Du plaisir à l'ennui ou à la blessure...

Publié le 7 Décembre 2008

... il n'y a qu'un pas.

Je réfléchis depuis quelques jours, depuis qu'ici et là, des remous se sont faits autour de propos que j'ai tenus (si banals, mes propos, que j'ai d'abord été étonnée de l'intérêt qu'on y a porté).

Alors, voici où ça a débouché... à votre santé !!!

Pourquoi écrit-on un blog ? pourquoi, moi, écris-je le mien (je fais l'inversion, parce que je sais maintenant que j'ai des lecteurs super érudits...) ? J'y cherche quoi (je ne fais plus l'inversion, verbe-sujet, pour la question, dans la langue soutenue, parce que ça me gonfle) ? quelle gloire, quelle affection ou compensation, quelle reconnaissance, quel plaisir ? Pourquoi, depuis que je m'y adonne, suis-je, aussi, devenue plus accro à une autre drogue... celle du vin (rouge, bio, je vous rassure, et ne m'empêchant pas de mener une vie "normale") ?

J'en ai parlé à quelqu'un que je tiens pour une sorte de guide... et écouté le lien qu'il établissait avec son fils presque accro, lui, aux jeux vidéo, à qui il a voulu montrer l'effet de cette "drogue" en le plaçant devant un miroir : "tu t'es vu quand tu joues ?", il m'a aussi raconté la mésaventure d'un jeune de 18 ans, brillantissime,("il tournait à 19 de moyenne") découvrant ce monde des jeux vidéo, peu avant le bac, et devenant un vrai junkie, du jour au lendemain, arrêtant de travailler, incapable de passer le bac, finissant en HP.

Le jour même sur  "yahoo", synchronicité oblige, ou coïncidence comme vous voudrez, cet article sur des jeunes filmés face à leur écran quand ils jouent...

Alors, quel plaisir a-t-on ? quel but recherche-t-on ? est-ce du narcissisme ? oui, quand on me laisse un compliment (comme celui de Thierry Nogier), ça me fait, on ne peut plus, plaisir. Quand on me descend en flèche (tels certains), ça me fait mal, en même temps ça m'émoustille, je vais leur montrer de quel bois je me chauffe à ceux-là !!!

Le plaisir d'écrire surtout... Comme Machado de Assis... (lien dans mon post précédent) le disait. Vous me lisez, ou pas, mais sensuellement, biologiquement, hormonalement, il se passe quelque chose quand j'imprime sur cette page, non pas blanche, car connectée au reste de l'humanité, mes humeurs, mon ressenti, mes peurs.

Et ça c'est du plaisir.

Alors, comme tout drogué qui a goûté au plaisir... on essaie de le répéter.

Sauf que, là, c'est du texte, de l'écriture, de l'échange, de la communication : de la communion, comme disaient les spécialistes de Palo Alto, le
collège invisible, Goffmann, Bateson, Hall, ou Watzlawick, mes maîtres. Je me nourris depuis eux, de l'analyse de Chomsky, et de nos "Illusions nécessaires", ou de celle de Bourdieu.

Je m'interroge.

Pourquoi, est-ce si gênant ?

En quoi cela vous blesse-t-il ?


A nu nous sommes (presque)... sur nos blogs.
http://vargen57.unblog.fr/files/2007/06/arletty.jpg

Rédigé par Luciamel

Publié dans #blogs et blogueurs

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

luciamel 15/12/2008 09:03

@Nose cogite : le possédons-nous vraiment ce blog ? nous possède-t-il un peu ? Oui, je suis d'accord avec toi, c'est certainement tout autant pour les réactions, les échanges, les "commentaires" (que pour "l'expression écrite"), que nous lançons nos petites bouteilles à la mer.

noese cogite 14/12/2008 13:41

Sur le sens de posséder un blog ...rien de plus simple pour moi...le besoin de communiquer . Si ça relève d'un travers psychologique..que le premier qui n'en a pas lance la première pierre! :)

Clarence Boddicker 09/12/2008 13:30

Bon, tant qu'il y a Marylin, tout est au mieux.Je ne reviens pas non plus sur la notion de plaisir à publier sur un blog, et se retrouver confronté aux avis extérieurs quasiment en direct. Continue Lucia, tu as des lecteurs qui ne font pas de distinctions "de classe" entre blogs !Clarence, sale bourge

Luciamel 10/12/2008 18:34



@Clarence : cher lion, croisé déjà à plusieurs reprises dans la jungle... (et dans un rêve) tu sais à quel point je suis sensible à la "ghetto super classe" de Kery James :

http://fr.youtube.com/watch?v=rNJ1C4ZCvME

et à la "ghetto super classe" de tous ceux qui en ont... (de la classe !) et là, c'est vraiment pas une question de milieu, ni de classe sociale :

combien de prolos, de paysans (ceux que je vais retrouver à Noël, au Portugal, avec une "mémoire", une "éducation", une "noblesse" que j'aie rarement trouvées chez les bourges de mon quartier),
que j'admire autrement plus, que ceux qui en sont ou qui voudraient en être (alors, on copie... les manières de parler, d'écrire, de penser... de la bourgeoisie, être libre... comme c'est
difficile).

A tous je dis : Daktariiiii !!!

J'adore Marylin aussi !



luciamel 08/12/2008 23:04

 allez Frenchi !!! pour te consoler... la plus belle !!!

luciamel 08/12/2008 22:57

@mtislav : ça y est j'y suis allée, en effet ça a de la gueule, en plus j'ai laissé un message (code : "gagner +"). Merci pour le tuyau, en ce moment ça ne court pas les rues les gens "lucides"...

luciamel 08/12/2008 22:40

@Tini : ce cher Dionysos qu'il nous faut apprivoiser. Oui, je n'aurais pas voulu qu'on prenne mon élan de spontanéité pour de l'exhibitionnisme... on est sur un lieu public quand même... donc, Arletty me semble parfaite.

frenchi971 08/12/2008 21:24

quel dommage d'avoir ote ce joyau

mtislav 08/12/2008 20:59

Je pense à un truc qui n'a rien à voir : si tu as le temps de faire un tour sur le blog du Grand Barnum, attention il y en a deux (les blogueurs n'ont pas d'imagination...) donc je mets l'adresse http://www.le-grand-barnum.fr/Sur ce blog, quand tu fais un commentaire, il se passe quelque chose de très drôle (dans le genre consultation chez l'ophtalmo). Essaye ! Et le blog est assez brillant, ça me fait penser qu'il faudrait que je le rajoute dans ma liste. 

Tini 08/12/2008 20:41

Une belle photo grande promesse en cachant tout. Et tu ressembles à elle...... bonne choix. Bisous et bonne soirée avec ou sans.... l'âme du vin

luciamel 07/12/2008 21:59

@Frenchi : j'ai failli enlever la photo... et mettre à la place celle d'Arletty en déshabillé... il se peut que je le fasse, si vraiment ça paraît choquant.Ben, je suis désolée de te causer des émotions comme ça, vu qu'aujourd'hui t'as dû aller à la messe... En même temps, "à nu, à nu"... (presque) fallait bien l'illustrer. Et puis, on peut être féministe ("raélienne"), gauchiste de surcroit, et aimer se faire dorer la pilule, là c'était à Ouessant, tu noteras l'herbe un peu cramée... normalement, je préfère le sable blond... on voit aussi les petits bourrelets du 38... (la taille, pas l'âge...), n'est pas Madonna qui veut. ;-))))))))