Le trou dans ta poitrine...

Publié le 12 Octobre 2011

20110925-lavagem-Madeleine-Tristane-Banon-131.jpg

                                                                      photo (c) Luciamel, octobre, Ile-de-France.

 

 

 

Mes étudiants (tous des étrangers, mais de ceux qui pourraient plaire à Marine Le Pen car ils ont un fort pouvoir d'achat) me demandent depuis le début de la semaine qui va gagner aux primaires socialistes (comme ils me demandent régulièrement qui va gagner la prochaine élection présidentielle). Normal, ils sont ETRANGERS !

 

Ma réponse n'est plus aussi évidente depuis que Royal, suivant en cela ce que je redoutais, a préféré sa fidélité au pacte ancien conclu avec son ex-compagnon : "on se soutiendra toujours et on se désistera pour celui de nous deux qui sera en meilleure position pour gagner". Sauf que Hollande avait trahi le pacte d'une manière abominable (i.e. doublée de considérations familiales, affectives, et très très personnelles : je rappelle qu'en pleine campagne de sa compagne il complotait contre elle, sur un terrain de foot, donnant aux adversaires de celle-ci les moyens de la battre...). Elle a fait exactement ce que les psys du Figaro... (si, si, ils en ont !) ont dit qu'elle allait faire : face au double dilemne et à la blessure narcissique, entre la trahison personnelle (Hollande) et la trahison professionnelle (Aubry), elle allait opter pour celui qui l'avait le moins blessée narcissiquement, le père de ses enfants.

 

Je suis sous le choc. Depuis 1995 je suis sous le choc, depuis que Jacques Delors, le père de Martine Aubry, a fait le choix de se retirer de la politique pour permettre à sa fille d'un jour accéder à la présidence de la République.

 

De cette décision très personnelle (raillée à l'époque par Mitterrand, comme il se doit) a découlé pour le pays une série de désastres, ou d'erreurs d'aiguillage pour le moins flagrantes :

 

1995 : élection de J. Chirac (le peuple de gauche faisait la moue);

2002 : échec de L. Jospin à la présidentielle (le peuple de gauche préférait A. Laguiller);

2005 : victoire du "non" au projet de constitution européenne (le peuple de gauche s'enfonçait dans la confusion et permettait à l'électron libre "Sarkozy" d'entrer en orbite);

2007 : le peuple de gauche votait pour Royal (une FEMME...) en se pinçant le nez et en souhaitant secrètement que Sarkozy gagne l'élection.

 

Dimanche, je voterai pour Martine Aubry !

 

D'une part parce que j'aurais voté pour Delors en 95, et que les pommes ne tombent pas loin du pommier, les chats ne faisant pas des chiens (ou l'inverse).

 

D'autre part, Montebourg avec ses leçons de français ('impétrants' et sa 'tête qui enfle') ne me dit rien qui vaille, les Uraniens (en astrologie Uranus signe la révolution française et ses excès) je m'en méfie, ils coupent facilement les têtes, Robespierre... c'est fini ! (c'est lui à qui les Jacobins, encore en place aujourd'hui, des pro-hollande sans doute, couperont la tête très vite).

 

Je ne savais pas que les femmes, même ex-candidate à la présidence de la République, pouvaient se laisser embobiner par des arguments tels que : "je suis le père de tes enfants". Lui, n'a pas hésité une seconde entre sa carrière et la "mère de ses enfants". Femmes, vous avez encore du chemin à parcourir...

 

J'ajouterai encore, et c'est la première réponse que je donne à mes étudiants :

 

"Les Français vont choisir Hollande parce que c'est un homme. La France est une société profondément machiste. Le PS est un parti hautement machiste". 

