Alors, on danse... à la Bastille.

Publié le 8 Mai 2012

Victoire ? quelle victoire ? celle qui va nous faire pédaler sur un pédalo (dans la choucoutre ou dans la semoule) ? celle qui va nous faire regretter que Sarko ne soit plus celui qu'on peut continuer à vilipender...


 

20120505-Portugal-002.jpg (c) Luciamel, mon 6 mai 2012, à Barra, Portugal.


 

 

Ô peuple de France, celui qui au "grand soir" de la grande élection de son président a arboré place de la Bastille des drapeaux dont le Front National n'a pas fini de se gausser. Au bout de très longues minutes on s'en est aperçu et c'est péniblement que quelqu'un a sorti un drapeau bleu blanc rouge... pour rappeler que l'élection se passait bien en France.

 

Le peuple de gauche s'y croit encore... alors... il danse... sur les cendres d'un carnaval achevé. On invoque Mitterrand, et on voit tous les vieux de la vieille bavant sur leur part du gâteau (franchement, Mireille Mathieu n'était pas plus ridicule que toutes ces actrices bobos venues gesticuler sur une place de la Bastille embastillée pour la cause).

 

Combien sont-ils à croire qu'on va les cajoler dans le sens du poil ? combien sont-ils à s'imaginer qu'ils sont revenus au paradis de mai 81 ? Il n'est qu'à voir la tête de Hollande pour comprendre que les ennuis ont commencé. Il n'est qu'à voir l'air réjoui de Sarkozy pour se dire que décidément Hollande... ce n'est pas un nom de président. Il n'est pas à gauche, il est gauche.

 

Qui est-il celui qui depuis des mois navigue à vue ? on le voit toujours à côté, ou face à une capitaine qui ne le quitte pas des yeux... Est-il comme DSK ? (l'homme fabriqué par la volonté d'une femme...). L'un pour se libérer de cette emprise-là n'a trouvé que la plus primaire des perversions, l'autre... n'aura même pas l'excuse du vice pour fuir.

 

Hommes et femmes libres, quand vous lèverez-vous ? 

 

Femmes de pouvoir (mères et autres mantes religieuses) quand nous laisserez-vous assumer notre destin ?

 

Quel couple !.. L'homme fabriqué par la femme aux millions... Quelle déception.

 

Amère victoire. Victoire à pleurer... Peuple de France prépare tes mouchoirs, mais aussi prépare-toi à résister et à lutter. Il nous faudra bientôt relever nos manches, il nous faudra démasquer tous ces guignols et, nous-mêmes, redresser la barre du navire*. Le Titanic, ça suffit !

 

 

 

 

 

* quand et comment ? les temps viennent...

 

 

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Politique - société

Repost 0
Commenter cet article

lucia mel 09/05/2012 18:01


@Dorham : il risque de nous surprendre, mais sera-ce dans le bon sens ? si tant est qu'il puisse y arriver (les législatives ne sont pas gagnées : maintenant que Sarko a été éliminé, les Français
vont pouvoir jouer à leur jeu préféré, la cohabitation, car ce n'est ni Bayrou, ni Mélenchon qui ont fait gagner Hollande, c'est Marine Le Pen et les abstentionnistes de son parti, en un mois de
temps ils auront le temps de comprendre le programme du PS...).


 


Je crois que cette élection n'était pas celle qu'il fallait gagner... la gauche est pieds et poings liés et ne pourra rien changer, le "changement c'est maintenant" était une grande ânerie, mais
ce sont souvent les âneries qui plaisent.


 


Le changement n'aura lieu que dans 5 ans... (quand nous aurons traversé la crise) il fallait le préparer, en laissant Sarkozy finir son job.


 


Le "capitaine de pédalo" risque de nous faire prendre encore plus l'eau... à moins que son ami DSK ne vienne à sa rescousse ;)))


 


Je pense que le mieux pour la gauche serait que la droite gagne les législatives... Ainsi, en 2017, on pourrait avoir une vraie victoire, de réelles possibilités de mettre en place un monde
différent. Pas une énième énarchie...

Dorham 09/05/2012 10:33


Je dois dire que le "fête" de la Bastille m'a fait un effet bizarre. Comme quoi, sans être au FN... Les actrices bobos ? Je me suis fait la même réflexion. Les journalistes n'ont rien à dire.


Pour le reste, il faut attendre de voir. Oui, ça va être la merde, évidemment. Mais on s'y attendait. Par contre, je pense que Hollande en surprendra plus d'un.