La vie à l'envers

Publié le 6 Septembre 2009



Je ne sais pas vous, mais moi, c'est toujours le dimanche soir que je retrouve ma vie à l'envers, le verlan de ma vie...

J'essaie de la comprendre, de la prendre par un bout, par l'autre... et c'est là qu'elle me file entre les doigts, tagada... et même pas de fraises...

En général... je m'y prends dès 16h... mes ami(e)s le savent (surtout mes amies), c'est pas la peine de m'inviter à quoi que ce soit après 19h (même le dernier Oliveira... on a dû le reporter à mercredi), pourtant avant, du temps que j'étais... dans le vent... dans le mood for love... j'adorais sortir le dimanche soir... va savoir, va comprendre, toi...

Ben, non... maintenant c'est plus ça... c'est la tête en bas.

Heureusement, par moments mes mains se tendent vers l'étoile, vers le ciel, vers... l'uni... vers.




En plus, si je consulte mes flux RSS (c'est l'union soviétique ce truc-là !), je désespère... soit je râle intérieurement, ça m'énerve, je suis prête à laisser des com's méchants... (cf. mes deux précédents billets : je suis méchante, dans le fond...), qu'est-ce qu'ils racontent ? j'en ai marre de voir reprendre tous les poncifs de l'actualité : allez, je fais un billet, je mets des liens... ça me fera peut-être monter au classement... "Lamentable !!!" me dis-je, dans ma méchanceté. Soit je m'emballe... et je laisse des com's hyper-longs, et très philosophico-psycho-lyrico-pseudos... comme si l'avenir du monde en dépendait. Laisse béton... et bois un verre (comme le chantait déjà Renaud en son temps).

Alors, je regarde un film débile (Urgences c'est fini, pas de James Bond... donc n'importe quoi, mais surtout pas Zone Interdite (au fait, zavez vu la copine de Jamel ? que dis-je ? sa femme ! ben, elle m'a épatée la petite, découvert ça sur Yahoo aujourd'hui)), ou plutôt Capital, le dimanche...

Mais laissez-moi ma tête retournée, mon futur, mon passé... que vous importe ?

J'étais à la messe ce matin, je ne suis jamais autant allée à la messe dans ma vie que depuis le décès de ma soeur le 1er mai dernier... Des gens avaient laissé un pécule pour faire dire trois messes en sa mémoire, l'une d'elles c'était aujourd'hui. Le prêtre a parlé de la surdité, de l'incapacité à parler... du miracle de Jésus qui a guéri le sourd et redonné la parole au muet (c'était le même... il était sourd-muet).

Ecouter les autres... savoir parler, dire ce qui essentiel.

Et je rentre... et je consulte mes flux... ah ??? tiens...

Alors, je regarde le film débile.

Puis, soudain... quelque chose, une envie de dire, je tombe sur les photos prises l'après-midi, je songe à la balade avec Francine le long du canal... je me dis, mais c'est chouette ça ! la tête à l'envers... et si j'écrivais un billet à partir de là ?



Photos (c) Luciamel (oeuvres de Nemo et de Mesnager, le long du canal St Martin, près de l'Hôtel du Nord)


Le grand Hôtel du Nord... et son atmosphère.





Rédigé par Luciamel

Publié dans #arts - livres - films -spectacles

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

lucia mel 16/09/2009 22:37

@Pierre : et moi, en retour, je suis allée sur le tien, et oh ! surprise... un article portant le même titre que le mien, "la vie à l'envers", la coïncidence, un film que je ne connaissais pas, ainsi j'ai découvert ton univers, merci pour ton commentaire, et peut-être à bientôt.

pierre qui roule 16/09/2009 10:18

en cherchant des infos sur un film je suis tombé sur votre blog...

lucia mel 14/09/2009 20:08

@Balmeyer : ça fait plaisir de te lire, toi l'ami blogueur de longue date... mais le temps bloguesque est élastique... t'as vu, le bonhomme de Nemo (le bonhomme noir) il ressemble un peu au tien... non ? Urgences, moi aussi du tout début (j'avais un peu espacé ces dernières années, quand je m'y suis retrouvée pour de vrai...), alors, après avoir suivi avec passion l'avant-dernière et la dernière saison, je me rabats sur James... (my name is).

balmeyer 14/09/2009 14:03

Atmooooosphaiaaiiire !!Et oui, consulter ses flux (rss) peut être irritant dans cette humeur, je m'impose de le faire seulement quand je suis au top de la zénitude... tous ces gens, tous ces individus, ça rend fou.(sinon, je me réjouis de trouver une autre fan d'Urgences !:)) suivi dès la première saison, mais laché depuis...)

lucia mel 08/09/2009 21:37

@chère Tini : j'espère que tu vas bien, merci pour tes pensées. Bisous.

lucia mel 08/09/2009 21:34

@May : que deviens-tu ma belle ? ma belle de May... comme tu me manques, toi et tes mots, tes jeux, tes bulles, tes pirouettes ("le cochon pendu", ou le "saute-mouton", sans oublier le "fesse-bouc"...). Ah, ouais... ton blog est dead ? oui, j'y étais allée quelquefois, je crois même que je m'y suis abonnée (depuis que j'ai découvert les flux... c'est-à-dire très récemment), mais... tu semblais endormie : la belle au bois dormant... Moi, pas dead ! non, pas moi, mais ma soeur... oui. Bien triste... mais que veux-tu, c'est la mort... Alors, tes puces ? tes petites, elles ont grandi ?

lucia mel 08/09/2009 21:24

@Anne : oui, mettre sens dessus-dessous notre vie... et les dimanches surtout ! 

Tini 08/09/2009 20:54

Ma très chère amie. J'ai ete bloquée le dimanche. Mais mes pensées étaient chez toi. Merci pour les nouvelles. Merci pour l'article. Bisous

May Nat Dead 08/09/2009 09:24

mmmmm, né tounouvo tou bo niciche.hein ?ouibon, 'tais pas venue depuis fiou, mais quoi.quand on aime on n'oublie pas !

anne des ocreries 07/09/2009 21:06

Il arrive que les dimanches soirs soient cruels....Alors, finalement, pourquoi ne pas être, du coup, cruel avec les dimanches soirs ? Après tout, ils le méritent bien....