De l'art... et de l'impermanence

Publié le 9 Octobre 2010

Les semaines passent et ne se ressemblent pas vraiment, samedi dernier je battais le pavé parisien entre Bastille et Nation, aujourd'hui je suis descendue du Père Lachaise à Bastille, en passant par la rue de la Roquette. 

 

Au départ, ta tombe, ma douce, j'ai ajouté des bruyères, j'ai mis un bouquet de fleurs coupées. Tiens, où sont passés tous les galets que nous t'avions rapportés des plages portugaises ? Incroyable ! on les a volés. Il ne reste plus que les coquillages... Qui a fait cela ? des pratiquants juifs qui ont besoin de petits cailloux pour indiquer leur venue sur les tombes ? je fais un tour rapide à ton voisin le mime Marceau... non, les galets n'ont pas été déposés là... Pourquoi ? Pas bien grave, on en ramassera d'autres.

 

Petit détour par la tombe d'Allan Kardec (histoire d'illustrer la relation avec le dernier film de Woody Allen, cf. mon billet d'hier) : après tant d'années comment sa tombe est-elle toujours aussi fleurie (tous les jours de l'année) ? Ce n'est pas le cas de Chabrol... le pauvre, après son enterrement, voici environ un mois, personne n'est venu déposer un seul bouquet... il ne reste plus que deux couronnes défraîchies... dont celle de "France télévisions"... ça fait de la peine. Que sont tes amis devenus ?

 

P091010_15.570001.JPG 

                                    tombe d'Allan Kardec (1804-1869), photo (c) Luciamel

 

P091010_16.360002.JPG 

                                    tombe de Claude Chabrol (1930- 12 septembre 2010)

 

 

Mano Solo, lui, semble mieux aimé, comme de son vivant ce sont des réactions spontanées, ludiques et enfantines qui viennent le saluer.

 

 

P091010_16.370001-copie-1.JPG

                            tombe de Mano Solo (1963- 10 janvier 2010). Photo (c) Luciamel

 

Arman, "enfin seul", se voulait-il... lui, dont Beaubourg célèbre en ce moment le talent dans une expo, ne cesse dêtre dérangé par ces groupes de touristes, venus inspecter comment ça sera pour eux bientôt... 

 

P091010_16.400001.JPG 

P091010_16.400002.JPG

                                      tombe d'Arman (1928-2005). Photos (c) Luciamel.

 

 

Et puis, rue de la Roquette, une manifestation artistique à l'initiative du Théâtre de la Bastille, lecture orchestrée par Gwanaël Morin, d'un texte de Peter Handke, Introspection, je passais par là, je me suis jointe à eux... 

 

P091010_17.170001.JPG 

P091010_17.130001-copie-1.JPG 

lecture orchestrée d'Introspection de Peter Handke, au théâtre de la Bastille, photos (c) Luciamel.

 

 

Rédigé par Luciamel

Publié dans #arts - livres - films -spectacles

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

lucia mel 15/10/2010 17:28



@Euterpe : ça sera wunderbar und sehr... extra... ;)) 



Euterpe 15/10/2010 10:42



Ouais enfin quand je disais "manque de bol" c'était une facon de parler et j'espère qu'on ne parlera pas de "gamins" de plus de 18 ans, merci. Je préfère qu'on parle de Paris, de tes photos, du
Portugal ainsi que de Berlin et de la culture berlinoise.Entre "gesprächfreudige" (=qui aime la conversation), on va se comprendre.



lucia mel 13/10/2010 19:57



@Euterpe : dommage, en effet, que ça ne soit pas visible en Allemagne car c'était pour te montrer à quel point le sieur Nicolas n'est ni débile, ni méchant (je ne suis pas sûre que dans mon com'
précédent le second degré soit apparu) : cette vidéo, au contraire, souligne bien le côté bienveillant et enfantin du personnage - il aime jouer. Dissipons les malentendus. Je t'avouerai que
j'éprouve beaucoup de sympathie pour l'homme, même si on s'est accrochés une fois sur son blog. Tu me diras, à Berlin, le pourquoi du comment de ta fâcherie avec lui. L'illustration sonore c'est
du Bach, "clavier bien tempéré", par Glenn Gould. 


 


Revenons à nos moutons Berlinois : Charlottenbourg, ça a l'air très "tendance" aussi pour sortir (les cafés littéraires me font bien envie, et il semblerait que le Sachs soit très "Promis"...).
Je réponds à ton mail... 


 


 



Euterpe 13/10/2010 11:47



Manque de bol je ne peux pas voir le gogol en vidéo parce qu'elle n'est pas visible en Allemagne à cause des droits sur la musique j'imagine (il y a une illustration sonore?). Une semaine ! Ouf,
il est temps que je t'envoie un mail alors !



lucia mel 12/10/2010 19:50



@Euterpe : c'est fort possible qu'il soit limité du cerveau... mais mon QI ne me permet pas d'en juger... J'essaierai, la prochaine fois que je le vois (ce qui ne saurait tarder), de tester
scientifiquement sa capacité à faire des 4 avec les jambes, tout en pianotant sur son I-phone... s'il n'arrive pas à poster un tweet, je le déclarerai handicapé du bitonio... non mais !!! Tu
pourras te rendre compte de sa débilité, que dis-je, de sa naïveté, en visionnant ceci : Coucou. Il n'a même pas remarqué qu'il était filmé !!! 


