Revenons à nos moutons...

Publié le 8 Décembre 2008

Publié pour la première fois in Presença, n° 41-42, Coimbra mai 1934.

"La citation, épigraphe à mon poème "Eros et Psyché", d'un fragment (traduit, en effet le Rituel est écrit en latin) d'un Rituel du Troisième Degré de l'Ordre des Templiers du Portugal, indique simplement - ce qui est un fait - qu'il m'a été permis de feuilleter les Rituels des trois premiers degrés de cet Ordre, disparu, ou en sommeil depuis environ 1888 [année de naissance du poète]; S'il n'était pas endormi, je ne citerais pas l'extrait du Rituel, en effet, on ne doit pas citer (indiquant leur origine) les passages de Rituels qui font partie d'un travail" 



Et ainsi voyez-vous, mon Frère, que les vérités
qui vous furent données au Degré de Néophyte, et
celle qui vous furent données au Degré d'Adepte
Mineur, sont, bien qu'opposées, la même vérité.

(Du Rituel de Grand Maître de l'Atrium
De l'Ordre des Templiers du Portugal)


Eros e Psique

La légende nous conte qu'endormie
Une princesse était enchantée.
Que seul un Prince réveillerait,
Venant de l'autre côté du mur,
Qui sur le chemin est mis.

Il lui fallait, tenté,
Vaincre le mal et le bien,
Avant que d'être libéré,
Et laisser le chemin erroné,
Pour celui qui à la Princesse vient.

La Princesse Endormie
Attend, endormie elle espère,
Dans la mort, elle rêve sa vie,
Posé sur son front d'oubli
Une verte guirlande de lierre.

Au loin, le valeureux Prince,
Ne sachant quel but est le sien,
Ouvre le chemin ensorcelé,
Lui d'elle est ignoré,
Elle pour lui n'est rien.

Mais tous deux vivent leur Destin,
Elle dormant enchantée,
Lui la cherchant en vain
Par le processus divin
Qui fait exister le chemin

Et, même si tout est obscur
Le long de la route, et illusoire,
Il s'avance d'un pas sûr,
Et, surmontant route et mur,
Parvient là où en songe elle demeure.

Et encore tout étourdi,
A sa tête ivre il porte la main,
Et touchant du lierre,
Il comprend que c'était lui
La Princesse endormie.

Fernando Pessoa


(traduction de Luciamel, pour le texte original allez sur ce site qui m'a inspirée :  lien).



Eros e Psique, Fernando Pessoa - Maria Bethânia.


Revenons à nos moutons !!! en effet, revenons à l'essentiel pour moi...

Que m'importe de vous irriter (certains), de ne pas entrer dans votre coterie, ou communauté... je vous apprécie, mais n'en suis pas moins agacée par certains côtés : une langue commune, la vôtre, une sensibilité qui vous rapproche (la culture française ?), vous n'aimez pas mes particularités, trop râpeuse (oui, c'est vrai j'aime les rappeurs, souvent des immigrés comme moi...), comment dire trop... étrangère, trop "fadiste" à votre goût (c'est-à-dire "pessimiste" dans votre langage),
trop épicée... mais ne vous en faites pas on me dit l'inverse de l'autre côté : trop rationnelle, trop intello, trop française...

M'est égal, j'ai créé ma propre communauté, et pas grave si je suis la seule à y évoluer... j'y ai des membres d'honneur, des membres de coeur (ils sont déjà sur la liste de mes blogs "amis") :

Mya, première à venir ici (en fait, elle ne vient pas pas très souvent, mais elle est présente), amoureuse du Portugal (et du Japon) ;

Arlindo, avec ces deux très beaux blogs, et son art si époustouflant du "collage", ici, et ici;

Olympe, découverte si tard (je t'en demande encore pardon, toi si essentielle en ce monde inhumain), ici et ici;

Lusina, la surprise, le cadeau... ses beaux textes, sa lusopholie !!!

Alors, joignez-vous, soyez membres d'honneur ou de coeur, mais surtout après avoir fait preuve de votre si précieux esprit critique... écoutez votre âme qui bat.

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Portugal

Repost 0
Commenter cet article

luciamel 15/12/2008 20:41

@Olympe : moi depuis février, et voici tout juste un an, pendant les vacances de Noël, car bloquée à Paris, que j'ai découvert par hasard... Ladies Room. On reste en contact ;-)

olympe 14/12/2008 13:18

en fait je ne blogue que depuis mars. moi aussi il n'y a pas longtemps que j'ai découvert ton blog

luciamel 09/12/2008 21:57

@mtislav : tu sais, moi je me shoote à la morue ! le vin rouge n'étant qu'un pis-aller quand je suis en manque... Arlindo parlait dans un com' du tertulia sous acides, je dirai que le temps est venu de la morue barbue (comme lui) mais aussi de la morue enragée, de la morue ailée... Alors, frères et soeurs de l'océan, le temps est venu de se révolter, montrez vos dents ! Bon, ce n'était que du lyrisme... je te rassure. Je suis quelqu'un de super équilibré... (le premier qui proteste...)Dis-moi, tu serais pas un peu tos sur les bords, toi ? (t'es pas obligé de répondre, et en plus j'aime toutes les nationalités).

mtislav 09/12/2008 12:31

Belle vidéo. Est-ce que le fait d'appartenir à la communauté permet d'obtenir des réductions pour les stages de méditation transcendentale ?

Tini 08/12/2008 23:00

@ma chère prof: Je connais l'expression depuis mon premier sejour à l'ecole. (de C) je m'en ai servi des deux senses ( mon travail c'est ma vie et par consequence la chose la plus importante)

luciamel 08/12/2008 22:37

@Tini : l'expression "revenir à ses moutons" signifie revenir au sujet important qu'on avait laissé de côté... Merci pour lui (pour Pessoa).

Tini 08/12/2008 21:49

comme c'est beau! Retourné voir mes "moutons"ne me plait pas trop cette fois. Mais je me sens embrassé par et imprégné par l'amour après la lecture de ce beau poème....