L'Indienne de Longjumeau...*

Publié le 7 Mai 2011

 

 

01092009-001-.jpg                                            photo (c) Luciamel (1/09/2009), oeuvre de rue.

 

 

 

Dire des choses sérieuses. Parler de l'actualité, des prochaines élections, de la crise au Portugal, de la mort de Ben Laden, de la Porsche de DSK... et que sais-je encore... mais, sortir de l'état de l'adolescente, qui de la fenêtre de sa mansarde s'adressait aux étoiles, leur demandant de l'emmener loin... de la Terre qui lui pesait tant. Puis, fermant les yeux, dans son cagibis-lit... elle s'envolait plus haut encore dans les cieux.

 

Aujourd'hui, le ciel est ici, en moi. Parfois gris, parfois lumineux... et parfois vide... d'étoiles.

 

Le monde est humain, la vie est esprit, elle est le coeur qui bat au contact des cellules qui palpitent tout autour de lui. Une musique, un rythme, infinis et ininterrompus.

 

Rien n'est plus important que cette écoute, depuis deux jours les oiseaux lui répondent... ils sont émerveillés, exaltés... quelle annonce nous font-ils ?

 

Sentez-vous le devenir ? l'à-venir ?

 

Tout semble nous préparer à ne plus désespérer, à ne plus espérer non plus, à être tout simplement in-finis.

 

Jusqu'au prochain orage, jusqu'à la prochaine tempête... qui viendra nous terrasser, nous remettre à terre. Mais, qu'importe si nous avons rêvé que nous nous étions éveillés ?

 

On en a tellement rêvé... que c'est arrivé.

 

Ce soir encore, je veux regarder les étoiles en moi, et leur parler, à travers un ordinateur...

 

Pour info : ce soir amas planétaire important à 20/27 degrés du Bélier (Mars, Lilith, Jupiter, Mercure, Vénus), ça se trouve sur mon Ascendant, tandis que Neptune est toujours conjoint à ma Vénus natale, ceci expliquant peut-être cela...

 

 

 

 

Maria Bethânia, lisant Fernando Pessoa (Alberto Caeiro) et chantant une sublime ode à sa mère (écrite par Caetano Veloso son frère).

 

 

 

**************************************************

 

*"L'Indienne de Longjumeau" en référence au très beau disque de Josée Moonens "Florence", entendue autrefois au Connétable, restaurant-cabaret où j'ai traîné mes guêtres, du temps de ma jeunesse. 

 

Pour Philémon en visite sur le blog le 10/04/2012, voici les paroles de  

 

L'indienne de Longjumeau

 

Tu m'avais dit la vie c'est simple, suffit d'n'pas la regarder

tu m'avais dit t'es un peu dingue, une sorte d'enfant gâtée

alors j'ai fait comme les autres, sans voir personne j'ai marché

alors j'ai fait comme les autres, jusqu'au délire j'ai marché

 

tu m'avais dit le temps nous guette, tu vas voir on va s'embarquer

tu m'avais décrit la planète sur un bout de nappe en papier

oh! qu'elle est loin ton Amérique, on a les pieds dans nos lassos

 

j'veux pas jouer ma vie au tarot

jusqu'à voir vieillir ma peau

j'veux pas mourir en HLM

comme une indienne de Longjumeau

 

de quoi je me plains, je voyage, deux fois par jour et bien au chaud

souvent debout et sans bagages de St Michel à Longjumeau

alors y'a des jours je fatigue et j'ai la vie comme un fardeau

 

tu m'avais dit que la patience était l'arme des désarmés

moi j'en ai eu de la patience et voilà encore une année

oh! qu'elle est loin ton Amérique de Vera Cruz à EL PASO

oh! qu'elle est loin ton Amérique oh! qu'elle est loin de Longjumeau

 

j'veux pas jouer ma vie au tarot

jusqu'à voir vieillir ma peau

j'veux pas mourir en HLM

comme une indienne de Longjumeau

 

j'veux pas passer ma vie barjot

sans un peu d'air sans un peu d'eau

j'veux pas mourir en HLM

comme une indienne de Longjumeau

 

 

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Poésies - musiques

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

lucia mel 17/04/2012 19:03


@Philémon : euh... ça me semble bien compliqué. Effectivement, les souvenirs y a que ça de vrai ;)))

Philémon 15/04/2012 22:04


J'ai trouvé ça, mais j'ai pas expérimenté.


http://www.commentcamarche.net/faq/192-numeriser-ses-cassettes-audio-ou-vinyles-sur-cd-ou-disque-dur


Bon, cela dit, je ne voudrais pas avoir l'air d'insister... Je me demande si les souvenirs ne sont pas plus forts que la réalité ?

lucia mel 12/04/2012 18:56


@Philémon : ça me semble difficile de faire un MP3 à partir du vinyle... (je n'ai pas le matérial adéquat), j'étudie la question ;))

Philémon 11/04/2012 22:58


Merci pour les paroles. Je me rappelle l'avoir souvent écoutée chez Foulquier il y a une paire d'année, au moins (euh non, on ne vieillit pas ;o))


Je suis jaloux du vinyle. Possible d'avoir un mp3 de la chanson ? Je n'ai même plus de platine vinyle :(

lucia mel 11/04/2012 19:13


@Philémon : et j'ai le vynil ;))) tiens, en cadeau j'ajoute les paroles dans le billet.

Philémon 10/04/2012 22:08


Cette chanson, l'Indienne de Longjumeau, je la recherche depuis si longtemps...


Un coup de coeur de jeunesse

Julien 11/05/2011 07:35



@Lucia,


 


Oui, en effet Lucia, Maria B le disait dans le film "musique et parfum". Tiens je pensais que Dieu votait aussi à droite... .



lucia mel 11/05/2011 00:51



@Julien : oui, cela ouvre à une autre dimension de nous. Elle le dit : "cette voix qui est la mienne, elle m'a été donnée, je la reçois, Dieu s'exprime à travers elle". Les Brésiliens (de gauche)
n'ont pas honte, pas peur, de parler de Dieu...



C'est Julien 10/05/2011 01:34



@Lucia,


Toujours un plaisir d'entendre Maria B ici. Merci


Une grâce dans la voix. C'est comme cela, un cadeau du ciel, sans résistance, un canal, une pureté.


 


Je me dis qu'incarner une voix comme cela ne peut qu'avoir une haute signification pour les humains: ne pas cesser de l'écouter, toujours y revenir!



lucia mel 09/05/2011 08:18



@Toff : oui, tout cela nous traverse, ces doutes, ces questionnements, mais celui qui n'en a pas, celui qui blogue comme on fait de la publicité, comme on mène une carrière, celui-là n'est pas
vraiment de ma famille de blogage ;))) S'aventurer est parfois périlleux, est par moments angoissant, mais si souvent exaltant.


Bon lundi ;)