Dictes-moi où, n'en quel pays ?

Publié le 15 Janvier 2011

http://i1.trekearth.com/photos/16174/metro_estadio_dragao_3_resize.jpg 

                                                                   Photo 

 

Qui est Carolina Michaëlis ? 

 

Quand j'arrive à Porto, j'ai coutume d'entendre l'annonce de son nom, dans le métro, en direction du Estàdio do dragão : "Estação Carolina Michaëlis". Ce fut toutefois lors de mon récent séjour à Berlin que j'eus l'occasion de relever l'importance de sa naissance, tombant, par le hasard de mes promenades, sur une Caroline Michaëlis strasse

 

Qui est cette femme ? célèbre au Portugal et en Allemagne, autant qu'inconnue en France.

 

Quelques rares fiches Wikipédia, en anglais et en portugais, nous retracent sa biographie. Il me faudrait les traduire en français et les poster sur le site de l'encyclopédie en ligne, commençons par le faire... ici. Vous verrez que les synchronicités ne manquent pas, la première étant que nous sommes nées, elle et moi, un 15 mars.

 

Ma traduction :

*******************************************************************************************

 

Carolina Wilhelma Michaëlis de Vasconcelos (Berlin, 15 Mars 1851 - Porto, 22 Octobre 1925) fut la plus célèbre philologue de la langue portugaise. Elle fut critique littéraire, écrivain, lexicographe, chercheuse et la première femme professeur de l'Université portugaise, à l'Université de Coimbra [la fiche en anglais indique l'Université de Lisbonne, en fait, elle a commencé à enseigner à Lisbonne, demandant ensuite son transfert à Coimbra, plus près de sa résidence de Porto]. Elle occupe un rôle d'importance dans la médiation entre la culture portugaise et la culture allemande. 

 

Née à Berlin, en Allemagne, elle était portugaise par mariage et par "dévotion". En 1876 elle épousa Joaquim Antonio da Fonseca Vasconcelos, musicologue et historien d'art.

 

Le travail d'investigation de Carolina Michaëlis la porta à correspondre avec de nombreux grands noms de l'art, entre autres, les Portugais : Eugénio de CastroAntero de QuentalJoão de Deus de Nogueira RamosHenrique Lopes de MendonçaJosé Leite de Vasconcelos, et Conde de SabugosaTeófilo BragaTrindade CoelhoAnselmo Braamcamp FreireSousa ViterboAlexandre Herculano; les médecins et écrivains  António Egas Moniz et Ricardo Jorge;  les Espagnols Menéndez y Pelayo et Menéndez Pidal, sans parler des personnalités françaises, anglaises ou allemandes.

 

En son honneur, en Allemagne et au Portugal, beaucoup d'écoles et de rues portent son nom. Le Portugal a également émis un timbre à l'occasion de son 150e anniversaire.

 

http://2.bp.blogspot.com/_pdtK-GYeqOI/S6I01jwzyMI/AAAAAAAABLY/vPlKMlxSDfs/s320/Carolina+Micha%C3%ABlis.jpg

                                                                                                    photo 

 


Oeuvres :

  • Poesias de Sá de Miranda, 1885
  • História da Literatura Portuguesa, 1897
  • A Infanta D. Maria de Portugal e as suas Damas (1521-1577), 1902
  • Cancioneiro da Ajuda(2 volumes), 1904
  • Dicionário Etimológico das Línguas Hispânicas
  • Estudos sobre o Romanceiro Peninsular: Romances Velhos em Portugal
  • As Cem Melhores Poesias Líricas da Língua Portuguesa, 1914
  • A Saudade Portuguesa, 1914
  • Notas Vicentinas: Preliminares de uma Edição Crítica das Obras de Gil Vicente, 1920-1922
  • Autos Portugueses de Gil Vicente y dela Escuela Vicentina, 1922
  • Mil Provérbios Portugueses

 

Voir aussi :

 

Liens extérieurs :

 

********************************************************************************************

 

Sans aucun rapport, si ce n'est que j'ai découvert aujourd'hui le lien sur ce fabuleux site... Brassens et que ça parle des dames d'antan, les paroles de cette chanson, celles de F. Villon, suivies de la musique... par l'ami Georges : 

 

Ballade des dames du temps jadis.


Dictes-moy où, n'en quel pays,est Flora, la belle Romaine,Archipiada, ne Thaïs,qui fut sa cousine germaine
Echo, parlant quand bruyt on maine dessus rivière ou sus estan,
Qui beauté eut trop plus qu'humaine ? Mais où sont les neiges d'antan !
Qui beauté eut trop plus qu'humaine ? Mais où sont les neiges d'antan !


Où est la tres sage Heloïs, pour qui chastré fut et puis moyne Pierre Esbaillart à sainct-Denis ?
Pour son amour eut cest essoyne.Semblablement, où est la royne qui commanda que Buridan
Fust gecté en ung sac en Seine ? Mais où sont les neiges d'antan !
Fust gecté en ung sac en Seine ? Mais où sont les neiges d'antan !


La royne Blanche comme ung lys, qui chantoit à voix de sereine, Berthe au grand pied,Bietris, Allys,
Harembourges, qui tint le mayne, Et jehanne,la bonne Lorraine, qu'Anglois bruslèrent à Rouen
Où sont-ils Vierge souveraine ? Mais où sont les neiges d'antan !
Où sont-ils Vierge souveraine ? Mais où sont les neiges d'antan !

Prince, n'enquerez de sepmaine où elles sont, ne de cest an,
Que ce refrain ne vous remaine, Mais où sont les neiges d'antan !
Que ce refrain ne vous remaine, Mais où sont les neiges d'antan !

 

 

 

 

Rédigé par Luciamel

Publié dans #métro - voyages

Repost 0
Commenter cet article

lucia mel 16/01/2011 20:24



@Thierry, l'oiseau : oui, Brassens les a chantées ces inconnues, aimées... parfois, les
passantes...


 


@Anne : tant de mystères, tant de choses extraordinaires, tout autour de nous ;))


 


@Gabrielle : Berlin, pour moi à redécouvrir... la rue est dans le Mitte (voir ce plan), j'y retournerai bientôt.


 


@Euterpe : je pensais à toi, bien sûr ;))) en écrivant ce billet, et à nos conversations. J'ai copié les paroles de la chanson, pour justement suppléer à cet inconvénient de vie en pays étranger
;))) voici le lien youtube, on ne sait jamais.


 


 



Euterpe 16/01/2011 20:09



Ah intéressant ! Je ne connaissais pas cette rue. En fait, elle a été tracée pour la construction du Mur et transformée en rue normale par la suite. Elle porte ce nom depuis six ans seulement.
Merci pour l'info, je la metterai dans mes commémorations 2001.


A part ca, encore une vidéo que je ne peux pas voir. Dommage !



gabrielle.etb 16/01/2011 18:36



Berlin, quelle belle ville, j'en suis amoureuse... si j'y retourne je rechercherai cette Carolina Michaelis Strasse.


 



anne des ocreries 15/01/2011 23:39



Bigre ! Je suis impressionnée, quelle femme ! ah, tout ce qui nous reste à savoir des ailleurs que nous regardons bien trop peu.....!



O passàrinho 15/01/2011 17:35



Ah, ces inconnues célèbres... l'histoire en est remplie. 


Merci pour les mots de Villon et le chant de Brassens, tellement beaux.


 


Beijinhos.


O passàrinho