Blogueur... "Je n'en suis pas moins homme..."

Publié le 29 Juillet 2010

 

http://www.artemedia-agence-presse.com/wp-content/uploads/2010/07/Tartuffe.JPG

 

 

Etre blogueur... blogueuse... on vous dénigre, on vous moque. Pour qui il (elle) se prend ? Vos amis, certains... (à qui vous avez eu le malheur d'en parler... votre famille... vos collègues - quelle erreur !) ne se privent pas de vous lire et de gentiment penser... euh... franchement, qu'est-ce qu'il (elle) se croit ? Journaliste ? Ecrivain(e) ? il (elle) doit être bien seul(e) dans la vie, bien frustré... pour n'avoir rien d'autre à faire qu'à écrire (gratuitement !) pour la galerie. Ou alors, bien narcissique, bien mégalo... ah ah ! Un(e) raté(e). 

 

Ils ont sans doute raison. Vous, comme eux, vous vous êtes réveillés de vos mauvais rêves. Vous en avez vu passer des princes croassants, vous en avez jeté des bouteilles à l'océan... et vous êtes là... sur le sable de votre île, votre blog... à encore croire que l'horizon est le début d'un nouveau monde. 

 

Nicolas a reçu un coup... lui le n° 3 (et ex n°1 pendant des mois, d'un classement débile auquel il croit, ou plutôt auquel il joue de bon coeur) a été attaqué : ça fait partie du truc... et ça repart, n'empêche on sait que cette rançon de la gloire est un peu différente des autres : nous sommes tous des pionniers. Numéro 1 ou illustre inconnu, sur les blogs nous sommes tous des aventuriers. 

 

Une pièce de théâtre s'en inspire : "Blogueuse"... ou comment notre vie amoureuse et sociale est reliée à ces nouvelles technologies. Bloguer : une nouvelle forme de communication. Bientôt, une obligation ? 

 

Alors, certains... parmi les meilleurs... s'en sont allés, ils ont pensé que d'être au catalogue de vrais éditeurs valait mieux. Un vrai livre, une vraie reconnaissance, un vrai public... de vrais droits d'auteur... enfin, que sais-je ? 

 

Ne vous en faites pas... après un certain temps, ils nous reviendront.

 

Une fois la rosette accrochée à leur boutonnière : "vrai écrivain, car ayant été édité", ils comprendront que l'estampille n'est pas tout... que d'écrivain... ils n'ont gagné que l'appellation contrôlée... AOC... et que cela n'a jamais été une garantie... de quoi que ce soit. Ni du talent... ni de l'authenticité.

 

Alors, chers inconnus, chers tout et n'importe quoi, continuez à être, continuez à explorer notre blogosphère... et ensemble devenons ce que nous ne savons pas, ce que nous pouvons inventer. 

 

Soyons les nouveaux Magellan, les nouveaux Vasco de Gama (pour les Colomb... on attendra que la science nous démontre qui ils furent). 

 

 

 

 
Tartuffe

Ah ! pour être dévot, je n'en suis pas moins homme ;
Et lorsqu'on vient à voir vos célestes appas,
Un coeur se laisse prendre, et ne raisonne pas.
Je sais qu'un tel discours de moi paroît étrange ;
Mais, Madame, après tout, je ne suis pas un ange ;
Et si vous condamnez l'aveu que je vous fais,
Vous devez vous en prendre à vos charmants attraits.
Dès que j'en vis briller la splendeur plus qu'humaine,
De mon intérieur vous fûtes souveraine ;
De vos regards divins l'ineffable douceur
Força la résistance où s'obstinoit mon coeur ;
Elle surmonta tout, jeûnes, prières, larmes,
Et tourna tous mes voeux du côté de vos charmes.
Mes yeux et mes soupirs vous l'ont dit mille fois,
Et pour mieux m'expliquer j'emploie ici la voix.
Que si vous contemplez d'une âme un peu bénigne
Les tribulations de votre esclave indigne,
S'il faut que vos bontés veuillent me consoler
Et jusqu'à mon néant daignent se ravaler,
J'aurai toujours pour vous, ô suave merveille,
Une dévotion à nulle autre pareille.
Votre honneur avec moi ne court point de hasard,
Et n'a nulle disgrâce à craindre de ma part.
(Molière)

