Dieu que je t'aime

Publié le 11 Mars 2009



Il a mis le doigt dans la rose,
j'ai tourné sept fois la langue
dans la bouche,
puis autour du pot...

Vous dire la couleur de nos joues,
la chaleur de nos reins,
ou son regard dans le mien,
au moment où la porte du ciel,
la présence de l'éternel,
se faisait en nous.

Les doigts se nouent,
les souffles courts,
le halètement
qui ressemble
à notre fin de vie.

Toi, qui te perds
en moi, toi,
qui ne sais plus,
où tu es en moi.

Toi que je suis,
et qui me fuis...

Brûlure de nous,
gouffre sans fin.

Encore, encore,
je t'appartiens.

Femme, homme,
ce ne sont que des mots.
Nous sommes l'un,
à jamais.




Photos (c) Luciamel, Beaubourg, oeuvre de FKDL.

Ce texte va être publié (ici, je l'ai déjà un peu modifié) à minuit sur le site Ladies Room, pour la journée à thème "Fesse cachée", un partenariat avec un site... olé, olé... (mais tout à fait correct ! enfin, de ce que j'en ai lu). Normalement, on ne saura pas que j'en suis l'auteure (car c'est anonyme), mais on le devinera sûrement... d'autant que je sème des indices partout.

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Poésies - musiques

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Beatrice 13/03/2009 06:19

Pas si bien que §a ;ne la joue pas fausse modeste. C'est carrement renversant. Touche, -PAF, au plus profond de l'amour. Continue si tu peux; fais nous un recueil . bisous

lucia mel 12/03/2009 23:58

@Sév : je rêve de voler comme l'ange.@Noèse : comme beaucoup, ou comme certains, je l'ai vécu ce ciel... ce fut d'autant plus douloureux de le quitter.@Béatrice : t'es sûre ? moi, je l'ai relu, je ne le trouve pas si bien que ça... l'important c'est qu'il me rappelle, et me dit ce que j'ai réellement vécu.@Menfin : je viens d'aller sur ton blog, ça m'a l'air très sympa. Ce soir pas le temps de trop explorer, demain j'y retournerai. Je suis flattée... et touchée que ces mots si simples aient trouvé un écho en toi.

menfin 12/03/2009 20:48

magnifique texte

Bea bis 12/03/2009 12:39

épatée, je suis . Tu devrais en faire encore et encore, je trouve ce texte sublime ! Mais si, mais si !

Béatrice 12/03/2009 12:36

Très, très beai ;Mais vraiment;   Ficellesdecaleçon !

noese cogite 12/03/2009 09:31

J'aime ton titre..tellement d'intensité. Prendre tout le ciel d'un coup et en un soupir en faire une éternité.

Sév 12/03/2009 00:28

Fusionel ! Rêves bô.                          

lucia mel 11/03/2009 22:34

@Frenchi : je n'aurai qu'un conseil, relis le texte... et tu le seras moins, déçu (tout du moins, c'est ce que je voulais rendre, mais, a priori, c'est totalement raté... pour moi l'amour physique est poétique, désolée de manquer de sensualité verbale... je déteste l'excitation par les mots... ou les images, je la réserve à mes doigts, à la peau, à l'odorat, au goût, à l'ouïe, à mon vécu... etc. pour le texte je me contente de l'envolée).

frenchi971 11/03/2009 22:00

je suis un peu decu je pensais que tu avais trouvee l'ame soeur ou du moins comme dirais si poetiquement Xena un plan cul. enfin ca viendra peut-etre bientot.....