Chère Emmanuelle

Publié le 22 Octobre 2008

Je sais que là où elle se trouve, et s'y trouve-t-elle d'ailleurs ? (elle seule le sait... ou personne), elle me pardonnera la liberté que je vais prendre avec son nom, et avec l'idée que toute sa vie elle a défendue : l'amour. Le dernier message qu'elle nous a laissé le dit : "seul l'amour nous illumine, nous réjouit".

Je pense à quelqu'un d'autre qui a représenté cette notion d'amour, de liberté, et de libération féminine (et je sais que soeur Emmanuelle s'y associait). Je vais sans doute choquer, en reliant l'amour christique au "libertinage" de cette autre Emmanuelle. Il se trouve que j'avais déjà été sensible à l'approche pasolinienne de ce qui pourrait être désigné comme le don de soi total. Il est vrai qu'il est beaucoup plus risqué de brûler ses ailes, de se plonger dans la boue humaine, que de vouloir se présenter sous ses meilleurs atours, ceux de la virginité, ceux de la pureté. Emmanuelle (soeur) le disait : elle se trouvait imparfaite, égoïste et une fois même avait été tentée par l'amour humain... ses faiblesses, elle en riait, elle les sublimait. Emmanuelle (Sylvia) n'avait aucun doute, un jour entrée en religion de l'amour physique (mais Gainsbourg nous a prévenus : il est sans issue), elle s'y est vouée corps et âme. Alors, je vous le demande : laquelle a su, laquelle savait ? 

Pasolini nous l'a "magnifié" (pardon pour les puristes) dans Théorème, car il n'en oublie pas la boue... Il les a tous aimés, et il a été aimé de tous...


Pasolini, Teorema

Mais, avant tout, et parce que cette mélodie me trotte dans la tête depuis deux jours... Parce qu'elle l'a magnifié : le corps. Parce que je ne sépare pas l'un de l'autre : âme et corps, désir et amour, corps et esprit.

"Le prénom Emmanuel vient du prénom hébraïque Immanu'el : "Dieu est avec vous". Les Emmanuel(le) sont fêté(e)s le 25 décembre. Emmanuel(le), avec son grand coeur est émotive et généreuse. Fidèle à ses croyances, elle aime se dévouer pour de grandes causes, y mettant toute son énergie".



Emmanuelle






Rédigé par Luciamel

Publié dans #Spiritualités - astro

Repost 0
Commenter cet article

luciamel 24/10/2008 21:15

@Frenchi : je sais que Wikipedia est devenue notre bible à tous... pourtant, j'aimerais insister et te dire que J.Y. Leloup n'est pas Dan Brown... ni un des illuminés dont tu parles, c'est un théologien orthodoxe et philosophe de renom, et très compétent (beaucoup plus que nous...). Je le citerai donc encore (je sais que pour le droit canon, les évangiles apocryphes se doivent d'être contestés) : "Quant à la datation de l'écrit originel, il est intéressant de noter qu'il existe un fragment grec dont l'identité avec le texte copte a été confimée par le professeur Carl Schmidt : le papyrus Rylands 463. Il proviendrait d'Osyrhynque et est daté du début du IIIe siècle. La première rédaction de l'Evangile devrait donc avoir été faite antérieurement, c'est-à-dire au cours du IIe siècle. W.C. Till la situe aux alentours de l'an 150. Il s'agirait donc bien, comme les autres Evangiles, d'un des textes fondateurs ou primitifs du christianisme. S'il en est ainsi, d'où viennent les réticences que l'on peut éprouver à sa lecture ?" L'évangile de Marie - Myriam de Magdala, J.Y. Leloup.@Miss Doodle : oui, très très compliqué tout ça... "l'amour physique est sans issue", pour reprendre la citation complète http://www.malhanga.com/musicafrancesa/jane/je_taime.htmSinon, soeur Emmanuelle (amour christique) et Emmanuelle (amour physique) : je m'interrogeais sur le fait que les deux se rejoindraient peut-être... mais où et comment ? voilà toute la question. Myriam de Magdala et son Evangile, Pasolini et son Théorème, vont plus loin qu'un simple Da Vinci Code, et sont peut-être le début de la réponse.@Nina : oui, tu as tout à fait raison (merci Wikipidiot, comme dit ce cher Simon Gaetan) : ce greffé du coeur Emmanuel Vitria, qui a survécu, et a été ressuscité grâce à la science, est une interrogation... les humains deviennent des alchimistes, redonnent vie à la matière (Dr. Frankenstein)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Emmanuel_VitriaMais, c'est aussi Jésus de Montréal... http://fr.youtube.com/watch?v=u_Zi2pkTVfg&feature=related

nina de zio peppino 24/10/2008 15:54

Emmanuel vitria, le coeur.