 

Mais, je leur dirai aussi que, paradoxalement, les Français risquent de choisir Marine Le Pen à François Hollande au premier tour de l'élection présidentielle. Pourquoi ? parce que les femmes peuvent surprendre, emporter, sortir les gens de leur schémas archaïques et reptiliens, malheureusement ça ne les réveille pas longtemps, et ils reviennent en un quart de temps au "c'est papa qui commande". Pour vous, papa Hollande ou papa Sarkozy ? vous dormez... vous dormez... vous dormez...

 

 

Je le disais déjà ici, en 2008.

j'ai parlé de DSK ici

ici aussi...

ici je rêve de l'alliance Royal, Aubry

encore mon dégoût pour le prévenu DSK 

 

 

Je ne voterai pas pour François Hollande car il est le "remplaçant" de l'homme qui devait être l'homme... Parce que la gauche me déçoit par son archaïsme : l'homme y est toujours prédominant. Les gens de gauche me semblent plus conservateurs, de ce point de vue-là, que l'UMP... c'est dire ma désolation.

 

Les critiques faites à Royal, ou à Aubry se font sur le "caractère", les "nerfs", la vie privée... toujours on les attend sur ce terrain-là... pas sur leurs résultats, pas sur leurs actions, non, leur caractère, seulement...

 

Hollande, bien sûr, puisque c'est un homme, a une aura conférée par son absence de "caractère"... son absence de "nerfs"... il est l'homme !!! il n'a pas ses règles lui... il est hors... cycles, c'est un homme, il va vous sauver. Il n'a à se justifier de rien (et sûrement pas de sa vie privée !).

 

Il est mort celui qui oublie le trou, le coeur, dans sa poitrine... à gauche ?

 

 

 

 

 

 

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Politique - société

Repost 0
Commenter cet article

lucia mel 19/10/2011 22:54



@Dorham : seul l'avenir nous dira... comme le présent nous dit chaque jour un peu plus les erreurs du passé...



Dorham 19/10/2011 02:37



Attendez, le traitement qui fut réservé à Ségolène n'a rien à voir avec ce report de votes autour de Hollande. Certes, Aubry n'a pas eu le soutien de Valls, de Royal et de Montebourg. Elle ne les
a pas eus parce qu'elle leur a légèrement volé (tout de même) le congrès de Reims. Ils lui en ont tenu rigueur. Mettez-vous à la place de Royal. On vous truque une élection, vous le prenez bien,
vous ?


Mais derrière Aubry, il y avait quand même des caciques du parti : Delanoë, Fabius, DSK, (ce qui lui a aussi porté préjudice) la majorité des sénateurs... Elle avait plus
de soutiens de poids que Hollande, je vous le signale...


Vous tirez des conclusions trop hâtives.



lucia mel 17/10/2011 22:53



@Euterpe : je suis profondément écoeurée... je crois que je vais faire une entorse à ma règle depuis 30 ans : je ne voterai pas PS au premier tour de la Présidentielle, quitte à faire éliminer un
des deux candidats par Marine Le Pen. Je voterai sûrement écolo, Eva Joly. On verra lequel de ces Messieurs aura sauté.



Euterpe 17/10/2011 17:39



Tu écris à Dorham "je trouve étonnant (pour ne pas dire étrange) que tous se soient mis d'accord pour rallier Hollande au second tour, comme ils avaient tous été d'accord en 2007 pour massacrer
Royal (je parle des têtes "pensantes" du parti, Besson le premier, ainsi qu'Aubry, DSK et Fabius...) ils ont cette fois-ci décidé que c'était Aubry qu'il fallait dégommer"


je ressens la même chose. Je trouve ces élections malhonnêtes. On sait également que c'est malhonnêtement que Royal a été évincé de la tête du PS.


Et puis DSK s'est ingénié à plomber la campagne d'Aubry.


Je voterai pour Joly, Buffet ou autre candidatE de gauche.


La mise à l'écart des femmes est un peu trop voyante au PS. Hollande : traître à sa femme, traître à Tristane Banon et même traître à celui qu'il chouchoutait hier : l'abject DSK...Hollande est
juste un opportuniste, il s'en fiche de nous. Complètement.


