Laissez-nous vivre !

Publié le 10 Avril 2009

Je viens de lire l'article de mon amie Philiberte. Il se trouve que nous sommes voisines et que moi aussi je le croise l'homme, le SDF, dont elle parle dans son texte.

On lui a choisi une photo sur Ladies Room qui n'est pas vraiment son style, une photo jolie (une jeune fille à la combinaison courte faisant du vélo... Philiberte ce sont plutôt les caleçons rouges à pois de son Philibert qui l'émoustillent... mais ce n'est pas grave, c'est un site de filles aux phéromones printanières, et mon amie ne m'en voudra pas de dire que ça fait belle lurette qu'elle s'en contrebalance de les exciter les garçons... elle ose parfois relever ses cheveux et mettre du rose à ses joues... ça lui va à ravir).

Alors je suis retournée sur les lieux, et voici la vraie réalité de l'amour de notre voisin avec son amoureuse.




Notre voisin, dirais-je, a rencontré l'amour. Ce matin, je les ai pris en flagrant délit... les pieds de la jeune femme étant cachés par la couverture blanche.

Je peux en témoigner, les roses sont là depuis trois jours, les amoureux et leurs amis ne se quittent plus. Leur message :
"on s'aime et on vous emmerde".

Ou encore : "votre crise, elle nous fait bien rigoler".

Hier, dans
Le Monde (toujours le même numéro... je rentabilise, j'en achète un par semaine, faut pas déc*... faut faire des économies) j'ai lu que le vin donnait le cancer, et ce même à partir d'un ou deux  verres par jour.

Philiberte l'a dit, c'est son péché mignon le vin rouge... et moi, je l'accompagne bien volontiers... alors, Messieurs les chercheurs en bonnes questions... laissez-nous vivre ! regardez-nous nous aimer, regardez-nous, même dans la rue, même clodos, même alcoolos, vous donner des leçons d'humanité, à vous, les hypocrites, les menteurs... Que prenez-vous, vous, pour vous maintenir en  vie ? de l'argent frais ?

Oui, je sais... vous ne faites que nous informer... on ne pourra pas dire qu'on ne savait pas...

 

Alors pour vous contrecarrer, je lis mes amis blogueurs (enfin, ceux qui pour moi sont des blogueurs... parce que par l'intermédiaire de Mtislav, frère en révolution, je suis arrivée sur un site fort intéressant... là, dans les commentaires un lien sur un truc... impensable... je ne vous mets pas la référence, ça lui ferait de la publicité, à ce stade-là ce n'est plus du narcissisme, ni du nombrilisme... comment dirais-je, c'est de la perte de temps... surtout ne pas y retourner).

Heureusement, parmi ceux qui nous redonnent espoir, à Philiberte et moi, il y a
Dorham, qui nous parle à nu, qui ose se montrer tel le SDF de ma rue des blogs... Il y a Noèse, une soeur du Québec, un Toutaubord... un troubadour, comme nous... Une Nina à fleur de peau, une Milla qui a pris la clé des champs.



Photo (c) Luciamel

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Politique - société

Repost 0
Commenter cet article

noese cogite 15/04/2009 20:19

Les caleçons à petite pois? On veux une photo:)

Philiberte 13/04/2009 21:04

Nous rentrons de week-end dans les Cévennes, tu sais... l'Etoile, elle nous a dit que tu lui manquais beaucoup. Sinon, Philibert est un peu gêné que tu parles de ses caleçons à pois, il dit que ça frise le voyeurisme... vu que ta dizaine de lecteurs (ceux qui lisent en entier) pourrait deviner qui il est. Surtout ne publie aucune photo !!! On t'a rapporté plein de tisanes de là-bas. Passe quand tu veux. Salue nos voisins en passant.

lucia mel 12/04/2009 19:17

@Frenchi : salut ! comment tu vas ? tu as parfaitement résumé mon intention. J'ai un immense respect, pour ne pas dire une envie, pour ces deux-là qui se sont trouvés, elle, avec ses petites couettes, lui, s'embourgeoisant depuis qu'elle est là... Je n'ose pas leur parler, ça c'est vrai. Mais quelle leçon d'humanité ils me donnent ces deux-là. C'est mon respect et ma tendresse que je voulais mettre sur cette photo.Philiberte l'a sans doute mieux exprimé que moi, "Mon voisin SDF" ça disait tout... c'était suffisant. Mais Philiberte c'est une dame au grand coeur... je suis sûre qu'elle, elle a osé le leur montrer son coeur.

frenchi971 12/04/2009 19:04

ben peut etre que j'ai rien compris comme d'habitude mais pour moi le texte de philiberte et ton ajout nous prouve que l'amour n'est pas reserve aux nantis ou a ceux qui sont beaux(belles). Par cette photo qui peux sembler faire "voyeur" je trouve au contraire que c'est une reconnaissance de cet individu et sa copine que bcp d'autres personnes cotoient sans voir

lucia mel 12/04/2009 18:45

@Noèse : petites filles de tous pays, petites filles de toutes familles... révoltez-vous, dénoncez-les ceux qui vous font ça.@Egaré : je comprends ta réaction, j'ai, tu peux l'imaginer, beaucoup hésité à la faire cette photo, encore plus à la publier. On en a beaucoup discuté avec Philiberte (n'oublie pas que nous sommes voisines, n'oublie pas que depuis 2 ans je le croise tous les matins, notre voisin) : ma honte, à prendre en photo cet amour-là... où vois-tu quelque chose de honteux ? dans le fait pour lui d'être à la rue ? dans le fait d'être visible, exposé aux regards ? aurais-tu été moins choqué si je l'avais pris en photo près d'une tente des "enfants de Don Quichote" ? ou de Médecins du Monde ? Est-ce mon regard qui te gène ? Ce qui est "bien" est que tu m'imagines dans la rue à regarder cet homme-là, ce couple-là, car, effectivement, je les regarde tous les jours... C'est ton regard sur moi qui justifie ma photo, et c'est précisément ça qui m'a poussée à la publier.Merci, en tout cas, d'être venu me dire ton sentiment (que j'entends, crois-le bien).

Egaré 12/04/2009 17:43

Je t'imagine dans la rue, à quelques pas de cet homme, le photographiant pour illustrer ton billet et j'ai honte pour toi de ce voyeurisme inutile. Les mots sont plus forts que les images parfois et Philiberte l'a bien compris.  Mais tu n'avais pas grand chose à dire de plus en fait.

noese cogite 12/04/2009 14:32

LM, j'ai continué sur mon blog cette discussion sur les femmes...concours de circonstances,il y avait une émission télé  sur le sort des fillettes en Inde..Outrageant !Femmes de tous les pays unissons-nous!