Le centre a explosé...

Publié le 29 Avril 2009

En didactique du FLE, mais aussi en didactique du français... on parle de centration, il y a des modes : centration sur la méthode, centration sur l'enseignant, centration sur l'apprenant... Le principe étant de déplacer le centre. Alors, une méthodologie remplace la précédente, on se trouve à l'heure actuelle dans ce qu'on pourrait qualifier d'éclectisme (un peu de tout à la fois, et un essai de gestion de la complexité, merci Edgar Morin). Evidemment, ça donne envie, à certains, de retour en arrière : revenir à la bonne vieille méthode syllabique, avec centration sur le maître : celui qu'on doit respecter (on se lève quand il entre, on le vouvoie). Sauf que ça n'est pas si simple à mettre en place : le passé.

C'est en gros ce que nous a expliqué Jean-François Khan (JFK) : que le centre avait explosé, qu'il n'existait plus, que maintenant il fallait considérer ce nouveau centre comme étant révolutionnaire, au sens de la révolution galiléenne... changer le centre de place; ce n'est plus la Terre qui est au centre du Monde (la droite, la gauche, alternativement), mais c'est le Soleil (le Modem...).

Je l'ai écouté JFK, j'ai même apprécié d'échanger avec lui, j'aurais aimé débattre bien plus longtemps. Mais, et ce fut le grand hic de la soirée, ça semblait "bricolé", alors que je sais que ce n'est pas le cas. Ce n'est pas tous les jours qu'on peut avoir face à soi quelqu'un de cette envergure (intellectuelle s'entend), et qui vous répond d'égal à égal (sans spin doctor lui...), avec élégance et simplicité. Alors, la prochaine fois, les gentils organisateurs... essayez de limiter les dégâts !

Tout a commencé, par ces jeunes de banlieue me demandant où se trouvait la Place de la République (j'étais square du Temple), tout droit, leur dis-je. Elle se tourne vers lui et maugrée quelque chose, lui ironise, bref ,un couple. Et sur un mur cette splendide chose. Une Marianne, si belle, semblant m'accueillir. C'est de bon augure, pensai-je, vu qu'on allait en interviewer l'ancien directeur.



J'arrivai tôt, j'aime pouvoir bien me placer. L'endroit me sembla moins chaleureux que la dernière fois... pourquoi ? les verrières ouvertes, le bruit de la circulation. JFK arriva assez tôt, 20h je crois, seul, pas comme Michel Barnier, entouré de ses conseillers en communication... J'ai appris très récemment que l'un des organisateurs (?) de la République des Blogs (Meilcour) était aussi, avec sa société de communication, spintank, le conseil de Monsieur Barnier, ceci expliquant, peut-être cela.



Je me pris encore à observer que la plupart des personnes présentes avait tout juste la trentaine, constatai avec résignation que nous serions deux femmes sur... 20 blogueurs présents (oui, c'était un peu la déconfiture aussi côté participation de la blogosphère).

Quelques hommes encravatés arrivèrent, plus âgés... Je me suis dit, tiens, lequel pourrait être Didier Goux ? Un homme barbu, au regard bleu un peu jazzy... lui serait-il Dorham ? mais vous savez ce que c'est, une femme seule, face à tant d'inconnus... j'ai préféré ne pas décliner mon identité.

Le blogueur, la blogueuse aussi et j'y reviendrai, est un animal aux moeurs bizarres.

J'admire la chaleur, et la gentillesse je le répète, avec laquelle Jean-François Kahn s'est prêté au jeu de nos questions. Le bruit venant du dehors, le froid nous entourant... Pas grand monde, donc, je pouvais facilement poser mes questions, cette fois-ci pas besoin d'invoquer le Titanic.



