"Je m'appelle Lucie"

Publié le 6 Janvier 2010





Les tweets me gonflent... messages égocentriques sans aucun intérêt, si ce n'est celui de se maintenir au top dans le réseau dans lequel on se trouve déjà... Twitter... j'y vais par moments, mais je sens bien que ça ne sert qu'à servir... une certaine idée de mon propre égo... ça ne sert qu'à l'entretenir... ça ne sert à rien.

FaceBook... je poste mes photos, j'y vois celles de mes "amis"... et certains de leurs messages, mais à part ça ? du point de vue du contact, du point de vue de la relation, qu'en est-il ? c'est encore du "je me fais voir sous mon meilleur angle (ou, tout du moins, j'essaie), regardez-moi, moi, moi, moi...". Où est le véritable échange ? on se le demande.

Mon blog... j'ai l'impression d'être sincère, de poster ce qui me tient vraiment à coeur, pourtant, je suis comme vous autres, je suis sensible aux commentaires, je regarde le nombre de mes visiteurs, je regrette, parfois, d'avoir écrit ça ou ça.

Internet me désespère, autant qu'il me fascine car il me semble porteur de la seule vraie liberté du futur : l'expression de l'esprit.

Petit à petit, il faudra encore 50 ans, nous parviendrons à une liberté indivuelle sur toute la planète (liberté d'expression, égalité de droits, liées à un égalitarisme du niveau de vie) inimaginable pour nous aujourd'hui. Internet nous en donne un avant goût : tous écrivains, tous journalistes, tous... omni-humains, face à notre écran nous ne sommes plus le journaliste frustré, l'écrivain raté, l'universitaire brisé, l'artiste sans public... nous recréons notre vie.

Je vois, toutefois, que les milieux sociaux se reproduisent... sur la toile (ah... ce cher Bourdieu), et que, sur le Net, les privilégiés d'hier sont toujours ceux qui décrochent la timbale (les blogueurs ayant du succès sont souvent issus des classes favorisées, même s'ils sont frustrés socialement parlant, car n'ayant pas la célébrité qu'ils pensent mériter, le Web leur donne une revanche). J'entends que ça se débat dans les grandes écoles, on ne voudrait pas que des "boursiers" (issus forcément de milieux défavorisés) aient des privilèges ! car comment, alors, distinguer les privilégiés naturels, des privilégies "artificiels" ? si les favorisés, "naturellement" par les siècles des siècles, et un système qui marchait très bien, ne le sont plus... si d'autres peuvent se voir "protégés"... c'est la fin des haricots. Si d'être née Laura Smet, ou Jean Sarkozy, ou De Lamordmoilenoeud... ne sert plus à rien, à quoi bon continuer à défendre sa position ? autant se suicider. Le Web va de plus en plus pousser les privilégiés à vouloir se suicider... surtout dans un pays comme la France où tout n'est qu'affaire de castes. Prenez garde à vous et à votre sang bleu... bientôt votre distinction risque d'exploser.

Je lis que ça buzze... on essaie de lancer un jour sans Sarkozy... un lobby internet, un groupe d'intérêt comme un autre, des gens (des hommes pour la plupart) qui souvent sont issus d'un même milieu (d'intellectuels, ou intellos, sans influence médiatique mais qui aimeraient beaucoup en avoir) essaient de se faire valoir... de se faire entendre par les médias, et, surtout, par (leur maître) Sarkozy. Je dirais que ce sont juste des rapports de force, de ceux que Sarkozy arrive à mettre dans sa poche sans difficulté... qu'il leur offre un portefeuille, à ces Messieurs qui le contestent, et soudain les voici tout radoucis... tout serviles.

J'en vois qui ferment leur blog... par moments j'aurais envie de les suivre, mais je me dis que mon blog existe malgré moi, c'est Lucia qui un jour a voulu lui donner vie. Une petite fille, croisée sur une route, en rêve, qui se tournant  vers moi m'a annoncé : "je m'appelle Lucie".

Rédigé par Luciamel

Publié dans #blogs et blogueurs

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

lucia mel 19/01/2010 00:05


@Béatrice : comme je voudrais que pour mon amie française, ça soit maintenant et pas dans 50 ans... nous les si fragiles pots de fer (parfois).

@J. : tu me flattes (et j'aime être flattée... une faiblesse... bien humaine), c'est gentil de passer de temps en temps, moi, je t'ai mis sur mes flux RSS, (j'avoue que je lis l'ensemble des blogs
d'un oeil distrait, mais toi, comme tu publies peu, je te lis in extenso...).

Je fus ami de la nostalgie
Que transformée en source, j'ai fuie
Avant que, finalement, j'eusse compris
Qu'elle était le courant de la vie.

(ma traduction libre).



J.Earthwood 18/01/2010 12:08




De retour, en passant...
Vois-tu Lucia, le problème avec toi est que tu en donnes tellement qu'à la fin je ne sais plus quoi te dire, quoi commenter, quoi ajouter,...
C'est riche, c'est étayé, c'est, parfois, béton, parfois "électrique" mais toujours bourré de bon sens...
Alors, je te laisse ici ce commentaire. Ca aurait pu être sur une autre de tes pages, ici, là mais ça a été maintenant.
Extrait perso...
...


Fui amigo da saudade


Transformada em nascente


Fugi dela quando em verdade


Percebi que era corrente...


