Il pleut sur Paris...

Publié le 13 Juillet 2012

 

20120712-001.jpg

Photo (c) Luciamel, le 12/07/2012, rue Montmartre, Paris.

 

 

 

 

Aller au bout.

Au bout de sa pensée, de sa peine, de sa vie ou de sa destinée...

Au bout du chemin.

 

Surtout éviter de rester au milieu du gué.

 

Celui qui reste indécis, et se laisse balloter par les courants,

celui-là n'atteindra jamais le Cap de Bonne Espérance,

celui-là ne marchera jamais sur la Lune.

 

Il vaut mieux choisir le mauvais chemin, se tromper,

que d'hésiter éternellement  en attendant de trouver la voie royale...

 

Ô Mercure, ô toi le messager, toi le roi des voleurs et celui des menteurs,

tu es léger, car tu ne veux pas trop t'engager... tu ne veux pas prendre de risque inconsidéré.

 

Pourtant tu devrais t'associer au plomb de Saturne, le taciturne, le pénible, le rabat-joie,

celui qui ne dévie pas d'un iota du chemin qu'il s'est tracé.

 

A vous deux, vous pourriez parvenir à créer de l'or...

 

Le plomb dans l'aile... du messager...

 

Dure réalité de notre existence.

 

Je lis les journaux (et twitter), je regarde la télé...

 

Je me dis que les rois n'en finissent pas de se dénuder...

que l'Elysée est un Athanor pour tous ces apprentis-sorciers en culottes courtes.

 

Ils pensent avoir gagné le gros lot... (un vendredi 13 !!!)

et se retrouvent crucifiés, à côté de Jésus, sur le mont des Oliviers.

 

Ouvrir son coeur...

 

Quelle difficulté.

 

 

 

Madredeus, O pastor, du temps où leur coeur s'ouvrait...

 

 

 

 

Aziz Sahmaoui, la musique Gnawa, découvert ce matin sur France Musique...musique réjouissante qui élève et enracine à la fois...

 

 

 

 

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Poésies - musiques

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

lucia mel 16/07/2012 19:56


@Chantal : le temps est très changeant en ce moment, et le Soleil a bien du mal à s'imposer. Après la pluie... Acceptons que des nuages passent dans notre ciel, et ayons une pensée pour nos amis
japonais, une fois encore touchés par une terrible catastrophe naturelle...


 


Mais je te rassure : je vais plutôt bien, le blues (ou le fado) sont, chez moi, signe de salutaire mélancolie ;)) L'assiette avec la brochette et les patates sont là pour rappeler que les
nourritures terrestres sont ce qui nous remonte le mieux le moral, car, pour avancer sur le chemin, mieux vaut avoir un moral solide :))


 


Bien amicalement.


 


 

lucia mel 16/07/2012 19:25


@Lucrecia Bloggia : merci :))) si tu passes un jour rue Montmartre, fais-moi signe ;)

Chantal 16/07/2012 19:08


Pleure-t-il sur ou dans votre coeur ? C'est ce qu'il me semble comprendre. J'espère me tromper. Je pense à vous, si c'est le cas acceptez la tristesse, la saudade et ensuite laissez la place à la
joie. Comme vous dites, quelle difficulté que d'ouvrir son coeur. Crainte d'être incompris, à côté de la plaque, pas sur la même longueur d'onde et de la déception qui en découle.


Prenez soin de vous. Amicalement

Lucrecia Bloggia 16/07/2012 03:08


Beau texte dans lequel je n'ai aucun mal à me reconnaître! (malheureusement)


La photo, là, ben... je sauterais sur cette assiette avec enthousiasme drette là! Une brochette de viande avec des p'tites patates on the side, c'est on ne peut plus winner! ;¬)


J'adore le choix musical, surtout la dernière vidéo!


Signé: Une carnivore mélomane

lucia mel 15/07/2012 23:12


@Euterpe : oui, beaucoup à lui, et un peu... à moi.

Euterpe 15/07/2012 11:45


C'est à Hollande que tu parles ?:)