Elles furent les suivantes :

"Vous avez dit que vous souhaiteriez vous allier à d'autres, croyez-vous avoir choisi le bon camp ? Je vais citer Eric Zemmour, excusez la référence, lorsqu'il a dit que la plus grosse erreur de François Bayrou avait été de refuser la proposition de Ségolène Royal d'être son Premier Ministre, elle aurait pu, ainsi, gagner. Zemmour a aussi ajouté qu'à ce moment-là, et par ce refus, Bayrou avait signé sa mort en politique. N'est-ce pas aussi ce que vous risquez en vous ralliant au Modem ?"

"Ne croyez-vous pas que vous vous chevènementisez ? que le Modem se chevènementise ? en n'étant là que pour faire perdre les autres ?"

Quand JFK nous indiqua qu'il voulait lutter contre la corruption de ce monde, arrêter tous les excès du capitalisme, avec une proposition de taxe sur les flux financiers (ceux sur le court terme), qu'il ne supportait plus que la droite et la gauche alternent et se repassent le pouvoir, je lui demandai :

"Croyez-vous vraiment que les dirigeants du Modem arrivés au pouvoir se comporteront différemment ? Je me réfère à la juge Eva Joly qui dit qu'on ne peut à un haut niveau de pouvoir (et même en démocratie) s'opposer à la corruption (c'est-à-dire l'abus du pouvoir, les privilèges et le côté intouchable) ?"

Ce qui m'a le plus déçue ce ne sont pas ses réponses, non, elles étaient très justes et, encore une fois, sincères. Je les ai écoutées. Non, ce qui m'a déçue, ce sont certains blogueurs présents. Leur grossièreté. Certains à l'autre bout de la salle, ou même assez près, en train de bavarder et de boire sans se soucier de la personne invitée. Puis, quand Jean-François Kahn à qui l'on a dit, après une heure, qu'on n'avait plus de questions à lui poser, relança le débat en nous demandant ce que nous pensions, nous, de la loi Hadopi. Je me suis dit : respect ! je l'aime bien ce gars-là.

Au bout d'un moment, il a pris congé (certains s'étaient levés même avant qu'il ne finisse, un couple s'est assis à côté de moi, sans aucune gêne d'arriver comme un cheveu sur la soupe... c'est ça la blogosphère... t'arrives et tu pars quand tu veux, tu commentes ou pas, tu dis pas bonsoir, tu dis pas au-revoir...). 

Ce qui m'a déçue, c'est d'entendre, à peine avait-il eu le dos tourné, l'autre femme présente autour de la table commenter : "c'est nul ce qu'il a dit, comment peut-on être aussi nul ? et t'as vu il n'a fait aucune proposition !" (ça ne m'étonnerait pas qu'elle soit en tête du classement Wikio...). Sauf, qu'elle ne l'a pas ouverte sa petite bouche, sa grande intelligence, pendant tout l'échange, elle l'a juste regardé, en lui souriant... Alors, les filles si vous venez la prochaine fois, faites entendre votre voix  pendant le débat (plutôt que de juste commenter après : déformation de blogueur, ou blogueuse, oblige ?).

Quoi qu'il en soit, merci aux organisateurs de cette rencontre, la République des blogs, d'avoir permis (même si les conditions n'étaient pas idéales) qu'elle ait eu lieu.


Photos (c) Luciamel
********************************************************
texte légèrement modifié, (Lucia un peu adoucie... par le miel...) jeudi matin

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Politique - société

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

lucia mel 02/05/2009 01:18

@Clarence : mon cher lion, ton regard ;-) m'éclaire tu le sais. Mon coeur est dans la douleur, mais te lire me fait du bien. Reviens bientôt.