Comme toi, je vote "femme" !



lucia mel 14/10/2011 22:48



@Dorham : je trouve étonnant (pour ne pas dire étrange) que tous se soient mis d'accord pour rallier Hollande au second tour, comme ils avaient tous été d'accord en 2007 pour massacrer Royal (je
parle des têtes "pensantes" du parti, Besson le premier, ainsi qu'Aubry, DSK et Fabius...) ils ont cette fois-ci décidé que c'était Aubry qu'il fallait dégommer (oui, je sais, Delanoë la
soutient, et Paris est son bastion). Une amie m'a rappelé très justement que l'erreur avait été de prévoir un second tour. Avec un seul tour Hollande l'aurait emporté, de très peu (contrairement
à ce qu'il crie sur les toits), et cela aurait correspondu à la réalité : quelqu'un qui aura peu de poids... face à Sarkozy. Aubry en aura-t-elle plus ? je le crois, on la dit agressive, ne le
faut-il pas pour l'emporter ? Il s'agit d'une femme, cela lui donne en même temps qu'une fragilité ("tous" veulent la dégommer, et se méfient), une grande force. Celle que Hollande a dû percevoir
car il n'arrête pas dans ses discours de faire des lapsus :


 


- lors du 2e débat : il a parlé du candidat ou de la candidate qui allait l'emporter, en disant une phrase plus loin : "la candidate qui représentera le PS" (ou quelque
chose d'approchant).


 


- mercredi soir dans son meeting : il a harangué les foules (il a du mal à crier) en disant (il voulait sûrement rattraper sa bourde) : "je serai le candidat qui représentera le
changement, je serai la candidature (sic) qui remportera l'élection présidentielle".


 


Se prend-il pour une femme ? ou pense-t-il que seule une femme peut battre Sarkozy ?


 


Je pense que Royal avait raison lorsqu'elle annonçait : "que la meilleure gagne !"


 


 



Dorham 14/10/2011 09:57



Lucia,


Je pense que comparer les mérites et les fautes des deux parties pourrait facilement conduire à essayer de déterminer qui a commencé le premier. Comme je te le dis, je ne sais rien de la réalité
de ce couple. Par contre, d'expérience, je sais ce que sont les séparations difficiles, entre deux personnes qui n'ont au milieu d'eux que leurs enfants et quelques miettes de leur passé. Ces
instants de vie révèlent sans aucun doute le pire de nous-mêmes. On ne sait donc pas ce qui a poussé Hollande à agir de la sorte. On ne sait pas pourquoi ils se sont réellement séparés, quelle
fut l'origine de leur soudaine incompréhension mutuelle. On ne sait pas non plus pourquoi Ségolène n'a pas su s'empêcher d'humilier certains cadors du PS, sous prétexte de faire bouger son
pesant appareil. Je m'abstiens donc de jugement.


Je ne suis pas vraiment d'accord avec toi quand tu écris que Hollande ne s'est pas présenté à l'époque parce qu'il était sûr de se faire dézinguer et que cela ne dénote donc aucune élégance.
Depuis quand les hommes politiques rechignent à se présenter même lorsqu'ils savent qu'ils seront battus ? Depuis quand les hommes politiques savent être lucides à propos de leurs ambitions
personnelles ? DSK et Fabius ne partaient pas gagnants non plus, loin de là. Ont-ils hésité à le présenter ? La victoire de Ségolène ne faisait aucun doute et du reste, elle les a effecitvement
écrasés. Mais... Qui a permis l'inscription des adhérents à 20 € qui ont fait la victoire de Royal, si ce n'est le 1er sécrétaire de l'époque ? Je crois qu'il faut savoir faire la part des
choses.


