Séquestrons-les puis pardonnons-leur.

Publié le 24 Avril 2009




Tiens, aujourd'hui c'est vendredi, alors j'ai acheté Vendredi (l'hebdo qui reprend sur papier 'sa' sélection des textes publiés sur le Net, blogs et blogueurs sont à la fête, ils sont les premiers à verser leurs deniers, après avoir fourni, quasi bénévolement (?) leurs billets, pour avoir  leur quart d'heure de gloire, celui dont Warhol disait que tous l'espéraient). J'ai constaté que le tarif avait changé... d'1,50 euros on est passé à 2 euros, purée ! sacrée augmentation, due à quoi ? on ne nous a pas expliqué... la crise sans doute. Dorénavant, je lirai Vendredi sur le Net... ou je ne le lirai plus, la crise quoi. J'économiserai, sur 3 ou 4 semaines ça me paiera un ciné.

 

J'ai également acheté Siné Hebdo (pour la première fois), 2 euros aussi. J'ai aimé l'édito de Guy Bedos, enthousiaste sur le film Welcome, comme il l'avait été sur le film Survivre avec les loups. Moi aussi, j'avais suivi Misha, comme Philiberte... or, nous avons déchanté, car Misha avait menti. Gardons-nous de trop nous exalter, on le voit avec Ingrid Betancourt... de trop grands enthousiasmes, ou de trop fortes virulences pourraient nous faire tomber de haut.

Dans ce même numéro, Onfray, déjà habituellement, il m'agace... celui qui fait son beurre sur l'athéisme, en ayant un discours on ne peut plus doctrinal... : il rejette toute religion, mais les reprend une à une, obsessionnellement... C'est comme un de mes collègues qui veut se faire débaptiser (il semble très déterminé) sous prétexte qu'il est athée... bon, si on est athée, le baptème n'a aucun sens, alors pourquoi se débaptiser ? seulement pour ne plus figurer sur les registres de l'église catholique ? Effectivement, ça me semble un combat d'importance... Je lui ai dit qu'il allait finir catho intégriste... à force de s'intéresser obsessionnellement (plus que moi en tout cas) à tout ce qui concerne le culte catholique. Dans Siné Hebdo, Onfray nous démontre par a plus b (n'oublions pas qu'il est philosophe) que suivant Jankélévitch on ne pouvait pas demander pardon à la place de quelqu'un d'autre, ni pardonner pour lui... L'exemple qu'il convoque (celui qu'on ne saurait contester) ce sont les camps d'extermination, la Shoah... Effectivement, on comprend... qu'il soit allé si loin Onfray pour nous expliquer comment Ségolène Royal ne pouvait demander pardon au nom de la France pour les conneries dites par Sarkozy.

C'est ce qu'on appelle l'argument d'autorité. Si Jankélévitch l'a dit... tu n'as plus qu'à la fermer toi pauvre plouc qui ne l'a jamais lu Jankélévitch.

Sauf que moi, Onfray il ne m'intimide pas (il m'énerve même), alors je vais lui répondre ça :

Attention, ça renvoie aux Evangiles, évidemment ça concerne notre culture chrétienne... sera-ce recevable comme argument ?

Il se trouve que l'homme crucifié, et condamné par les siens, lui juif, et envoyé sur le mont Golgotha par son propre peuple, aurait dit (vous noterez mon conditionnel passé) : "père pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font".

Suivant Jankélévitch, et Onfray qui répète, seul l'offenseur peut demander pardon, et seul l'offensé peut pardonner.

Soit, Jésus (et les évangélistes) a eu le tort de n'avoir lu ni Jankélévitch, ni Onfray, il a demandé pardon pour les hommes qui le condamnaient à mort, pour les Romains aussi, pour tous les hommes. On dit même qu'il serait venu (encore le conditionnel...) pour ça uniquement, pour racheter les péchés des humains... Représentant lui-même, par sa mort acceptée, ce pardon. Un fou ce type... pas étonnant qu'il ait mal fini.