 


Non, je n'ai pas trois mois de formation (mais tu me donnes une idée pour l'année prochaine), seulement une semaine ! Ah, on va croiser des anges ? chouette, j'adore (mais j'évite, tant que faire
se peut et parce que je deviens vieille, ceux aux pieds fourchus). Je ne comprends qu'à moitié, au quart peut-être le poème de Peter Handke... mais, tu sais, la poésie... c'est
transniversel. 


 


 



Euterpe 12/10/2010 17:36



Ah oui tu veux dire qu'il est un peu gogol et qu'il faut se mettre à son niveau ? C'est vrai qu'il faut être indulgent avec les handicapés mentaux. Il faut bien qu'ils s'expriment, les pauvres.


Sinon "Mitte" c'est très smart à l'heure actuel par contre si tu veux croiser Otto Sander (l'un des anges des "Ailes du désir", il vaut mieux te balader vers chez moi mais je te ferais visiter
puisque tu restes trois mois (si j'ai bien compris). Ca va être sympa. Et si tu comprends déjá ce poème de Peter Handke tu ne vas pas trop souffrir de la barrière de la langue !



lucia mel 11/10/2010 23:54



@Euterpe : de l'art du commentaire... il y a toutes sortes de styles... ben, disons que ni le cul des dames... ni celui du monsieur (bien qu'escamoté) ne perdureront...
ni celui des commentateurs d'ailleurs (ni leur cerveau non plus). Bref, je crois que c'était une façon, peut-être maladroite, de me dire que le billet lui avait plu, à moins que ça ne soit le
pantalon de la dame... ou sa chemise... 


 


Mais... parlons d'autre chose. Oh, ça se rapproche à grands pas, je serai dans le quartier du "Mitte", je crois que c'est bien ;))) où j'aurai un studio (je suis en formation dans une école
d'allemand pour étrangers). J'attends tes coordonnées mail pour te donner tous les détails. D'avance, je me fais une joie très calme de me retrouver dans la ville des "Ailes du désir" ;))) "Als
das Kind Kind war...", tu vois comme le destin me guide... car c'est déjà du Peter Handke, dont un autre texte fut lu devant moi ce dimanche rue de la Roquette... 


 


"Als das Kind Kind war, 
wußte es nicht, daß es Kind war, 
alles war ihm beseelt, 
und alle Seelen waren eins.


Als das Kind Kind war, 
war es die Zeit der folgenden Fragen: 
Warum bin ich ich und warum nicht du? 
Warum bin ich hier und warum nicht dort? 
Wann begann die Zeit und wo endet der Raum? 
Ist das Leben unter der Sonne nicht bloß ein Traum? 
Ist was ich sehe und höre und rieche 
nicht bloß der Schein einer Welt vor der Welt? 
Gibt es tatsächlich das Böse und Leute, 
die wirklich die Bösen sind? 
Wie kann es sein, daß ich, der ich bin, 
bevor ich wurde, nicht war, 
und daß einmal ich, der ich bin, 
nicht mehr der ich bin, sein werde?"


(poème de Peter Handke, "der Himmel über Berlin", "Les ailes de du désir" de Wim Wenders)


 


 


 



Euterpe 11/10/2010 21:51



Super ambiance au Père Lachaise ! ! A Berlin aussi il fait beau et l'ambiance est sympas. Sans compter que personne ne te pose des questions dégueux sur le cul des passantes (comment tu supportes
cette vulgarité pitoyable???)...Bref passons.


Dans quel quartier tu vas loger ? Sinon j'ai un pote qui a une chambre à louer pas cher (au mois) dans le quartier de Charlottenbourg au cas où tu ne sais pas où dormir. Juste pour info, et puis
si tu es de ce coté là de la ville, ca m'arrange. Sinon ce sera juste un peu plus loin, c'est tout.


Le mail vient bientôt. :-)



lucia mel 10/10/2010 22:48



@Poupimali : on risque de s'y croiser un de ces quat' (j'y suis assez souvent).


 


@Nicolas : j'ai bien essayé de faire un zoom... mais la dame s'est retournée... t'imagines si son visage était apparu ? j'aurais dû enlever la photo.


 


@Lena : c'est effectivement, depuis un an, un poème qui me vient parfois à l'esprit... surtout la douleur qu'Hugo a dû ressentir. Chabrol... c'est sidérant, mais j'imagine que la famille et les
proches sont submergés par la douleur.


 


@Anne : les fleurs... oui, elles ont disparu souvent, et on s'en est fait une raison, mais des galets ??? peut-on concevoir ce qui pousse quelqu'un à ramasser les galets déposés sur une tombe ?


 


 



anne des ocreries 10/10/2010 22:30



Je sais, il paraît que c'est fréquent, mais je suis toujours choquée qu'on puisse dépouiller une tombe !!!


Affligeant.