Mon jugement n'est pas épidermique. Pas celui-là en tout cas. Je vais donc te dire quel serait mon jugement épidermique. Il me semble que pour rechercher la plus haute fonction de l'Etat, il faut
être un minimum cinglé. Je pense que MA, SR et FH et encore plus Montebourg le sont. Ils ne sont ni sains, ni véritablement sincères, en dépit de leurs compétences respectives. Pour quérir cette
fonction, il faut savoir écraser ses congénères, il faut s'être sali les mains et ne pas avoir de scrupules. A ce titre, le seul à m'avoir semblé un tant soit peu sincère, un tant soit peu
équilibré est Manuel Valls. Mais Valls n'est pas assez à gauche pour moi, et son souhait d'accueillir le centre m'a totalement rebuté. Voilà vraiment ce que je pense, épidermiquent :)


Enfin, je comprends ce que tu dis de DSK. Même si, bon, j'espère que tu ne compares pas ainsi tous les hommes à ce rustre, pour lequel je n'aurais de toute façon pas voter, ni aux primaires,
peut-être aux présidentielles, mais alors sans conviction et surtout parce que je n'en peux vraiment plus de la bande de Sarkozy. A vrai dire, si le PS présentait une table, je voterais pour la
table si tant est qu'elle soit face à Sarko :)



lucia mel 13/10/2011 22:13



@MHPA : oui, il s'agissait d'un billet d'humeur, où la modération n'était pas de mise, je pourrais aujourd'hui essayer de rationaliser un peu plus la chose, hier j'étais sous le choc de l'annonce
de Royal (en plus c'était la pleine Lune !). Ma perception des rôles dévolus aux hommes et aux femmes ne date pas de cette élection, je suis HYPER-SENSIBLE (Bertrand Belin dirait Hyper-nuit) à
certains détails de dédain, de dénigrement, de mépris qui sont plus systématiquement servis aux femmes. Dans mon précédent billet j'ai bien indiqué que je savais les femmes, tout autant que les
hommes, capables des pires saloperies.


@Mtislav : merci pour ce retour à la poésie, c'est finalement ce qui pourra sauver (racheter ?) le monde. Tu as sans doute senti que mon sens de l'histoire... dépassait le moment présent, merci.
Hollande n'est pas féminin, il est mou... or les femmes ne sont pas molles, je regrette que sa pensée le soit elle aussi, Royal l'a rallié pour des raisons, dit-elle, rationnelles, en fait
forcément aussi affectives et familiales, avant cela elle avait bien diagnostiqué : "il n'a rien réalisé, car ce n'est pas un homme d'action", certains craignent qu'il ne vire au stalinisme (les
mous sont dangereux quand ils ont le pouvoir).


 


@Dorham : tes arguments et ton analyse sont convaincants, sont-ils pour autant cohérents et totalement rationnels ? Comme ma propre approche la tienne est épidermique (la peau est mon premier
organe de perception, ensuite ça arrive à mon cerveau). Delors s'est-il trompé, nous a-t-il trompés dans la construction de l'Europe ? il est sorti du bois récemment (pour soutenir la candidature
de sa fille, qu'il juge la meilleure...) pour rappeler que l'euro est son bébé et une nécessité en tant que telle pour le Continent face à la mondialisation et à l'Amérique surtout, mais à la
condition qu'un contrôle économique central puisse réguler tout ça... ce qui n'a jamais pu être mis en place à cause du "non" à la Constitution.


Hollande te semble le "bon gros" ? je te signale qu'il a beaucoup maigri ces derniers temps... et te conseillerais de revoir la vidéo où (en maillot sur un stade) il indiquait à ses petits
camarades la stratégie à adopter pour LA battre, Royal. Il était alors le premier secrétaire du PS. Cette vidéo a disparu de youtube... dommage. En tant que premier secrétaire, en tant que
conjoint, il avait doublement l'obligation de soutenir (d'une manière un peu plus enthousiaste qu'il ne l'a fait) la candidate élue à une FORTE majorité ! Il ne l'a pas fait. Les autres non plus.
Cela n'en dédouane aucun. Il s'est retiré de la bataille à ce moment-là non par grandeur d'esprit mais simplement parce qu'il savait qu'il aurait été laminé, aucunement par élégance (j'ai voulu
montrer ci-dessus qu'il avait fait preuve d'un manque total d'élégance : n'est pas hérisson qui veut).