 


Je suis un peu en “sommeil” en ce moment. Toi, tu es bien (r)éveillée...


 



Beatrice 17/01/2010 18:45


 Comme je voudrais pour mon ami " sans papiers " que ce ne soit pas ds 50 ans, mais tout de suite, là, maintenant.
 - Pourquoi avons-nous le droit de nous balader, voire installer partout et pas eux ???

 - Pot de fer contre pot de terre. Que cela me rend triste.


lucia mel 17/01/2010 18:14


@Christian : la première pleine lune de l'année sera en Verseau, le 30 janvier, et non en Capricorne, elle nous permettra de sentir cette énergie tout au long de l'année, il est aussi à noter
que le Nouvel an chinois est toujours en Verseau, entre le 21 janvier et le 20 février, la veille de la nouvelle lune à 23h, cette année le 13 février à 23h.



Chants éthérés 15/01/2010 10:06


Il faudrait que je me replonge dans mes grimoires d'astro mais globalement tu as raison...

Même si je suis balance, je reconnais que je suis plus proche des "communistes-chrétien" (donc poissons) que "verseau" ;) du coup je perd un peu au change avec les "révolutionnaires" actuels qui se
basent essentiellement sur le seul réseau, or tout le monde n'a pas forcement une intelligence de réseau et la maitrise (technique) du web ne change rien à l'affaire...


lucia mel 12/01/2010 22:05


@Circé : moi, je n'ai toujours pas compris comment on pouvait s'en désinscrire du Wikio, vu que je ne m'y suis jamais inscrite, mais que j'y apparais quand même... Merci de ta visite, et moi aussi
j'essaie de lire un peu les autres blogueurs (pas toujours facile d'aller beaucoup plus loin qu'un regard en diagonale sur "google reader"...). Meilleurs voeux à toi aussi.

@Christian : le Verseau n'est pas individualiste, ou alors il l'est au sens des révolutionnaires de 1789, il serait plutôt idéaliste, n'hésistant pas, parfois, à couper des têtes pour imposer
ses vues, plus qu'individualiste, je dirais qu'il est collectiviste (mais pas au sens "communiste/chrétien" des Poissons) et avantgardiste... union libre, frontières floues entre amour et amitié,
il a un grand besoin de l'amitié, de la fraternité, ç'en est même la représentation. Les Poissons ont un côté "confrérie" au sens monastique, ils se tourneraient plus vers l'ascèse mystique ou la
dissolution des poètes (dans les drogues et l'alcool), ils croient au retour du Messie... ils sont mal barrés...



Chants éthérés 11/01/2010 09:07


@Christian : ça renvoie à ce qu'autrefois les "hippies" appelaient, le "new age", ou "l'ère du verseau"...

en effet mais le verseau fait également partie des signes parmi les plus individualistes du zodiaque ! au contraire du poisson, un peu plus grégaire, enfin je crois car ça fait un moment que je ne
me suis pas replongé dans les livres d'astro.


Circé 09/01/2010 11:09


Bonjour Lucia,

Et très bonne Année 2010 à toi.
Petite résolution personnelle en ce début d'année et que je viens de mettre en pratique :
- Désinscription Wikio : C'est fait !

Twitter et Facebook ; même constat que toi, donc je ne me suis pas inscrite pour l'un et me suis désinscrite pour l'autre.

Toujours ravie de lire tes billets même si le temps me manque actuellement.

Très bonne continuation.


lucia mel 08/01/2010 18:41


@Olympe : oui, le principe (internet, les réseaux sociaux) est en soi égalitaire, et l'échange peut sembler hautement sympatique (et l'être, de surcroît), la question n'est pas là...
et je suis d'avis qu'un jour ou l'autre c'est cet égalitarisme qui va submerger l'élite... le souci que ça me pose, à l'heure actuelle, c'est que j'y vois se reproduire exactement les mêmes castes
qu'ailleurs... fussent-elles féminines ne changent pas la donne. C'est le principe des grandes écoles, et du réseau des anciens élèves... "nous restons entre nous, nous sommes si bien
ensemble, car nous nous comprenons à demi-mot", et ça peut aller jusqu'à la franche rigolade... Mais, c'est la même logique qui fait que les mecs restent entre eux... (ou, comme tu le dis,
"sérieux"). Voilà, c'est seulement ça que je voulais dire : que l'outil nous serve, qu'il ne nous modèle pas.

@Christian : merci, car à te lire je m'instruis. Oui, c'est quelque chose d'intuitif (plus que d'instinctif) qui me fait dire cela, ça renvoie à ce qu'autrefois les "hippies" appelaient, le "new
age", ou "l'ère du verseau"... Le Verseau, comme tu le sais, signe les nouvelles technologies, la communication, la vie en communauté, l'amitié, l'amour libre, l'astrologie, la liberté, la
Révolution, et, détail intéressant, Uranus, sa planète maîtresse, a été découverte au moment de la Révolution Française (par Herschel, en mars 1781).



Chants éthérés 08/01/2010 09:10


@lucia : je crois simplement qu'une autre dimension est prête à émerger, à submerger le système, une logique qui va le dépasser.

finalement tu souscrits à la thèse de Bard et Soderqvist qui voudrait que le capitalisme soit remplacé à terme par "l'informationnisme" ou alors à autre chose que tu sens de façon purement
instinctive ?