Clarence Boddicker 01/05/2009 17:49

Regard simple et lucide sur ces petits riens qui meublent un echange, et dont tu as su garder un rien la consistance via tes deux questions. Tu changes Lucia, pas sur le fond, mais sur la forme: Mordante !Un coucou lointain, parce que deconnecte de la realite francaise, mais le coeur, qu'on dit loin des yeux, y est malgre tout ! Clarence, un peu plus Koizumi Yakumo

ctoileblog 01/05/2009 00:15

de rien

lucia mel 30/04/2009 23:46

@Greg : tu sais combien je suis sensible aux à côtés, aux petits détails... comme dans les belles demeures, si bourgeoises, j'aime les portes dérobées, les escaliers qui mènent à certains greniers secrets... JFK était tout à fait charmant (plus simple que beaucoup d'entre nous). Merci pour ton regard, toujours, si juste ;-)

lucia mel 30/04/2009 23:39

@Mtislav : JFK, je ne le suis absolument pas dans son analyse... en tout cas pas dans ses conclusions, non, le Modem ne me semble pas être le nouveau centre du monde, oui, François Bayrou est un opportuniste comme tous les autres (pire que tous les autres ? car il est à mon goût trop chevénementiste, celui qui ayant les bonnes idées... essaie de vaincre en pariant sur la défaite de ses amis...). Oui, je crois que JFK a choisi le mauvais camp, je crois que le Modem a pour stratégie d'essayer de "remplacer" le PS... (en s'y substituant, à mon sens c'est un parti schizophrène qui prône la double contrainte : en demandant de tolérer l'inconciliable...). Et à Pau il n'y a pas de République des blogs ? (va sur leur site).

lucia mel 30/04/2009 23:30

@Nicolas (NV) : quel dommage ! j'aurais été ravie d'échanger avec toi (surtout après ton billet qui a dû intéresser l'ex-journaliste JFK), une autre fois j'espère. Je crois que le concept est TRES novateur, il s'agirait juste que les conditions matérielles soient assurées, bon, là c'était un petit détail tout bête : l'insonorisation... que les fenêtres soient fermées la prochaine fois, c'est tout... Pour la présence des blogueurs, c'était (déjà...) le week-end du 1er mai. Pour l'absence des blogueuses... no comment (que l'une d'entre elles me pardonne de la citer : "je ne pourrai pas être là, je dois donner à manger à ma petite famille", bon, c'est aussi l''excuse' donnée par Dorham... non, ce n'était pas lui le barbu aux yeux bleus... dommage
;-))) il était lui aussi de baby sitting).

Bravo, encore, pour cette République-là !

ctoileblog 30/04/2009 22:44

alors moi peu m'importe le modem, jfk tout çaaaaaaaa..en revanche j'adore ta sensibilité, tous les à-côtés : tu as vu l'essentiel.Bravo :)

mtislav 30/04/2009 12:04

Merci pour ce compte-rendu Lucia, je ne suis pas Parisien, je n'ai aucune chance de participer à ces rencontres.JFK m'a toujours intéressé. J'adore son agilité intellectuelle, le fait qu'il surprenne par sa rhétorique, on ne sait jamais où il va nous mener. Certes, je suis surpris de son engagement pro-Bayrou mais hélas, le sentiment d'avoir fait le tour de l'échiquier politique pour se retrouver au même point est sans doute la raison de cet "engagement". JFK est séduisant, son analyse politique de la situation n'est peut-être pas la bonne... 

NV 30/04/2009 10:51

Je suis arrivé trop tard hier pour entendre JFK, et pour te voir, d'ailleurs.Oui, je suis conseil de MB (qui n'a pas beaucoup de conseils, les autres personnes présentes il y a un mois, seulement deux, étaient des membres de son cabinet au ministère). C'est notamment pour ça que j'ai délégué l'organisation de la RDB à Jules et Samuel, et ne m'en occupe pas de manière opérationnelle. Mais oui, c'est bien moi qui ai initié ce rendez-vous, il y a presque trois ans...JFK, on ne l'arrête pas, quand il se lance. Il peut être agaçant ou sympathique, mais il a certainement la passion du débat. Il faudrait qu'on voie quel serait le bon format pour ces interventions de politiques lors de nos rendez-vous...