 


En tant que femme, oui, je suis hérissée au plus haut point, et de plus en plus. J'espère que de plus en plus de femmes le seront avec moi. Tristane Banon vient de se faire renvoyer dans les
cordes, ça ne me choque pas outre mesure (je m'en doutais) : grâce à elle et à ce qu'elle fait entendre haut et fort, bientôt les types comme DSK hésiteront à deux fois avant de violer une femme
de chambre, en passant...


 



mtislav 13/10/2011 17:47



Il a une fragilité très féminine François finalement ! (sans rire, ces confessions électorales sont vraiment instructives). L'histoire a donné tort à Delors mais sur le moment, tous les
socialistes voyaient en lui un Deus ex-machina. Hier soir, c'est sur l'Europe qu'on se rendait compte que de l'eau avait coulé sous les ponts. Les socialistes se sont trompés hier. Ils se
trompent encore aujourd'hui. Comment ça se fait que personne n'accepte d'ouvrir les yeux ?



Dorham 13/10/2011 09:50



Bof, je ne sais pas. J'ai voté Ségolène sans me boucher le nez en 2007 et j'y ai cru, un moment, vraiment. Par contre, j'ai toujours eu du mal avec Aubry, non à cause du fait qu'elle a toujours
été une femme, mais d'abord parce qu'elle a complètement hérité d'un fief, parce qu'elle a conduit certaines réformes avant 2002 en dépit du bon sens. Bref, je n'y crois pas. Je ne la crois pas
sincère. Deuxième élément : Martine Aubry a quand même été élue 1ère secrétaire sur la base d'une élection tronquée et je pense que Ségolène Royal ne pouvait pas choisir Aubry sachant cela. Je
crois qu'elle l'a toujours en travers de la gorge.


Et Delors ? Mais Delors a non seulement refusé de se présenter mais il a grandement contribué à faire l'Europe d'aujourd'hui, qui sombre en emmenant avec elle les peuples et les idées. Delors
s'est trompé de combat, trompé d'oeuvre...


Tes conclusions sur Hollande sont un peu tirées par les cheveux. Moi, je ne sais rien de tout cela, rien de la réalité de ce couple. Ce que je sais en revanche, c'est que Hollande a eu le courage
de ne pas se présenter en 2007, pour ne pas perturber le jeu, quand DSK et Fabius ont persisté et ont passé le temps de la Primaire à dézinguer Royal sans distinction. Qui a fait le plus de mal ?
Les petits coups bas de Hollande où cette primaire absolument dévastatrice ? Je comprends parfaitement qu'en tant que femme, tu penches naturellement du coté de Royal, et en général, des femmes
qui sont abandonnées, trompées. Il y a nécessairement une part d'identification, absolument saine et naturelle... Mais... Je trouve que tu vas un peu loin. J'ai toujours aimé Hollande qui, au
contraire de certains, n'a jamais affiché de prétendues vertus (à l'inverse de Montebourg) et qui pourtant a su montrer de la constance et a su, à un moment donné, s'asseoir sur ses ambitions.
Qui d'autre a su le faire ? Pas grande monde au PS. Je voterai donc pour lui ; comme au 1er tour.



mtislav 12/10/2011 23:10



Je partage certaines de tes conclusions. La principale en tout cas : je voterai pour Martine Aubry. Dans Le Dormeur du val, c'est bien de deux trous dans la poitrine dont il est
question. Ce serait dommage d'abîmer une autre veste, il y en a déjà une qui circule dans la famille.