L'enfant de la nuit

Publié le 8 Août 2008

J'ai croisé cette nuit un enfant... il avait les yeux de son père, et une bobine toute fière. Un petit garçon dont je ne connais pas le nom. Il s'est approché de celui qui était parti, voulant l'observer et lui poser certaines questions. Puis, il est revenu vers moi, s'est blotti dans mes bras, et m'a demandé pourquoi il y avait deux mamans. Je lui ai dit que c'était du fait de l'homme, qu'il ne fallait pas que ça le trouble outre mesure, il devait savoir que moi je l'avais porté dans mon ventre, et que l'autre était la deuxième compagne, elle-même avec son enfant.

Puis, il a écouté le père se confesser à un thérapeute, dire le pourquoi de ses "fautes", de sa fuite, expliquer sa vie. Ca lui faisait un peu mal, mais il a voulu rester, tel un petit chat recroquevillé et alangui, car il voulait entendre la vérité.

Cet enfant est né cette nuit, et pourtant il a déjà 5 ans.
          


                                             illustration  Agnès Delvert
       

Rédigé par Luciamel

Publié dans #rêves

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

luciamel 10/08/2008 22:06

@Yaëlle : je ferme les yeux pour mieux voir. Je rêve. Il me voit, il m'appelle. Nous sommes le rêve de l'enfant.

Yaëlle 10/08/2008 14:25

Je perçois très bien ce que tu veux dire...il y a l'enfant l'enfant qu'on accompagne et l'enfant qui nous accompagne...

luciamel 10/08/2008 10:18

@Tini : Merci cher ange ! Oui, parfois la nuit permet aux coeurs et aux âmes séparées de se parler, aux coeurs et aux âmes scindés, de s'unifier.

Tini 10/08/2008 01:00

Non, ma chère Lucia,la confusion ne vient pas des excursions elle vient de tes  vies......mais peu importe combien d'images dans le coeur louchant, il t'aime bien, car tu es unique heureusement :)))

luciamel 09/08/2008 22:22

@Tini : je viens d'aller chez Tiniak, je comprends maintenant ton coeur qui louche... ;-) La poésie est contagieuse. Tini et Tiniak...

luciamel 09/08/2008 21:51

@Yaëlle : parfois les enfants naissent sans parents... ils continuent leur vie en nous. L'enfant est venu me dire qu'il était vivant. La vision, la présence en fut forte.@Tini : c'est Clarence le lion (mon cher lion) qui louche, je l'aime bien, il est vieux mais si protecteur. J'aime bien cette expression du "coeur qui louche"... je cligne du coeur aussi... ;-)

Tini 09/08/2008 19:36

Mon coeur louche parfois et là je vois plusieurs choses en meme temps et je mens sens un peu perdu, mais il est avec toi mon coeur

yaëlle 09/08/2008 17:57

C'est très beau...touchant...un enfant a besoin de savoir qu'on l'aime avant toute chose, qu'on a voulu qu'il soit là et qu'on accompagnera ses pas de quelque manière que ce soit...Ton texte résonne particulièrement pour moi tu sais...

luciamel 09/08/2008 17:45

@Tiniak : merci pour ce que tu as vu.

tiniak le niak 09/08/2008 12:35

toute vérité n'est pas bonne à terremais le mystère n'en est plus unquand l'enfant tient à savoirde quel espoir il est construitlégère, vérité peut l'êtrequand flotte dans l'airla rencontre improbabledu présent, du passédans le dit véritablede ce qui estenfant, je te connaisenfant, tu me connaisen véritétiniak inspiré par la note de Lucia Bella[connaître : co-naître, naître avec...]