Etre un(e) artiste...

Publié le 16 Mars 2009

                                              Béatrice et mon cadeau d'anniversaire


Tu fais quoi dans la vie ?

Je suis "artiste"...

Ah ouais, c'est cool.

C'est quoi être artiste, au fait ? T'es édité(e) ? t'es exposé(e) ? T'es diffusé(e) ? T'es classé(e) Wikio ?

J'en connais quelques uns des artistes, les plus reconnus d'ailleurs n'étant pas forcément les plus "m'as-tu-vu".

Les plus talentueux n'étant pas non plus les plus prétentieux (que de narcisses, et de pervers de surcroît... dans ce monde-là).

La cour de ces gens-là... un poème. Vous reconnaîtrez l'artiste à la meute qui le suit, qui l'adule, qui est prête à tout pour lui. Les parasites, ça se sent... au fait que ça... gratte.

L'art de rue, l'art éphémère (combien de temps le restera-t-il ?) bientôt il sera récupéré, monnayé... mis en galerie.

Pour moi les artistes n'ont pas un pedigree (ni les blogueurs d'ailleurs).

En voici un(e) au détour de mon chemin.


inconnu(e) rue Vieille du Temple




Photos (c) Luciamel

Rédigé par Luciamel

Publié dans #émotions artistiques

Repost 0
Commenter cet article

lucia mel 19/03/2009 00:17

  

Béatrice 18/03/2009 12:49

Désolée, chou, j'avais même pas vu les compliments avec le mat + l'étoile; - comme quoi c'est le moins agréable qui marque le mieux, ( d'où nombre de malentendus, sans doutes ). Merci donc et bisous                                           -   demain c'est La manif  - tu viens ?

beatrice 18/03/2009 07:35

Pffffff !

lucia mel 17/03/2009 23:34

@Béatrice : et c'est comme ça qu'on deviendrait des blogueuses "ordinaires"...  Mais, reconnaissons que la gentillesse, et une certaine politesse n'ont jamais nuit à la sincérité. J'essaie d'éviter la colère, tant que faire se peut, mais j'essaie aussi d'approcher une certaine (le mot fait peur) authenticité. Le Mat, certainement associé à l'Etoile (attention, toutefois, à la lame XV).

Béatrice - ter 17/03/2009 22:45

Au fait, tu sais bien que moi aussi je ne supporte pas les artistes . C'est d'ailleurs justement comme ça que je conserve ma liberté. - j'adore ton texte.  - On se fait un échange de panégériques ?

Béatrice 17/03/2009 22:34

Tes comparaisons m'enchantent, au contraire .  Je suis " Le Mat" du tarot, si tu regardes bien. Et je sais que là-dessus aussi, tu touches ta bille. Bisous.

lucia mel 17/03/2009 21:25

@Béatrice : quand tu veux pour faire ton panégyrique  nan, je rigole. Je voudrais juste répéter ce que je t'ai dit au téléphone : je crois que le génie, et le génie créateur sont dans "l'évidence", ou le besoin de s'exprimer, ce qui n'enlève rien au côté effort... et travail. Le génie est souvent très éloigné du calcul. Ne le prends pas mal : le génie est entre les doigts de l'enfant, du "primitif", ou du libéré. Merci encore pour ce si beau cadeau. Tu as vu ? c'était mon anniv' dimanche, et aujourd'hui ma fête... Mais, un mot d'amitié est comme "les eaux de mars" que tu m'a dessinées, il annonce le soleil.

lucia mel 17/03/2009 21:11

@Yaëlle : mon adresse mail est juste au bas de cette page, si tu souhaites m'écrire ou me demander des explications sur ce commentaire qui t'a a priori fait beaucoup d'effet. "Hargne" est un terme bien éloigné de ce que je peux ressentir à l'égard des gens en général, et des femmes en particulier. Parfois la colère et l'irritation me traversent (plus que je ne le voudrais), surtout face aux injustices, ou aux lâchetés. Beaucoup de femmes me font l'amitié de m'apprécier, et de m'estimer, c'est vrai que je suis parfois un peu... trop sincère (mais ne l'es-tu pas tout autant que moi ?).Au sujet de Simon, oui, je comprends que tu aies effacé le commentaire, car j'y faisais allusion à son identité, et c'est vrai qu'il voulait la garder cachée. Mon différend avec lui ? il a en effet, un jour sur un com', parlé de querelle entre nous... mais je n'ai jamais compris à quoi il faisait allusion, j'ai toujours eu l'impression d'avoir été respectueuse de son travail et de sa personne, n'ai pas compris que (comme toi maintenant) il efface mes commentaires, puis me bloque l'accès à son blog réservé, me batte froid... J'ai juste constaté, qu'en même temps il semblait à la recherche d'une égérie, je n'ai pas le talent pour ça, qu'il me pardonne...  (Est-ce ça pour toi la féminité ?)Concernant le commentaire effacé, j'y disais juste que pensant lui être agréable j'avais demandé à une amie historienne d'art d'échanger avec lui sur son travail, que, malheureusement sur mon papier j'avais peut-être plus mis en valeur le travail de mon ami (de 20 ans...) sculpteur, que le sien... ami qui ne sait même pas que j'ai un blog, ni que j'ai écrit quoi que ce soit sur lui... Est-ce ça qui l'a vexé ? Que je n'aie pas fait un éloge dithyrambique de son oeuvre ? Encore une fois... pas douée pour les flatteries. J'aime ce qu'il fait et je l'ai dit, qu'on n'attende pas de moi de panégyrique sur commande. Ici ton commentaire ne sera pas effacé. Je n'aime effacer ni les commentaires ni les gens.

Béatrice 17/03/2009 12:57

Putain, trop fort !tiens le coup bibiche...et merci, je ne m'attendais pas à ça _ _ Love

Yaëlle 17/03/2009 08:56

Lucia,je suis désolée de t'écrire par ce biais mais je n'ai plus ton adresse mail.J'ai effacé ton commentaire sur mon blog, l'estimant totalement déplacé et insultant pour moi.Ta rancoeur envers Simon ne  regarde que toi et lui. Je n'ai pour ma part pas vocation à faire les frais de ta hargne envers les femmes.Je te signale aussi que Dorham a une adresse que tu peux utiliser pour discuter avec lui.C'est peu dire que tes propos m'ont blessés mais ça doit être mon côté trop féminin!