs fois et puis ils ont commis un"foul" contre les portugais. @Milla: Désole que tu n'aime pas être sèrieuse sur les blogs. Tu ecris très sympa. 

luciamel 26/06/2008 20:30

@Milla : âmes... russe, portugaise... même combat, nous nous comprenons !!! lis mon prochain post, en ligne dans quelques minutes, et s'il te plaît, dis-moi ce que tu en penses... oui, essayons de converser "sérieusement" sur tout ça la semaine prochaine ;-)))) moi je dis : ALLEZ LES RUSSES !!!

milla 26/06/2008 19:27

pas mitié mais "à moitié" bien sûr.

milla 26/06/2008 19:25

Je suis à mitité russe (c'est con cette expression d'ailleurs), née là-bas, grandis un peu là-bas, et travaillé aussi là-bas. Bref, je connais (à mon humble niveau), la ville, les grosses sociétés ainsi que la campagne avec les vaches et les babouchkas.Culturellement, intrinsèquement, la Russie-Europe, non. Mais c'est un pays avec une certaine capacité de caméléon.Sur le débat plus complexe concernant les terrains économico-politiques: politiquement, sur le plan des intérêts énergétiques, la questin de la CEI ect, l'UE et la Russie, toujours non selon moi. Pfff en fait je me suis saoulée toute seule. Argumenter serait trop long et puis je n'aime pas être sérieuse sur les blogs. On papotera autour de notre verre! (semaine prochaine j'espère).Bises

luciamel 26/06/2008 11:10

@M1 : il faudra que tu m'expliques en quoi parler des frontières géopolitiques de l'Europe, exclut la question de l'élargissement de l'UE. Tini, de sa Suisse natale, pourrait peut-être nous éclairer sur cette délicate question...

luciamel 26/06/2008 10:59

@M1 : merci de venir "CONpléter"... oui, tu as raison, l'accrochage n'était pas seulement avec toi... mais aussi avec une "CONpléteuse" ;-)Turquie-Allemagne, posait la question des frontières de l'Europe, oui ! mais en filigrane (et faut-il toujours tout préciser, "CONpléter", quand on s'adresse à des gens SI CULtivés et informés ?) aussi celle de l'élargissement de l'Europe. A mon humble avis (en aucune façon spécialiste en la matière, et de la chose politique comme certains) : s'agissant de la Russie la question se pose autrement (soit !), mais, et c'est toute la valeur du film de Klapisch, en partant de la culture, de l'histoire, c'est aussi à l'élargissement et à l'UE, qu'il nous renvoie. Allemagne-Russie ? oh, la la... ça risque de chauffer. ;-)P.S. : ici c'est pas interdit de parler de foot, et, de toute façon, il n'est pas arrivé qu'on s'y fasse insulter.

M1 26/06/2008 08:18

ah bon? nous avons eu un accrochage concernant l'élargissement de l'union européenne????!!!! nous avons parlé frontières géopolitiques, pas du tout UE, nuances!