Oui, raillez. C'est catho. C'est religieux. C'est ridicule. De demander pardon pour d'autres, et plus encore de pardonner la faute que d'autres ont commise.

Ca me semble, quant à moi, le comble de l'humanité. Car c'est reconnaître la faute de l'autre comme pouvant être sienne, comme humaine. Car même la Shoah, il nous faudra arriver à la pardonner.


Photo (c) Luciamel

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Politique - société

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

la Mère Castor 29/04/2009 15:34

Je prends le tu et le café turc, merci.

Dorham 28/04/2009 09:25

Lucia,

Moui, je ne suis pas très capuccino. Un express bien serré me va très bien. Une cigarette avec bien sûr.

Sinon... :))))

lucia mel 27/04/2009 20:37

@Nina : un cappuccino pour Dorham, pour Floréal m'est avis qu'il s'agirait plus d'un café turc (on essaiera de lire dans son marc), pour Mère Castor... une tisane peut-être, pour Henri... un verre de vin de Bourgogne, pour moi um cafézinho, et un verre de vin pour trinquer à la renaissance d'Henri, et pour toi ? un expresso ? Sais-tu que je rêve d'aller dans ton pays (ou celui de tes parents) ? et ce n'est que par manque d'argent, que, cette fois encore, je n'irai pas à Florence... ah, la Toscane ! (mère Castor : la Toscane ce serait une découverte, car les Cévennes m'ont déjà conquise).

nina de zio peppino 27/04/2009 11:47

J'apporte un peu de café…quelqu'un veut des gâteaux ?
la vie est courte, ne l'oublions pas!

lucia mel 27/04/2009 10:34

@Henri : le croiras-tu ? ton commentaire a été précédé par un rêve que j'ai fait cette nuit, je voyais ton blog et me disais : "tiens Simon a créé un nouveau blog...". Au réveil (je suis en vacances), j'ai retrouvé, précisément, l'image montrée dans mon rêve... Heureuse, Henri, de ta renaissance.

lucia mel 27/04/2009 10:21

@Mère Castor : merci pour le compliment, j'y suis d'autant plus sensible que, comme toi*, je vibre au langage de la nature (ah, mes chères Cévennes !). Malheureusement, dans ma "jungle" parisienne, ce sont des zozos parfois moqueurs, parfois piailleurs qu'il m'arrive de côtoyer (beaucoup de paons et de merles pour de rares grives).

*j'ai coutume de tutoyer les blogueurs dont les blogs me sont connus, ou dont j'ai l'habitude de lire les commentaires par-ci par-là ;-) j'espère que ce ton "familier" ne t'offusquera pas.

Henri Wisley 27/04/2009 08:57

Hello Lucie
I'm back.. ...

la Mère Castor 26/04/2009 15:05

L'argument et le discours et la philosophie ne sont pas mon fort, mais j'apprécie ce billet et son contenu bien écrit.

Dorham 25/04/2009 10:13

Ah, et les "pas grand chose", on les ignore normalement :)

Dorham 25/04/2009 10:10

"calomniateur et ignoble, hypocrite et mesquin"

Tiens donc, rien que ça ! :) "Dans mon dos" sans doute pas, il y avait un lien sur ton blog, ce qui permet normalement le traçage... Pourquoi "dans ton dos" alors que j'étais persuadé que tu le lirais (ce qui fut le cas). Calomniateur sûrement pas. Il faut assumer ce que l'on dit et que l'on pense. On ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre.

En outre, je n'ai attaqué que les idées et ce qu'elles laissent supposer. En aucun cas, je ne me suis permis insultes ou de tirer des conclusions sur ce que tu pourrais être dans ta vie quotidienne (certains ne seraient sans doute pas gênés).

Et puis ici n'est pas l'endroit pour en discuter, tu aurais pu respecter quelques convenances en envoyant notamment un mail à Lucia (qui t'a quand même plutôt défendue du reste) (mail que l'on trouve sur son blog si on cherche un peu)...mais bon...

Tu as dit des choses, j'ai réagi et comme de bien entendu en pareil cas, c'est l'initiateur de la chose qui se prétend victime... Passe donc à autre chose...