Etes-vous cochon ou cochonne ?

Publié le 8 Août 2009

Face à la sempiternelle question... pourquoi tenir un blog ? et, confrontée aux tenants et aux aboutissants du business en ligne orchestré sur le web.2 (comme dirait mon cher Kfigaro - disparu de l'autre côté du web.1) par nos chères plateformes et autres lieux de perdition; parce que, sachons-le, il y en a qui s'en mettent plein les fouilles avec nos âneries bloguesques, je réitère la question :

Pourquoi, et pour qui, t'écris toi ?

On m'a récemment fait une proposition indécente... pour être publiée sur Causette, et sur Second Sex... on me suggérait (en tant que membre du comité de rédaction de Ladies Room) de pondre... des billets olé, olé... et pour tout dire, osons le mot, "cochons" !!!




Mon cher Frenchi (blogueur croyant et pratiquant, et ce, bien que protestant...) s'est lui aussi lancé dans l'exercice de style... l'érotico-blogo-à-gogo... Il m'a expliqué que c'était le seul sujet (mis à part, bien entendu, les fringues, le maquillage et le shopping) qui pouvait intéresser les filles... Ben, la culture (à part le début du mot...), la littérature, la politique, les voyages, les problèmes de société, le féminisme, ou l'économie... c'est pas du tout fédérateur (ni vendeur...), m'a-t-il suggéré.

J'étais partie sur ma lancée habituelle : la grosse colère... l'irritation... lorsque soudain, tombée du ciel, l'envie de sourire, de rire même de tout ça, me prit par le bras. Allez, viens avec moi, partons sur nos chemins de traverse, continuons à nous amuser, à faire l'école buissonnière, laisse-les croire qu'ils vont avoir de bonnes notes, et qu'avec ces bonnes notes ils seront heureux... Nous, Mila de mon enfance, on n'y a pas cru... On est allées sur la colline pour capturer des grillons et les mettre dans nos boîtes d'allumettes. Tu as été punie en rentrant... moi, mes grands-parents ne m'ont rien dit, c'est peut-être pour ça que je continue à l'aimer plus que tout, l'école buissonnière.

Arrête Lucia ! ne t'emballe pas comme ça... laisse les gens regarder le bout de leur nez, si c'est ça qui leur plaît. Tu vois bien qu'à force de croire que tu vois plus loin, ou au-delà, tu passes pour la prétentieuse et la rabat-joie de service...

Que vois-tu vraiment ? que veux-tu vraiment ?

Faire entendre sa voix, n'est-ce pas le plus important ? La note essentielle qui fait vibrer notre âme. Celle qui nous distingue, celle qui est notre voie. Pourquoi copier quelqu'un d'autre ? pourquoi vouloir réussir, avoir plein de lecteurs, être au top ? Si on n'a pas écouté la note qui nous fonde...

Quelle est ta note à toi ? quelle est ta voix ? ne voudrais-tu l'écouter ?

Envoie-les valser tous ceux qui te disent d'écrire "sexy" ou "guirly" ou "littéraro" ou "journalistico" ou "politico" ou "pro"... Ouvre ta page, laisse venir les images, dis au monde qui tu es... profite de ce lieu de liberté pour éventuellement, comme Xena, dire, le plus sincèrement du monde, ta soirée chez les pompiers...  puis aussi d'accepter que "tiens, j'ai bien envie de faire un bébé et de me caser"...

La lucia, mon pseudo... ce n'est que ma recherche de lumière. Merci à vous de me lire et de me guider dans mes ténèbres.




photos (c) Luciamel (c'était l'anniversaire de mon cousin, on a mangé du très bon cochon de lait)

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Enfants d'espoir

Repost 0
Commenter cet article

lucia mel 16/10/2009 20:07


@Paul Laurendeau (Ysengrimus) : je dirais même plus : une femme de gauche n'est-elle pas, en réalité, de droite ? d'où que par chez nous (tu habites vers St Pierre et Miquelon si je ne
m'abuse, ou au Québec) les femmes dès qu'elles se mettent à faire de la politique se droitisent... (même Marie-Georges Buffet, du PC, finit par sembler réac), sans parler des Fadela Amara qui se
vendent (dialoguent ?), carrément, au capitalisme triomphant, les Ségolène Royal, leur procès a été fait illico presto lors d'un débat où un homme hystérique a simplement décrété : "gardez votre
calme" sous prétexte qu'il s'adressait à une femme...

Féminisme de droite ou de gauche, qu'importe ?

Femmes de droite ou de gauche, surtout.

Simone Veil était féministe, ou a défendu la cause des femmes, elle est de droite à ce qu'il me semble, et alors ? Je ne suis pas de droite, mais je la respecte, et je respecte ce qu'elle a fait,
son courage.

