Observer la douleur... engager la lutte

Publié le 6 Mai 2009

Ici ne subsistent que les traces des blessures,
Effacées au matin, car il n'y aura pas besoin d'armure,
A mains nues, mais le corps protégé, nous lutterons
Nous gravirons ces parois, le vide nous regarderons
Chère Noèse de retour d'escalade, tu me rejoins...
J'élance ma main, je touche la roche, j'accroche la corde...
Je te sens pas très loin.

*********************************************************************

Je consulte Dialogues avec l'ange... et je lis l'entretien 25 :

"- Je déclare la lutte.
Jusqu'à présent , vous vous êtes défendus
sur le point faible.
Dorénavant, attaquez !
Seul le feu faible doit être abrité du vent.
N'ayez pas peur d'engager la lutte !
Qui peut lutter contre les ténèbres ? -
La lumière.
Et qui vaincra ? - La lumière.
Ecoutez ! Les ténèbres sont mortes,
elles ne vivent pas, elles ne changent pas.
Ce qui est ténèbres est ténèbres.
Il n'y a pas plus ténébreux que le ténébreux.
Les ténèbres ne peuvent croître,
seule la lumière peut faiblir."

 

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Ma douce

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

lucia+mel 07/05/2009 21:01

à Henri : être au courant, être en contact... l'important est que tu sois arrivé jusqu'ici. Je reçois ton affection.à Noèse : toi, qui m'apprends les douceurs de l'escalade, escalader la douleur, pour atteindre la douceurà Maman Castor : tu sais toi, les plaisirs simples, le regard sincère, sur le mondeà Bérénice : moi aussi je te lis par-ci, par-là, merci d'être venue, bienvenue ! surtout en ce moment de tristesse, que tu as connu toi aussi, j'irai voir tes anges, si tu permets... à l'oiseau : quelle belle découverte que ton blog aujourd'hui, c'est aussi ça que les... anges (chut !) m'ont offert pour me consoler.

Bluebird 07/05/2009 20:23

Etrange comme ces mots résonnent en moi... Je reviendrai faire le plein d'émotions fortes et douces à la fois.L'oiseau

Bérénice 07/05/2009 14:57

J'arrive chez toi, Lucia, sans y être invitée... tu n'es pas une inconnue pour moi, je lis souvent tes commentaires ! Je suis de tout coeur avec toi, je comprends ta douleur... j'ai perdu mon frère, c'était le seul, mais il est toujours là... il est ma partie raisonnable :-)Les anges, il faut y croire ! J'ai écrit un jour quelque chose  chez moi... un enfant de 19 ans venait de s'en aller... je pense bien à toi et vis ce que tu as à vivre sans perdre de temps !

la Mère Castor 07/05/2009 13:40

Tout pareil, je t'embrasse de loin, mais avec mon coeur.

noese+cogite 07/05/2009 11:04

La douleur résonne toujours en moi Lucia Mel..une empathie qui est née de beaucoup de souffrance..La souffrance ne dure pas...elle ns redéfinit, ns ouvres sur les autres..si non elle ne sert à rien:)

Henri Wisley 07/05/2009 08:07

Lucia, je n'étais pas au courant avant le blog de Noesetoute mon affection t'accompagne.Henri