L'automne rousse dans les branches

Publié le 26 Octobre 2008

Cette belle chanson de Barbara... qui trotte sous mes pas, à mes prunelles ça :


                                                     Vers la République ce midi


                                                    Vers la rue Jean-Pierre Timbaud


                                               Automne rousse au Portugal, me dis-je 
                                               en attendant des sashimis rue St Maur


                                               Coucou à Roswitha et à Villeglé, 
                                                   angle Oberkampf, St Maur



Et ce livre que je lis... et qui remue tant de choses en moi... C'est J. qui me l'a offert, notre dialogue sur le sacré, sur la féminité, les mystiques, Kristeva... Le féminin et le sacré, la correspondance entre C. Clément et J. Kristeva, en 1996-97, j'en suis au début... En attendant mes plats à emporter (menu sashimis, et brochettes) que je vais déguster avec ma petite soeur... je souligne quelques passages :

"Puisque la vie est devenue la valeur refuge de nos démocraties avancées, chrétiennes ou post-chrétiennes, comme tu voudras, nous oublions que cette sacralité de la vie a une histoire; et que cette histoire dépend de la place que les religions et les sociétés ont accordée aux femmes. J'aimerais qu'on revienne un jour à la Vierge : désérotisée, dit-on, trop facilement peut-être; mais sans corps, sûrement pas; et sur cet extraordinaire équilibrage entre, d'une part, le culte de la naissance qu'instaure Marie, mère de Dieu, et, d'autre part, le "contrôle des taux de natalité" (comme on dit maintenant) qu'elle aurait permis d'instaurer !"

Entre temps on m'a servi un thé vert, je me dis : oh, ça (car je pense à vous en lisant) ça risque de coincer... et c'est long, je ne peux quand même pas tout recopier... et puis je dévore cette lettre (il s'agit de correspondance) que Kristeva a écrite à son retour de New York.

Il faudrait tout citer, tellement c'est dense... alors juste ceci :

"Après deux mille ans d'histoire mondiale dominée par ce sacré qu'est l'Enfant Jésus, les femmes ne seraient-elles pas en position de donner une autre coloration à ce sacré ultime qu'est le miracle de la vie humaine : non pas de la vie pour elle-même, mais de la vie porteuse de sens, à la formulation duquel les femmes sont appelées à apporter leur désir et leur parole ?"

Je vous en fais part en même temps que je le digère... alors, ça amène des choses parfois chaotiques (mon précédent post), ça me modifie aussi, mais n'est-ce pas le propre de la vie ?

On a savouré, E. et moi, notre repas japonais, j'ai bu un peu (pas trop), j'ai parlé à ma tante, elle a une étrange maladie, la fibromyalgie... la maladie de la douleur sur tout le corps... combien d'entraves, quels étranges chemins de traverse la vie nous fait emprunter... 

Nous avons vu Kouchner à la télé, chez Drucker, avec Madame Bruni... venant faire croire que tout va bien... son visage pourtant semblait nous dire l'inverse... vivrait-elle déjà ce que Cécilia a subi ? quelques mini-chaussons aux pommes pour terminer et me voilà en route vers chez moi...



                                                        Plaisir... quel programme !



                                                       Prenons du recul


                                             Ah, un nouveau (?) visage, galerie Jamault



                                                                Ca y est, je suis arrivée...



Bonsoir...

 


Découvrez Mathieu Rosaz!



(chanson de Barbara... pas trouvé sa version à elle, mais c'est pas mal Mathieu Rosaz, non ?)

Rédigé par Luciamel

Publié dans #arts - livres - films -spectacles

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

luciamel 29/10/2008 19:50

@Roswitha : toi l'artiste et la photographe, merci pour ta visite.

Roswitha 29/10/2008 01:29

En effet çà déchire à l'angle de la rue Saint Maur et de la rue Oberkampf !Sympa ton petit clin d'oeil.Merci à toi en te souhaitant une belle nuit

luciamel 27/10/2008 20:54

@Frenchi : c'est vrai que tu n'es pas (plus) catho, et que, donc, ça tu l'exècres (en tout cas t'en distancies) : http://www.geocities.com/reginamundi77/avemaria.htmlmais il ne faudrait pas oublier que "ça" marque la psyché de pas mal de gens... L'Ave Maria... est un classique et pas seulement religieux, tous les arts en sont imprégnés... ça fonde notre culture, et ce qui lui est associé est d'être, même si les protestants protestent... : "mère de Dieu, prie pour nous pauvres pécheurs"... Ca rejoint, la "Mère" en Inde... Alors, si les protestants protestent, rien que de très normal, mais, ici, ce livre, se place à un autre niveau que celui des religions, c'est celui du symbole, de l'archétype, du sacré (et non du religieux). Je le lis et vous en dirai quelques mots au fur et à mesure... de ma lecture-digestion.

frenchi971 27/10/2008 18:10

comme tu le dis, ca coince qque part. Marie est la mere de Jesus et pas de Dieu(meme si Jesus est Dieu humain).ensuite, je suis partisan d'une part plus importante des femmes dans la religion et les protestants l'on bien compris, les femmes peuvent etre ordonnees et donc avoir la responsabilite d'une eglise.Enfin je ne pense pas qu'une femme doive devenir mere pour se realiser.C'est vrai qu'a la base c'est elle qui est "equipee" pour amener les nouvelles generations mais ce ne doit pas etre un facteur qui permet de determiner si telle ou telle a "reussie" sa vie.