Morano est de droite, je trouve qu'elle a du répondant, qu'elle fait avancer la société à sa façon, mais je ne suis pas d'accord avec elle, sur ses idées, sur le fait qu'elle serve un gouvernement
de droite.

Martine Aubry est de gauche, j'ai beaucoup admiré son père, j'apprécie moins son manque de solidarité féminine et son manque de flair... elle se fait manipuler trop facilement.

Merci pour ta visite, je ne suis pas sûre d'avoir bien compris si elle était une critique ou un compliment... ;-)))


Paul Laurendeau 16/10/2009 14:49



Il est de plus en plus observable qu’il existe un féminisme de droite


 


http://ysengrimus.wordpress.com/2009/10/15/sur-le-feminisme-de-droite/


 


Nier cette sorte de « consécration » sociale du féminisme, c’est quand même un peu se mentir…
Paul Laurendeau



lucia mel 15/08/2009 00:45

Dorham,la marinade et  la marmelade... sont les deux mamelles de l'amour (comprenne qui pourra).

Dorham 14/08/2009 09:02

Ah, d'accord, parce que les baptêmes portugais, à cause du leitão (anecdotiquement, j'avais une copine qui avait ce nom là au collège, on s'est - je le regrette - beaucoup moqué d'elle ; mais bon, mon nom à moi a fait l'objet de beaucoup de blagues vaseuses et récurrentes, chacun sa croix )Le Cabri, faut presque deux jours de préparation pour que ça ne t'arrache pas le palais. Fin connaisseur, je ne me gêne pas pour faire remarquer lorsqu'il est raté, moi qui cuisine le sanglier (et le gibier en général) comme personne ; en amoureux, en somme.

lucia mel 11/08/2009 22:34

Noèse,la psychologie-anarchique, j'aime bien, enfin, moi je dirais : la libre-pensée, par les temps qui courent ça devient de plus en plus... risqué et pas toujours si bien vu des anarchistes ni de certains psychologues... En termes de psychologie j'aime beaucoup Sabina Spielrein (voir le film L'âme en jeu et lire le livre Sabina Spielrein entre Freud et Jung). Merci pour ton passage, et pour tes écrits que moi je lis.Béatrice,souris, petite souris... j'aimerais être une petite souris... pour aller dans l'au-delà, et pour tout connaître de l'amour... Dorham,oui, les magazines féminins, les féminitudes et ses enfermements... me désolent parfois, leur pendant masculin... n'est pas pour me rassurer... alors je souris... petite souris... comme j'aimerais être une petite souris...PS : le cochon de lait, le leitão, normalement moi aussi je déteste ça : trop écoeurant, trop gras... mais là, rien à voir ! mon cousin m'a bien expliqué, dans les restos on te sert des cochons gavés et déjà gros et gras... pas le vrai cochon de lait. Je t'assure (c'est cruel à dire...) : on s'est régalés. Le cabri, cabrito, on le mange aussi au Portugal, oui, ça a un goût un peu... corsé.

Béatrice 11/08/2009 20:17

Tout à fait d'accord avec Dorham, aussi. Mais que font t 'ils de nos âmes et de notre esprit... Et l'amour ds tout ça ?- Allez bisous à tous surtout à toi, ma Lucia.

Dorham 11/08/2009 10:03

T'as raison de ne pas te fâcher, d'autant plus que pour le coup, je suis énervé pour toi. La dernière fois que j'ai lu un magazine féminin (ça me fait penser à ça), chez le coiffeur, j'ai failli défoncer du matériel !Parfois, tu regardes le monde dans lequel tu vis, il est creux comme une coquille de noix sans noix. Parfois, tu ignores, souvent, cela t'accable.C'est quand même terrifiant !PS - tu ne m'en voudras mais je n'aime pas le cochon de lait ! C'est trop beurk. Cela dit, nous les italiens mangeons du Cabri, qui a un goût bien particulier aussi.

Béatrice 11/08/2009 09:09

Tu sais que ds les rêves, la souris représente la femme que l'on aime passionnément !( La cochone aussi d'ailleurs ...mais pour d'autres raisons. LOL.)Gros bisous.

noese cogite 10/08/2009 09:58

J'aime toujours lire  tes questionnements, que tu décrives ton refus d'obtempérer.Ta tendance à l'anarchie-pscychologique..fait que j'aime me promener chez toi.Moi j'écris pour me lire:)

lucia mel 09/08/2009 23:46

Tini,oui, la pauvre !!! Anne,bienvenue à toi ! Il semblerait que l'idée de lancer un site uniquement consacré à "la chose" fasse son chemin sur LR... voir les com's laissés ici... Il faut de tout pour faire un monde, il semblerait pourtant que depuis que le monde est monde une seule chose le fasse tourner... L'oiseau,merci à toi qui sait apprécier le fado (en toute chose il se cache)Béatrice,entre rate et cochonne... on se comprend ;-)))