La morue érotique...

Publié le 7 Novembre 2009

                                                                photo Einstein...



Mouahhh, Twilight ne paie plus... ça n'a pas fait bouger le nombre de mes visiteurs cette fois-ci. Vous dirai-je pourquoi on vient me voir, me lire (?), voire me visiter... comme la vierge Marie ?

Vous serez sans doute éclairés, vous qui vous préoccupez d'identité(s)... de défendre on ne sait laquelle... celle qui fait faire son "beur" à Sarkozy, ou la vôtre... (et sont-elles vraiment différentes ?), vous serez amusés (je n'en doute pas) de découvrir les mots-clés qui conduisent les lecteurs sur mon blog.

En premier lieu (cette semaine, mais je peux vous assurer que c'est une constante sur les deux dernières années)  :

morue

Puis,

madere, madère, soirée érotique, Jeff Koons, morue érotique (sic !), palavras chave : patricia kaas les hommes qui passent, eros thanatos, le corps en jeu, qui chante le frère que je n'ai jamais eu sais-tu si tu, île des morts, soirée érotique, la germandrée, les anglais et le thé, le frère que je n'ai jamais eu voir le film, histoire ou légende de sainte isabelle, les femmes qui aiment trop les hommes.

Alors, me demanderez-vous, pourquoi Madère ? et pourquoi l'érotisme... pourquoi la mort... pourquoi le frère, la soeur...?

La morue, je suppose que vous avez compris.

Madère c'est Sissi. Je rêve d'aller sur cette île depuis que je sais que Sissi y a guéri. Et puis c'est une île portugaise.

L'érotisme... et Jeff Koons... franchement, je dois l'avouer... c'est quelque chose de très important (mais Sainte Isabelle aussi).

Ma soeur... vous le savez... c'est ma vie... c'est l'absence désormais, c'est le nouveau monde à découvrir.

Les femmes qui aiment trop les hommes... c'est notre karma, mes soeurs !!!



(photo jeff koons : supprimée au petit matin de dimanche, 
car pouvant heurter la sensibilité de certains il suffit,
pour la voir d'aller au musée ou de chercher sur internet,
ou d'être abonné à mon flux RSS...)
                                                     


Et parce que l'amour ressemblera aussi toujours à ça... (les deux images nous tiennent, celle de Jeff Koons et plus encore celle de Dulce et d'Andrea Bocelli)  :





Rédigé par Luciamel

Publié dans #blogs et blogueurs

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L

@Zoridae : Dulce Pontes, l'une des grandes chanteuses portugaises, si tu tapes son nom sur le "recherche" de mon blog, plusieurs articles sortiront, mais pas celui-ci (l'un de ceux écrits pour ma
soeur) c'est son dernier disque (à Dulce), je l'aime beaucoup :

http://www.luciamel.com/article-33334454.html

Pour compléter la visite à la galerie l'art de rien, une précédente expo que j'avais adorée, et Balmeyer avait été sensible à l'univers de l'artiste exposé :

http://www.luciamel.com/article-29278256.html


(Pardon de me citer...)



Répondre
Z

Ben en fait j'ai trouvé... Merci !


Répondre
Z

Très belle vidéo, très belle chanson... Qui est cette chanteuse, Dulce, je n'arrive pas à trouver d'infos sur elle ?


Répondre
L

@Béatrice : je te propose que nous passions aux dauphins... ou aux baleines, il y en a de très belles dans la galerie de l'évolution, et en plus il paraît qu'elles aiment rire.


Répondre
B

Regarde à " morues reproduction ", le troisieme article ou l'on parle de " la recrudescence inhabituelles de jeunes morues sur les côtes du nord de la france".
 Je trouve ça très mignon quand on y pense.


Répondre
B

Dis, c'est pas parce que t'es portugaise...que tu dois en aucun cas t'assimiler à une morue! - ( c'est quoi c't'affaire ?) lol


Répondre
L

@Béatrice : histoire de ne pas oublier qu'on n'est pas des morues ! au sens argotique que tu m'as rappelé dans ton mail...; moi, j'ai aussi fait une recherche, et ai trouvé que Zola
l'utilisait pour désigner une "femme", le dicco le donne comme équivalent, comme tu le disais, à prostituée (je n'aime pas le mot "pute"), j'ai trouvé un site sur internet qui s'étonne de
ce qu'on n'ait pas trouvé un nom aussi insultant pour qualifier les clients de ces dames.

Voilà donc... pourquoi je me le repasse le clip... histoire de me rappeler que je ne suis pas une... morue... mais une femme.



Répondre
B

Histoire de quoi au fait, dis-moi, ma douce , pour moi c'est vraiment remuer le couteau ds la plaie ?


Répondre
L

@Béatrice : vidéo que je (me) passe de temps à autre... histoire de...

La "morue érotique", oui, c'est un mystère pour moi, si ce n'est que pour certains morue=portugaise... enfin, c'est comme ça que je l'interprète, mais, après tout, c'est peut-être beaucoup
plus poétique.


Répondre
B

Très drôle ton titre au demeurant; reste à étudier la vie sexuelle des morues, il y a peut-être bp à découvrir.

A bientôt.
Béatrice


Répondre