Ca ne prévient pas, ça arrive...

Publié le 6 Avril 2011

  

 

29012006-008-.jpg                      photo (c) Luciamel, Lucas, 29/01/2006, nouvel an chinois, bruits de pétards, Paris

 

 

Aujourd'hui je me suis prise en photo, et j'ai même fait une vidéo. J'ai voulu (après m'être fait couper les cheveux) voir, non pas mes bons côtés (j'ai coutume d'éliminer les photos moches, celles où mon double menton, mes rides, ma peau qui tombe... n'apparaissent pas) mais tout ce qu'il y a d'horrible en moi.

 

Et, soudain, j'ai reconnu ma mère. Je l'aime ma mère, je la trouve belle, mais je l'ai toujours vue plus vieille que moi. Là, je l'ai aperçue à ma place.

 

Le choc. Et puis, après un temps d'apprivoisement, l'acceptation de ce que je suis : une femme de 51 ans dont les traits se plissent, le cou s'épaissit, l'air se durcit... mon ex-petit ami a bien raison de dire : "tu es belle quand tu n'es pas préoccupée", car quand je le suis, préoccupée, j'ai vraiment l'air d'en vouloir à la terre entière...

 

Ca doit être ça qui fait que presque tous mes moniteurs d'auto-école me parlent comme à un chien... je n'ai pas l'apparence de la petite minette (de 18 ans), bonne à draguer, j'ai le physique de la "dame chiante" de plus de 50 ans... Ils commencent par entrer dans la voiture en demandant, pour le plus gentil : "ah, vous voulez passer votre permis... (i.e. à votre âge) mais pourquoi ?". Le dernier est arrivé en ronchonnant et pendant deux heures il n'a pas arrêté de m'engueuler :

 

"Pourquoi vous collez aux voitures à droite ? c'est un sens unique !

- ....

- Vous ne me répondez pas ? j'attends...

-....

- Vous ne voulez pas me dire pourquoi ?

- Non, je ne vous répondrai pas, car ça ne mérite pas de réponse, votre question n'a pas de sens. Vous pourriez me donner des explications, m'enseigner des choses, pas me critiquer et me remettre en question tout le temps, j'apprends à conduire, je n'ai pas besoin qu'on me sermonne sur ce que je n'ai jamais appris."

 

Après une heure, il concluait :

 

"Il y a des gens qui ont leur permis au bout de 30 heures, pour d'autres 150h n'y suffisent pas ! [j'en suis à ma 7e heure après 3 semaines d'interruption].

- Vous avez tout de suite eu un a priori négatif en me voyant.

- Regardez, vous vous en êtes au démarrage/arrêt de la voiture, deux heures de conduite c'est trop ! On ne pourra rien faire, une heure c'était largement assez, c'est du temps perdu...

- Je n'avais jamais calé avant aujourd'hui... et ce n'est pas ma faute, c'est le secrétariat qui m'a imposé deux heures.

- Bon, garez-vous là, à la station-service, on va faire le plein. Faites attention en tournant !"

 

Au bout de deux heures, on en était presque arrivés à l'engueulade (je me suis vraiment contrôlée et lui aussi) :

 

- Vous savez qu'il y a un permis boîte-automatique, c'est ce qu'il vous faudrait à vous...

- Et vous vous savez qu'il y a d'autres professions ? maître nageur, par exemple, vous devriez essayer."

 

Néanmoins, je ne comprends pas qu'on soit si désagréable avec moi, sous prétexte que je ne suis plus une jeunette émoustillante (pour ne pas dire "pas bandante"). Comment se permet-on de me parler comme à un être dont le seul intérêt (sexuel) se serait retiré ?

 

Une femme n'est-elle que cela ? son pouvoir de séduction et son potentiel à procréer ? En dehors elle ne serait plus rien... si elle n'est pas mère ni grand-mère (car cela doit se voir que je ne le suis pas)... elle devient un être humain sans valeur : ses idées, ses propositions pour la société, ses créations, ne sont rien. Ce qu'elle est n'est rien de reconnaissable, socialement parlant.

 

Cela fait quelques années (trois, cinq...) que je remarque ce dédain autour de moi, de la part des hommes... (essentiellement ceux qui ne me connaissent pas personnellement) qui semblent me considérer comme un être humain méprisable... un être humain de moindre valeur, une femme non sexuée, moins désirable, et, donc, moins intéressante (on ne peut/veut pas te "baiser" donc tu ne vaux rien... et la sagesse ? vous en faites quoi ? ah ? elle n'est que masculine, la sagesse ? ah ? vous en êtes sûrs ?).

 

J'observe cela, comme j'observe le temps qui passe. Or, le temps n'existe pas...

 


 

  

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Politique - société

Repost 0
Commenter cet article

lucia mel 16/04/2011 16:07



@JEA : merci pour la visite et le message :)) mes vacances sont terminées, je poste un billet ce soir.



