Le temps du muguet...

Publié le 30 Avril 2011

 

20110430-dessin-de-rue-001.jpg                                     photo (c) Luciamel, dans ma rue, un dessin... le 30/04/2011

 


 

Il y a deux ans, ton coeur s'est arrêté, dans la nuit du 30 avril au 1er mai. Je t'ai vue vivante pour la dernière fois vers 20h ce soir-là. C'est drôle... mais j'ai l'impression que depuis deux jours tu me souris de ton au-delà. Une bougie brûle, cette nuit elle s'éteindra.

 

Aujourd'hui, tu m'as fait écouter The DO sur FIP... toi, qui l'as connu tout gosse Dan... Hier, tu m'as conduite à la Belle Hortense, où j'ai cru retrouver nos soirées d'antan, celles où on fréquentait les artistes du quartier latin, les poètes, les chanteurs, les écrivains... Quelle belle nuit, magique comme au temps jadis... Figure-toi qu'ils voulaient tous aller au Connétable... Je suis rentrée bien sagement... mais je n'ai pas beaucoup dormi.

 

Tu voles légère autour de moi. Tu souris, tu ris même, je le sens, et te désoles de me voir pleurer.

 

Toi, ma soeur. Tu me dis : "bientôt, bientôt, nous serons réunies, pour de nouveau nous émerveiller d'être en vie".

 

Attends-moi, la vie n'est pas longue à passer. Et toutes les deux on reviendra chanter, danser, rire... et exalter les couleurs de nos instants.

 

Pour que jamais ne cesse notre joie.

 

 

20110430-dessin-de-rue-002.jpg                          tu me regardes de l'au-delà... tu souris... Photo (c) Luciamel, dans ma rue, le 30/04/2011

 

 

 

 

 

 

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Ma douce

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L


@Toff : ce poison... oui, celui de la tristesse, ou de la colère.


 


@Euterpe : j'ai eu la Conservation du Père Lachaise aujourd'hui, ils ont constaté le vandalisme (la tentative de vol), maintenant ils nous conseillent de porter plainte au commissariat car le
Père Lachaise et d'autres cimetières voient le nombre des actes de vandalisme se multiplier.


 


 



Répondre
E


Heureusement qu'elle était bien scellée cette stèle parce qu'en effet, c'est moche !



Répondre
T


Lucia, le muguet peut aussi être un redoutable poison..


je pense à toi


amitiés et bises



Répondre
B


- Le coup de la stèle, c'est juste incroyable qu'on puisse faire de telles abominations, et en plus il est censé être surveillé ce cimetière, non!?


- De toutes façons je ne comprends pas comment on peut faire une chose pareille - Il y a des choses sacrées, il me semble !!!



Répondre
A


Les gens ne s'en vont jamais vraiment, Lucia....tu sais bien......bises.



Répondre
S


une pensée pour toi, pour elle...


et, tout de même, un brin de muguet odorant parce que la vie continue.


bisous



Répondre
L


@Euterpe : je rentre du Père Lachaise, qqn a essayé d'arracher avec un burin la plaque en bronze... (bas relief, création originale) insérée dans la stèle. Je suis sidérée.


 


@Béatrice : comme moi en ce moment, je crois qu'elle pouvait elle aussi se mettre très en colère. Ca ne nous empêche pas de rire à la vie.


 


@Esther : ton courage et ton coeur ma chère Esther. Oui, j'avais habillé ma tristesse de noir, et, fort heureusement, le travail, et vous mes étudiants m'avez aidée plus que vous n'imaginez
pendant ces années de combat puis de deuil. Merci pour tes pensées.


 


 



Répondre
E


Je prends mon courage à deux mains pour te écrire quelques phrases sur ton blog.Il y a deux ans j'ai éte une de tes étudiant(e)s juste après la morte de ta soeur. Non, je ne peux pas dire que
j'ai remarqué ta tristesse. Mais je sentais une grande affection pour toi. Je t'embrasse bien fort .
                                                                  


 


 


 



Répondre
B


- Je pense bien à elle et à son rire et à ses émerveillements /  c'était elle la plus gaie de nous tous.


 Je t 'embrasse fort.



Répondre
E


C'est étrange, hier, j'ai rencontré un ancien voisin que je ne vois jamais et qui revenait à l'instant de de Paris. Il m'a parlé du cimetière du père Lachaise...quelle coincidence !


C'est doux de penser retrouver quelqu'un d'aimé après sa mort.  Tous les animaux que j'ai aimé...j'aimerais qu'ils m'attendent aussi. 


J'aime beaucoup ta peinture murale.



Répondre