You've shaken every part of me

Publié le 26 Novembre 2008

"Raisons au développement du web profond/ développement de l'enseignement à distance"... (un prof ? un compte rendu professionnel)

 

"Les idées sont-elles condamnées à être déterminées par le milieu culturel ?"... (un étudiant ? Edgar Morin, La méthode 4, Les idées).

 

"L'utilisation de crèmes blanchissantes tend à se développer : dangers"... (une jeune femme noire, 20 minutes).

 

Sur la ligne 2, ce matin, phrases volées par-dessus l'épaule de mes voisins, on était agglutinés comme des sardines, c'est fou ce qu'il y a comme monde qui va bosser en ce moment. Et on dit que le chômage est à la hausse.

 

Pourquoi est-ce que je les aime ces inconnus ? je vois leurs vies, j'imagine, à leur visage, leur lutte quotidienne : les joies, les difficultés. Je me reconnais sans doute en eux. Mais c'est plus, c'est vraiment de l'amour, plus pur qu'il ne l'est parfois pour des gens connus (avec qui on est en relation). Une pensée d'amour qui s'envole de mon esprit au leur. Ici, pas de politesse (celle des blogueurs... on ne se connaît pas, mais on tisse sa toile quand même... un amour très araignée, celui des blogs, non ?), c'est gratuit, c'est non dit, je ne leur envoie pas un commentaire, à ces êtres croisés, à eux qui m'offrent leur présence, l'histoire de leur vie, en quelques instants, attendant reconnaissance en retour. Je les regarde en les aimant : c'est tout.

 

Oui, mais quel en est l'effet ? L'amour ne vaudrait-il pas que par les actes, le "faire" quelque chose... ?

 

Laissez-moi croire que la pensée d'amour (pas positive, hein ! d'amour, c'est différent, ben oui, la pensée positive c'est pragmatique, libéral, "américain", ça veut obtenir un résultat, c'est à but lucratif, c'est souvent du narcissisme : je te flatte (et te laisse un gentil commentaire) pour que tu me le rendes au centuple ! La pensée d'amour, voyez celui qui a été crucifié, c'est parfois beaucoup plus dangereux, et pas toujours positif : 

 

« Ne pensez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre, je ne suis pas venu apporter la paix mais l'épée ; car je suis venu séparer l'homme d'avec son père, la fille d'avec sa mère, et la belle-fille d'avec sa belle-mère ; et l'homme aura pour ennemis ceux de sa maison. » Jésus selon Matthieu 10, v.34-36

 

aurait-il dit), laissez-moi croire que la pensée d'amour, donc, a un effet sur le monde.

 

Après Pierre Vassiliu et son bois... où il cherche une fille pour un quart d'heure, mais où ne meurent que des SDF... j'ai été séduite par Lily Frost, "You've shaken every part of me"... si doux, si jazzy, et lusophone (Brasil !), ou hispano, par moments... Comme je ne l'ai pas trouvé sur Youtube, je navigue sur d'autres titres, et voici : "Who Am I", moins jazzy, mais je vois qu'elle se balade aux mêmes endroits que moi, le Louvre, le métro... in the métro it's a melancholy day... allez, ok, who am I ?

 

 

Lily Frost

 

 

et... et... voici le SUPER TITRE : "You've shaken every part of me"

 

 


Découvrez Lily Frost!

 

 

 

Ben, là... moi je sens ses pensées d'amour à Lily Frost... Allez, vous aussi, les blogueurs (intéressés par votre audience ! votre... ma...) je vous aime... quand même (comme moi-même).

 

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Joie

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

luciamel 29/11/2008 17:19

@Sév : belle illustration : cocon, repli, protection et à la fois don... merci.

Sév 26/11/2008 22:19

C'est bô l'amour.