JEA 15/04/2011 12:17



merci de ne pas instaurer un permis pour venir vous lire



lucia mel 14/04/2011 16:33



@Noese Cogite : oh, heureuse de te lire à nouveau. Non, pas de grosse inquiétude pour moi non plus, juste un regard dans les rétroviseurs, avant de poursuivre le chemin :)))



noese cogite 12/04/2011 11:10



Très beau sujet LM


Pour ma part la cinquantaine se pointera l année prochaine,,je ne l'a craint pas.


Entre les hs et les femmes cela devient vraiment moins compliqué avec l'âge.


Pour moi la séduction est un frein à l'amitié.  


Il y a maintenant le chemin direct entre 2 personnes, plus de doute


C'est ce que je m'aperçois...pas de mots délacés, de regards qui ns mets mal à l'aise,


Et que dire de ma jeune fille qui est maintenant une femme!


Rien de mieux pour sentir les regards qui ne s 'attardent plus sur Ns:)


Amitié LM



lucia mel 08/04/2011 19:42



@Didier : hello ! toi monsieur ;)) Ben, ouais... moi aussi je les gère les abrutis (c'est un boulot très dur celui de moniteur d'auto-école, il y a une majorité de mecs, est-ce pour ça qu'il y a
plus d'abrutis ?.. je sens qu'ils sont dans un stress énorme, à cause du danger qui est réel), mais les psychopathes... j'arrive moins à les gérer... j'essaie surtout de les fuir, sans discuter.
Tiens, lui aussi, le dingo, il fait de la moto, il est reparti avec son casque sous le bras. Un détail qui va te plaire : il s'appelle Rachid (m'est avis qu'il a un gros problème dans sa relation
avec les femmes).



Didier Goux 08/04/2011 15:57



Tiens, moi aussi je suis tombé sur un caractériel (mais c'était pour le permis moto) ! Ça ne m'a pas gêné : j'ai toujours très bien géré les abrutis.


 


(Sinon, j'ai eu le permis bagnole en 20 leçons, mais c'était en 1978…)



lucia mel 08/04/2011 01:00



@Béatrice : oui, les guirlandes pour la fête ! et puis c'est bien d'émerveiller les enfants. Oh, mais j'en mets du "trompre-couillons"... (en plus de me faire couper les cheveux).



Grainepeace/Béatrice- 07/04/2011 22:07



- Ben oui, les guirlandes rendent plus vert le sapin; Donc pourqoi ne pas s enguirlander, au bout d un moment penser qu il faut qu on nous accepte brute de décoffrage c est presque de 
l'orgueil, non ? d 'ailleurs tu t es bien fait couper les cheveux, alors, tu vois bien...


- Mais tu me connais, ce n'est pas moi qui donnerais des leçon de coquetterie. Ce n'est pas un "trompe couillons" pour moi, c'est juste un "spot" qui met en valeur mes jolis yeux 



lucia mel 07/04/2011 21:25



@Béatrice : oui, le "trompe-couillons"... j'en use parfois moi aussi, je me demande simplement si ce sont les guirlandes qui rendent plus vert le sapin... Et puis, je ne serai jamais moine,
peut-être nonne... qui sait (mais j'aurai créé mon propre monastère).


 


@Dacoste : t'inquiète pour les fôootes ! (mais bravo pour les corrections ;))) Suis super contente de te retrouver ici, vraiment, je t'assure, mon cher neveu ;))) j'espère que tu m'aiderais à y
voir clair dans ce monde qui devient de plus en plus compliqué. Oui, je lui ai demandé au type si tout allait bien dans sa vie, car j'ai effectivement ressenti qu'il était dans une énorme
panade...


 


@JEA : merci !!! oh, c'est bien cette attitude-là la bonne : je vais l'adopter ;)))


 


@Gabrielle : t'as vu... incroyable ce mec... et pourtant il paraît que c'est assez courant dans les auto-écoles les mecs givrés... à croire que c'est leur boulot qui les rend comme ça.


 


@Solveig : merci ma belle ! oui, je voudrais être moins stressée par ces histoires de "jeunesse" et d'apparence... car, quand je regarde mes amies, de mon âge ou plus âgées, je les trouve toutes
très attirantes, très douces, si belles dans leur intériorité/extériorité. Sans doute ce sont ces regards qui nous rabaissent qui, par moments, nous coulent et nous rendent laid(e)s en
conséquence.


 


@MHPA : oui, heureusement je n'aurai plus de leçons avec lui ;))) mais pourquoi s'est-il trouvé sur mon chemin ? ça m'a fait réfléchir...


 


 



MHPA 07/04/2011 19:01



Lucia,


T'es tombée sur UN GROS CON. Prière de ne pas être trop influencée par ce que tu ressens émanant  D'UN GROS CON.
Biz.