Dans la jungle

Publié le 16 Avril 2009


Si vous vous attendez dans l'épreuve à voir les liens se resserrer, à ce que vos amis prennent votre défense dans l'adversité, à ne pas être dénoncé par votre voisin en périodes de collaborations (et elles sont nombreuses, toutes celles qui permettent les trahisons...) vous risquez de tomber de haut.

Est-ce Ingrid Betancourt qui a trahi ses codétenus, en tirant la couverture (médiatique, surtout) à elle ? ou sont-ce ses camarades d'infortune, tirant aujourd'hui sur elle à boulets rouges (et bien rémunérés eux aussi) qui veulent toute leur part du gâteau ? Dans cette affaire, je ne sais ce qui me désole le plus...

Partout je ne vois que rivalités, que classements, que "pousse-toi de là que je m'y mette"... que manigances et jeux de pouvoir, toujours les mêmes... Chez les vendeurs de glaces c'est pareil, à ce qu'il paraît... les Wikio... dont (même avant que ça ne se retourne contre les femmes) j'ai dit tout le mal que je pensais.

Je navigue peu de blog en blog... ça me démoralise souvent. Les coteries (je me répète) sont trop flagrantes. Les liens se monnayent... les réseaux sont les mêmes, toujours, ils sont ceux du pouvoir qui, toujours, veut se recréer.

Ce soir, une autre jungle pourtant... une île plutôt, celle des esclaves abandonnés. Enfin, un peu d'humanité contrecarrant ce monde de cruauté. Ils ont dû tout rebâtir. Les fouilles ont permis de reconstituer leur aventure :
les naufragés de l'île Tromelin, 60 en 1761, laissés sur un kilomètre carré avec 3 mois de vivres, retrouvés 15 ans plus tard, ils n'étaient plus que 7 femmes et un bébé. Les vestiges archéologiques semblent démontrer que ces humains ont su survivre avec dignité... Ne restaient que des femmes... un bébé. Est-ce une indication sur l'avenir de notre humanité ? Mais là aussi... il semblerait que ça sente la bonne affaire : livre d'Irène Frain, documentaire, et autres tour operators... devraient incessamment sous peu se pencher sur la question.

Chassez le naturel...

Heureusement, sur une île, pendant quelques années, quelques humains ont su s'entraider... Défendons ces îlots, à chaque fois que nous les rencontrons, ils résistent à la barbarie, à la bêtise, au goût du pouvoir, à la petitesse de notre petit moi (à moi, à toi, à nous...), ils sont notre chant des partisans d'un moment.




Rédigé par Luciamel

Publié dans #Politique - société

Repost 0
Commenter cet article

lucia mel 22/04/2009 20:36

@Kfigaro : très éclairant cet article, je l'ai lu, je le digère... j'aurai sûrement l'occasion de le reprendre dans un texte, pas ce soir, mais bientôt.

kfigaro 22/04/2009 18:05

Pas le temps de poster un long commentaire mais j'ai trouvé à l'instant une analyse très juste (bien que partielle) sur les origines sociales de la faune qui hante internet et les blogs en particulier :

http://www.telos-eu.com/fr/article/les_creatifs_culturels_sont_ils_influents

A méditer...

lucia mel 18/04/2009 17:41

ça devient de plus en plus compliqué de laisser un commentaire... ça change toutes les 3 minutes (j'imagine qu'ils sont en train de bidouiller... les gentils réparateurs d'Over Blog, vivement qu'ils finalisent !)

Merci Kfigaro pour la référence au bouquin de Camille Peugny "Le déclassement", une génération de sacrifiés, ben oui, nous les enfants des soixante-huitards, les enfants des baby-boomers, qui eux ont tout eu, la fin de la guerre, les 30 glorieuses, la liberté, l'éclate, et ensuite le recasement dans les valeurs bourgeoises de papa-maman, et, en plus, ils seront les derniers à avoir pu bénéficier d'une retraite correcte. Nous, ça a été l'inverse, les premières crises économiques, avec en prime le SIDA pour nos 20 ans... la non ascension sociale, la frustration... les familles décomposées, et un horizon quelque peu bouché.

L'article de Michel Maffesoli semble également passionnant, je serai toutefois, sinon optimiste, encore un peu dubitative quant à la disparition de l'humain (ou l'individu). Il me semble que l'humanité gère (et digère) le clan ou la tribu, et les sociétés quelles qu'elles soient, or, à la base se trouve "l'humain", pour ne pas dire... le divin.

D'où que dans la "jungle" sociale puisse surgir une île de Tromelin.

