Les voleurs du Père Lachaise...

Publié le 13 Juin 2009

"Les pires voleurs, ce sont les petites vieilles...", ainsi nous l'a affirmé le gardien . Ce sont elles qui piquent les fleurs sur les tombes. Pour les mettre sur celles des leurs. Une habituée de cette pratique, en conflit permanent avec les autres visiteurs de tombes, décédée depuis, n'a plus personne aujourd'hui pour venir entretenir son petit carré de terre. A l'entrée on nous l'a conseillé, mettre des fils de couleur autour de nos plantes pour pouvoir les retrouver dans le cimetière.

Près de "notre concession", Géricault et son radeau, Bashung et le mime Marceau. 

Un  guide rappelait l'importance de la Commune de Paris au Père Lachaise, les derniers combats qui y eurent lieu, le mur des fédérés, les assassinés par Thiers, lui l'opportuniste, lui à qui le peuple a pourtant dû payer un énorme monument, grand comme une église. Les souterrains qui, aujourd'hui encore, mènent jusqu'à la Bastille.

On nous a piqué un bougainvillier, il paraît que ce sont les plus belles fleurs qui disparaissent. Pas grave, vendredi nous avons installé la super jardinière avec les rosiers et les arums replantés. Trop lourde à déplacer...

Même dans la mort il faut se battre.... même là, on retrouve les classes sociales, les privilèges, les abus de pouvoir... Thiers et son monument, Jim Morrison et ses barrières...

Hier à la télé, un super téléfilm sur le Consul Aristides de Sousa Mendes... la mort, dans ce cas-là est abolie, quand avant de mourir vous avez pu faire oeuvre juste. Quand votre vie a donné l'exemple, a pu être utile à d'autres. Consul du Portugal à Bordeaux, il a sauvé 30.000 personnes des griffes du nazisme, il a en son âme et conscience servi l'humanité... et désobéi à sa hiérarchie.





A toi, chère soeur, dont l'exemple, le courage, la vie, vont continuer à nous guider.

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Politique - société

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

lucia+mel 17/06/2009 00:02

M. Poireau (Filaplomb),oui, ça fait drôle de lui rendre visite hebdomadairement à Bashung... (sa tombe est tout près de celle de ma soeur), ça nous rapproche en quelque sorte.

Filaplomb (éditeur de bonnes nouvelles) 16/06/2009 21:25

Il va falloir coller les pots sur les tombes pour les conserver à leur emplacement !:-)[Ah Bashung…].

noese+cogite 16/06/2009 10:22

Pas tous égaux dans la vie ..et encore dans la mort..Les petites gens il y  en a  partout.Ceux qu'on aime, sont toujours vivant :)

lucia+mel 15/06/2009 22:04

L'oiseau,il faut les voir ces vieilles dames (moi, je n'y vais que le dimanche ou en fin de semaine, elles, elles y sont presque tous les jours), elles se racontent leur vie, elles finissent leur vie. Alors, les plantes laissées par des visiteurs occasionnels elles se disent, peut-être, que ça ne sera pas un grand manque, qu'ils ne s'en rendront même pas compte entre deux visites... et en profitent pour fleurir leur petit carré, gratuitement.Tini,ça m'a rassurée de savoir de qui il s'agissait, c'était trop angoissant d'imaginer des tas de choses, des méchancetés sur ces disparitions... de plantes. Au moins je sais que ce sont des "voisines", de futures copines... de l'au-delà qui font ça. Béatrice,oui, c'est un homme extraordinaire, et j'aime à me dire que ma petite soeur nous a laissé un exemple aussi extraordinaire par son courage, son amour de la vie, sa bonne humeur, tout au long de ces années. Les héros nous les voyons autour de nous, chaque jour... pourquoi nous faut-il attendre qu'ils décèdent pour nous en apercevoir ? Courage à toi.

Beatrice 14/06/2009 12:28

Ton film m'a fait pleurer un brin. Courage à vous et ...à moi.Bisous

Tini 14/06/2009 09:24

Je ne suis pas sure que c'est le manque d'argent qui fait voler des fleurs des tombes.......Désolée. Une chose que je ne peux pas comprendre. J'ai du mal à m'imaginer comment on se snt quand on met des fleurs volés sur la tombe de qulqu'un qu'on aime... Triste...E. va savoir qu'elle est aimée sans ou avec ses fleurs.....

Bluebird 14/06/2009 06:19

Si maintenant, il faut "marquer" les fleurs qu'on apporte au cimetière, ou va-t-on ? Je pense que derrière cette étrange manifestation, il y a un problème politique de fond, celui du pouvoir d'achat des retraités. Et il faut y remédier. Vite !J'ai raté ce téléfilm, j'espère qu'il sera rapidement rediffusé sur une autre chaine. L'oiseau