Les chaussettes rouges et la robe jaune

Publié le 21 Janvier 2009

Cela a provoqué un incident diplomatique, le premier ministre français a arboré la couleur rouge à ses chaussettes lors de la réunion du sommet de la francophonie au Canada, en octobre dernier : tolé ! c'est la couleur des anglophones...

Michelle Obama, habillée de jaune, comment a-t-elle pu ? avec des températures si basses, sans chaussettes, sans bottes, et en tenue presque estivale ?

Le soir, sa robe "ivoire" était du meilleur effet. On m'a fait remarquer (des spécialistes) que, pour l'investiture, le noeud de la cravate d'Obama était, encore une fois, mal fait, et que pour la couleur, le rouge, il ne s'était pas foulé.

Le destin du monde tient parfois à la couleur des chaussettes, de la cravate, de la robe... de nos princes.

Un prince, un roi.... mage.

Au chevet de l'enfant, du sauveur. Ils ont apporté la myrrhe, l'encens... l'or. Mais l'enfant avait quitté son berceau. Il regardait tout ça, un peu interloqué. Quel est donc ce manège ? cette ronde autour de la Terre... où tous se donnent la main (l'ONU) tout en laissant son voisin planter un couteau dans le dos de son autre voisin... Charité bien ordonnée commence par ses propres intérêts.

Je les aime, et j'ai moi aussi versé ma petite larme (je suis une grande sensible) à la vue de l'humanité faite homme et femme (à cravate rouge et à robe jaune canari).

Je ne veux pas croire que demain nous allons déchanter, je chante la gloire de ce jour où un humain a voulu donner la main à l'humain.

Moi, la (fausse) pessimiste, comme tous les métis de la Terre, je me réjouis d'enfin voir la justice se faire, la vérité se proclamer à la face du monde : l'esclavage, la discrimination, l'élitisme, tous les privilèges (ceux des PDG, des nouveaux aristocrates aux parachutes dorés... des "capitalistes" sans foi ni loi, seigneurs des nouveaux temps) sont le péché même contre l'humanité. Lui, n'est qu'un éclaireur, qu'une lanterne sur notre chemin d'obscurité.

Les ténèbres n'attendent que notre sommeil pour s'installer. Mais jamais l'humanité ne dort complètement... car toujours un veilleur, un éveilleur, est là pour nous protéger. Il crie, il nous conduit, il a repéré le passage où nous pourrons franchir le col (de l'utérus...). Une éveilleuse... je l'aurais aimé. Elle viendra en son temps. Probablement.

Et comme disait Scarlett dans Autant en emporte le vent : "As God is my witness (...) I will never be hungry again!" (« Je jure devant Dieu que je ne connaîtrai jamais plus la faim ! ») et au bout de sa détresse : "Tomorrow is another day".

Photo, Autant en emporte le vent.

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Politique - société

Repost 0
Commenter cet article

Tini 22/01/2009 23:20

Merci, ma belle. Je vais consulter la presse. Avant-hier je na'ai  remarqué aucune critique au moins sur les chaines suisses et allemands

luciamel 22/01/2009 23:11

@Mtislav : merci pour ton élection... ça me touche d'autant plus que j'apprécie (pour le moins) tes vues, et tes choix (ton style aussi).@Tini : à retravailler donc... comme la conjugaison du verbe craindre... je crains... ("je craigne" est le subjonctif). Le premier paragraphe : il faudrait cliquer sur le lien qui explique en quoi notre premier ministre a provoqué un incident diplomatique en portant des chaussettes rouges. La couleur de la robe de Michelle Obama : simplement ça a été l'occasion en France, comme aux USA, de nombreux commentaires... Après, chacun est libre (?) d'en penser ce qu'il veut.

Tini 22/01/2009 23:02

Un peu de tout, je craigne...... Les deux premièrs paragraphes, le reste c'est claire...........

mtislav 22/01/2009 22:42

Plus que je ne le souhaiterais. On en revient aux interrogations qui m'ont fait revenir sur ce blog.

luciamel 22/01/2009 22:35

@Tini : tu as du mal à comprendre quoi ? les idées, la culture ou le français ?@Noèse : oui, le symbole est plus que tout (le reste c'est de la gnognotte, de toute façon ils ont les mêmes conseillers, et leur politique n'est pas radicalement différente. J'attends qu'une femme arrive à la présidence... la prochaine fois ?)@Andrea : merci, oui, chantons, soyons sans peur et sans reproche... au moins au début.@Mtislav : oui, Scarlett... car, elle a lutté pendant la guerre de Sécession, elle était femme et assez libre/idéaliste (du coup elle a fini seule...). Sa robe verte faite avec des rideaux... la pauvreté, la survie... Pour moi, femme libre, avant tout. Cassée par ceux (les hommes, les femmes) qui ne supportaient pas qu'elle envoie valser aux orties tous les codes moraux (la bien pensanse... Bourdieu, mon cher, dirait la "distinction", se cache là où on ne le soupçonnerait pas). Scarlett et Kill Bill : même combat. Nos blogs sont si... distingués... parfois.

mtislav 22/01/2009 21:23

Vertige de la mode comme chantait... Merci de nous rappeler la promesse de Scarlett. M'est avis qu'elle ne pensait qu'à elle en la proclamant mais faut bien commencer par quelqu'un !

cestandrea 22/01/2009 15:13

Je chante avec toi, et souhaite bon vent au nouvel esprit qui s'installe...

noese cogite 22/01/2009 13:50

adoré ton billet ce matin. Cette femme et cet homme juste pour ce qu"Ils représentent vont certainement changer le monde,,comme à hélas fait Bush.En passant 'Autant en emporte le vent'  est un de mes  10 meilleurs films à vie..pour Clark Gable si croquant!Je lis Malraux en ce moment sur l'histoire des EU dans sur sa naissance..INCROYABLE qu'Obama soit élu..juste çs sans rien...c'est comme allez sur la lune. Il a tout mon respect.

Tini 22/01/2009 00:49

????? J'ai du mal à comprendre. J'ai trouvé l'attitude et la robe de Michelle Obama magnifique et la cravate du président m'a plu de même comme le fait qu'il a quitté sa limousine..... Je dois avoué je n'ai aucune idée concernant le "dresscode".......