J'en veux pour preuve les petits "réseaux" qui se créent, via le Net, dans la vie "réelle" : les gens veulent se rencontrer et faire des "trucs" ensemble, échanger (je pense à la République des Blogs, à Ladies Room et aux filles que j'y connais maintenant, ce sont d'autres liens qui apparaissent, pas virtuels, mais pas habituels... et qui amènent à essayer de recréer quelque chose ensemble : on ne sait exactement quoi. Là-dedans se glissent naturellement les vieux réflexes : classements wikio, gloriole virtuelle, manigances diverses... mais le truc, le "web", est tellement énorme que ça risque de faire imploser la termitière sociale).

kfigaro 18/04/2009 13:53

Je stigmatise surtout le réflexe "tribal" qui prévaut de plus en plus sur les blogs mais également sur les forums.

J'y reviendrais dès lundi car je viens de lire à un article très éclairant de Michel Maffesoli sur ce thème de "jungle" et de "dépolitisation" de la société (qui va un peu dans le sens d'un Zygmunt Bauman mais avec une approche quelque peu différente puisque pour Maffesoli, on assisterait plutôt à un recul de l'individu par rapport à la "personne" et à la seule logique de tribu ou du clan)

Dorham 18/04/2009 01:52

"Le blog de Dorham (qui fait état de son doute quant à la sincérité de -CERTAINS - de ses commentateurs (encore plus précisément, les nouveaux))" ; permets-moi de rétablir la vérité exacte de ce que j'ai dit. Quant à la connivence, elle est normale, on la retrouve partout. Parfois, il arrive précisément qu'on se lie sincèrement. On ne peut pas reprocher aux blogueurs d'être guidés par une volonté d'élargissement frénétique de leur lectorat, tout en stigmatisant leur hermétisme présupposé. Si tel était le cas, les "réseaux" qui existent bel et bien mais sous lesquels tu as l'air de confondre également les affinités (ce qui est une erreur à mon sens), ne s'élargiraient pas.

Croissance dont personnellement je me fiche puisque je pratique très peu les sports de liens, ne parle jamais de classements, ne dispose d'aucun gadget de référencement.

kfigaro 17/04/2009 16:52

Les coteries (surtout culturelles et même linguistiques) sont indissociables des blogs, puisque le média même est trop démocratique et facile à utiliser pour qu'il n'engendre pas de puissants phénomènes de distinction afin de dissocier de la "masse", ce qui était moins le cas à l'époque du web 1.0 (à l'époque exclusivement réservé ou presque aux seuls informaticiens ou scientifiques)...

Le blog de Dorham (qui fait état de son doute quant à la sincérité de ses commentateurs) n'échappe d'ailleurs pas à la règle. Comme sur un forum, on retrouve dans les commentaires les habitués, les blagues ou "mots d'esprit" pour initiés (et hermétiques aux autres), etc...

Je me demande aussi si les luttes de pouvoir (ou les coteries d'ordre culturelle) sur les blogs ne découlent pas des frustrations socio-professionnelles d'une bonne partie des acteurs les plus importants de ces nouveaux médias, lire par exemple cette analyse sur la "génération sacrifiée" de l'élite scolaire née dans les années 60 et 70 :
http://novovision.fr/?Un-inquietant-portrait-de-la

Pour cette génération, l'ascenseur social ne fonctionne plus et il y a un décalage béant entre leur niveau scolaire (ou culturel) et les gratifications sociales qui devraient en découler...

noese cogite 17/04/2009 13:14

J'essaie un commentaire noble,,,peut-être que les hommes sont morts à force de défendre les femmes...

Il ne faut pas tout idéaliser non plus LM..ma mère a longtemps travaillé dans un bureau ..seulement avec des femmes..les pires années de sa vie.
Ma fille... les vacheries les plus cruelles dans sa jeune vie..les copines de collège.

Mais dans un monde à la fin de sa course? Je miserais sur la femme tout comme toi....Dans nos gènes,,défendre nos enfants ,dans ceux des hommes..défendre leur territoire..
C'est dos adn..je crois..

Sujet très intéressant.

Dorham 17/04/2009 09:42

Oh, il est chiant, ce truc de nouveaux commentaires :) Bon, cet article la décrivait assez également comme une battante, une sorte de résistante, mais aussi une personnalité trouble, très opportuniste, opportuniste dans son sens le plus limite. Pour ce qui est des réseaux. Boh, je ne sais pas, sûrement, plus j'avance, plus je me fiche de tout ça, des classements, des machins de ce genre...plus ça va, plus c'est l'échange (le vrai) qui m'intéresse. Parfois, je regarde d'un oeil un peu étonné de nouveaux arrivants sur mon blog, je me demande quelle est leur part de sincérité ? ça rend parano presque ! Mais il faut savoir ignorer de genre de choses, sinon, (je le sais bien, il m'est arrivé de ressentir la même chose) on se tape une bonne grosse déprime des familles :) Bises :)

Dorham 17/04/2009 09:35

Oups...pas fini.

Dorham 17/04/2009 09:35

Pour Ingrid Betancourt, je ne sais pas. Elle est très démonstrative tout de même, un peu "too much", nan ? Et puis je me souviens, en son temps, bien avant que Sarko ne devienne président et ne participe à sa libération, avoir lu un portrait édifiant dans le Monde sur elle.