 

Rédigé par Luciamel

Publié dans #blogs et blogueurs

Repost 0
Commenter cet article

lucia mel 02/08/2010 22:57



@Tini : vos ami(e)s qui vous veulent du bien ;-)))


 


@Anne : le Berry et la Sologne... j'adore !



anne des ocreries 01/08/2010 22:57


Oui, je sais, elle est dans le 36, je crois...je ne sais plus où exactement, mais pas trop loin de chez moi (à vérifier, je te redirais....)


Tini 01/08/2010 20:16


Je suis une des amies critiques, qui doutent pqrfqois, voyant cette activité.... Mais il est très, très réussi ton billet! Bisous.


lucia mel 01/08/2010 14:11



@Toff : bienvenue à toi, ensemble on aura moins froid quand la bise sera venue, les blogs c'est ça aussi... ça réchauffe (ou ça nous fait de l'air quand on étouffe). 



toff de aix 01/08/2010 02:42



ahh bravo ça, ça me parle et ça me plait! Je ne sais pas pourquoi j'écris, mais je sais pourquoi je n'arrête pas de le faire...


amitiés tout plein à vous!



lucia mel 31/07/2010 19:21



@Mike : oh, merci ! c'est aussi la particularité des blogs et de ce monde en réseau, on peut se sentir porté, rassuré, par quelques mots laissés sous un billet, comme des galets si vivants sur
une p(l)age.


 


@Nicolas : chez Wikio ? ;-)))


 


@Suzanne : merci ! oui j'avais la saudade hier... oui, le lien renvoie ici, c'est exprès, pour dire que souvent on ne parle que de soi, si je suis publiée c'est par moi-même (via
OverBlog), mais je suis comme ces autres et serais tout aussi flattée qu'eux si je l'avais la médaille "vrai écrivain". 


 


@Anne : oh, le regard des autres nous importe toujours, mais au moins en bloguant, oui, tu as raison, on "use de liberté". Bon week end à toi aussi sur tes terres du Berry, j'ai appris que Nancy
Huston vivait dans le Berry. Ecrire, et être écrivain... c'est aussi une belle chose. 


 


 



anne des ocreries 31/07/2010 16:44



Bloguer, c'est aussi une manière d'offrir non ? d'échanger, de découvrir, de s'ouvrir, de choisir, de rencontrer......de raconter, juste pour le plaisir de dire une histoire, ou d'en
lire.....sans se prendre la tête...une manière d'être, un peu....qu'est-ce qu'on en a à foutre, en fait, du regard des autres ? il nous dit juste qu'il faut de tout pour faire un monde, que nous
sommes différents (et tant mieux !), et que ceux qui jugent pataugent dans l'injonction morale, pour camoufler leur ignorance d'un monde qui leur échappe...tiens, oui, on blogue aussi pour user
de ses libertés.....


Bon week-end !



Suzanne 31/07/2010 15:15



"Une fois la rosette accrochée à leur boutonnière : "vrai
écrivain, car ayant été édité", ils comprendront que l'estampille n'est pas tout... que d'écrivain... ils n'ont gagné que l'appellation contrôlée... AOC... et que cela n'a jamais été
une garantie... de quoi que ce soit. Ni du talent... ni de l'authenticité."


oui... (mais le lien renvoie sur cette page-même)



Suzanne 31/07/2010 15:13



Tiens, ce billet est fado. Joli et mélancolique.



Nicolas 31/07/2010 10:48


Il faudrait éditer ce billet !