miss doodle 24/10/2008 15:15

l'amour pysique est sans issue ou le fait de s'y perdre?Oh la la , c'est compliqué ce billet. :)

frenchi971 24/10/2008 03:06

je viens d'aller faire un tour sur le net et pour faire court je dirais que si ca n'est pas dans la Bible ce n'est pas d'un tres grand interet. d'apres wikipedia ce serait meme un pseudo evangile ecrit 3 siecle apres la mort du Christ et eux memes prennent leur distance ne notant qu'il n'y a pas suffisament de sources pour corroborer ces dires.Pour les protestants en tout cas, si c'est pas dans la Bible il y a une raison: ca n'est pas inspire par Dieu et n'est pas significatif.Apres je sais que regulierement c'est a la mode de rependre un tissus de conneries comme le code Davinci ou comme quoi Jesus etait marie et avait des gosses, peut etre meme travaillait-il a l'usine. lolTout ca pour dire que chacun est libre de croire ou non mais cette maniere de chercher a remuer la merde sans fondements pour se faire mousser m'indispose pas mal.Pour en revenir a ton article bien plus interressant, je pense vraiment que le corps et l'esprit vont se dissocier

frenchi971 23/10/2008 23:00

pour tes lecteurs t'en fait pas , les miens se reduisent aussi a une peau de chagrin, lolje n'avais pas prevu ta longue reponse que j'apprecie et vais dissequer. J'avais ecris dans la journee un nouveau texte inspire du tien intule "ou suis-je?"

luciamel 23/10/2008 21:30

@Frenchi : je pensais à des choses comme la transfiguration, euh... (je vais perdre le peu de lecteurs qui me restait) : http://fr.wikipedia.org/wiki/Transfiguration_(christianisme)ou la résurrection de Lazare (ou du Christ lui-même) : http://fr.wikipedia.org/wiki/Myst%C3%A8re_de_la_R%C3%A9surrectionMais surtout c'est encore à l'Evangile de Marie de Magdala que j'aimerais me référer :""J'ai eu une vision de l'Enseigneur" Elle n'est pas troublée à cette vision - ce qui indique, de nouveau, que ses puissances émotives ou psychiques sont apaisées -, il ne s'agit pas non plus d'une rêverie, ni d'un rêve nocturne, ni d'une transe, ni d'un état cataleptique introduit par des techniques fort courantes à l'époque (il y avait alors des écoles de prophètes comme il y a aujorud'hui des écoles de channeling ou de médiumnité).Myriam n'est pas ébranlée, et - comme Thérèse d'Avila plus tard et d'autres visionnaires - elle s'adresse "directement à l'Enseigneur : "Je te vois aujourd'huidans cette apparition."Elle dit ce qu'elle voit et ce qu'elle voit lui parle.Il n'y a donc pas d'opposition parole-vision. L'Enseigneur, comme au temps de Sa vie mortelle, répond à la soif de connaissance de Myriam et à son désir de vérité :"Bienheureuse, toi qui ne te troubles pas à ma vue.Là où est le noûs, là est le trésor."Il la félicite d'abord de ne pas se troubler, de ne pas se conduire "psychiquement" face à ce genre de phénomène, dêtre sortie pour ainsi de ces dualités "visible-invisible", "réalités matérielles et réalités spirituelles". Elle garde avec Lui la même intimité qu'ils avaient lorsque Lui demeurait vivant dans l'espace-temps; n'étant plus dans cet espace-temps, Il n'en demeure pas moins vivant : là est, d'ailleurs, le témoignage qu'elle aura à donner :
"Là où est le noûs, là est le trésor""
in. L'évangile de Marie - Myriam de Magdala, Jean Yves Leloup
@Bea : euh... je te renvoie à la réponse à Frenchi ;-)

Béa 23/10/2008 12:43

Et tu sais qu'elle s'appelait Madeleine, troublant, is nt' it ?

frenchi971 22/10/2008 23:56

tu dois bien te douter que je vais etre en desaccord avec toi sur le fait de ne pas separer ame et corps ou corps et esprit.Lorsque tu es mort(e), ton corps pourri mais ton esprit ou ame n'est plus en lui.Chacun , en fonction de sa spiritualite estimera que l'ame ou esprit est a telle ou telle place mais ce qui est sur c'est que meme pour les athes qui considerent que l'esprit disparait a l'arret du coeur il ne pourrit pas