Lisboa, velha Lisboa, mãe pobre à beira do rio*

Publié le 16 Septembre 2010

 

P030910_16.130002.JPG 

                             Turner, Naufrage d'un cargo, 1833, Gulbenkian, photo (c) Luciamel

 

 

Vous vous demandez pourquoi je n'en parle pas... Vous êtes intrigués par mon mutisme... Mais, sachez, que seul le chant peut rendre ce que nous, Portugais, nous ressentons... J'ai parcouru l'Alfama (le quartier "arabe", au sens historique, de Lisbonne), j'ai cherché une maison de fado, euh... bof ! (je vous le déconseille), j'ai traîné dans le Bairro Alto (bu un verre d'absinthe dans un bar de jazz, y a pas à dire, l'absinthe ça rend poète, ça allège l'âme), et j'ai eu l'impression que j'avais perdu... l'esprit de Lisboa. Touriste parmi les touristes, dans l'ombre de ton âme Lisboa. 

 

 

P040910_13.020001.JPG

 

P040910_12.180001.JPG 

                                                        photos (c) Luciamel

 

 

Mais, il ne faut pas la visiter, il ne faut pas la parcourir (car Lisbonne est femme, alors que Paris est homme), pour qu'elle vous touche, pour que votre sang coure comme le Tage, pour que votre sang porte des caravelles, il vous faut la regarder de côté... de loin.

 

P040910_19.380001.JPG 

 

P040910_19.080001.JPG

                                                              photos (c) Luciamel

 

 

Ses ponts, celui du 25 avril, avec le Christ à son bout, et  le Vasco de Gama (le plus grand d'Europe, et l'un des plus grands du monde, près de 20 km de long), vous les apercevez au loin. Ses toits rouges, ses trams, dont celui bourré de touristes car tous les guides le mentionnent : le n° 28, celui qui est nommé "prazeres". 

 

Son magnifique musée Gulbenkian (lui l'Arménien, tombé amoureux de Lisbonne, et ayant légué toute sa fortune et ses collections au Portugal), avec en ce moment une magnifique expo de Ana Vidigal, et retraçant dans ses collections permanentes d'art moderne les grands noms de l'art portugais :

 

http://www.cam.gulbenkian.pt/media/files/articles/Ana%20Vidigal/ana_vidigal__Twin_Peaks__2006.jpg 

                                                                 Ana Vidigal 

 

 

 

http://3.bp.blogspot.com/_DqkJRWQzAdI/SxMLNdVIwRI/AAAAAAAAAJY/lBJpQTgcFbw/s1600/Fernando+Lemos+-+alexandre+o'neill+[lavagem+cerebral].jpg

                                   Fernando Lemos (1926) fotografias, auto-retrato.

 

 

http://www.classroom4.eu/Portals/35/Examples/Painting-Auto-Retrato-num-grupo.jpg

                                   Almada Negreiros, Auto-retrato num grupo, 1925. 

 

 

http://www.jayrus.art.br/arquivox/orfeuspam_10/Eduardo_Viana_k4_quadrado_azul.jpg

                                   Eduardo Viana, K4, Quadrado Azul, 1916

 

http://www1.ci.uc.pt/artes/6spp/imagens/carneiro_sinfonia_azul-1.jpg

                                             Antonio Carneiro, Sinfonia azul, 1920. 

 

et, bien sûr, Vieira da Silva (dont il est scandaleux qu'on ne trouve aucun site internet digne de ce nom, à son nom), et la grande Paula Rego (sur qui j'ai déjà écrit plusieurs fois), vivant à Londres, considérée là-bas comme l'un des plus grands peintres du XXe siècle (et XXIe car elle n'est pas morte !). 

 

Pendant que nous le visitions des conservateurs sont venus décrocher quelques Monet... pour l'expo du Grand Palais... 

 

J'y ai tremblé en regardant les Turner, j'y ai vibré devant la Diane de Houdon (pour une fois on représente clairement le sexe d'une femme, sexe qui "jugé trop naturaliste, fut rebouché et martelé en 1829", a priori il semblerait qu'il ait été restauré...).

 

http://media.paperblog.fr/i/68/686199/eros-louvre-orsay-L-3.jpeg

                                                           Diane, Houdon, 1776

 

 

J'ai bu un café au café Brasileira dans la Baixa... avec la statue de Fernando Pessoa... le café y est 2 fois plus cher qu'ailleurs... (c'est là qu'il avait coutume de le prendre). 

 

Alors, de retour à Paris, j'écoute Misia... dans son show aux Bouffes du Nord en 2007 (j'ai eu la chance d'y assister en vrai), Lisboarium. Elle y recherche Pessoa, elle y porte le fado... elle enchante Lisbonne.

 

 

 

*Lisbonne, vieille Lisbonne, mère pauvre, au bord du fleuve. 

 

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Poésies - musiques

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

lucia mel 21/09/2010 22:49



@Euterpe : ça nous a semblé fort pertinent ;-))) on a quelque peu hésité pour le portrait d'Hélène Fourment de Rubens (1630) on n'avait pas le même avis sur la question... je découvre à
l'instant (en lisant la description du musée) qu'il s'agissait de la seconde femme du peintre... ceci expliquant peut-être cela. 



Euterpe 21/09/2010 21:55



Super ! Et ca donnait quoi ?



lucia mel 21/09/2010 20:45



@Philippe : la République des Blogs a lieu le dernier mercredi de chaque mois, à partir de 19h, au café le Pachyderme, 2, bis Bd St Martin, 75010 PARIS, et sur FB, tu peux rejoindre le groupe
: http://www.facebook.com/group.php?gid=2395465605 J'y serai mercredi 29, vers 19h. Nicolas J. (de Partageons mon avis) y
viendra peut-être aussi. 



lucia mel 21/09/2010 18:27



@Philippe : la RDB (République des Blogs), avant c'était à République, le dernier mercredi du mois, mais là... je n'en entends plus beaucoup parler... ça n'existe peut-être plus (je me renseigne
sur twitter et reviens te confirmer... t'es sur twitter ?). 



philippe meoule 21/09/2010 16:40



non, je n'ai malheureusement pas pu aller au dernier KDB et je ne suis pas au courant du RDB. Dis-m'en + : c'est quand et à l'initiative de qui ? A bientôt. Philippe.



lucia mel 20/09/2010 19:46



@Philippe : ah, c'est gentil de me laisser un com' (je te lis régulièrement, même si je ne commente pas ;))) Tu étais au dernier KDB ? A l'occasion, si tu viens à la RDB (République des Blogs),
fais-moi signe !



philippe meoule 20/09/2010 09:51



Lucia, superbe reportage, qui donne envie d'y faire un tour. A bientôt. Philippe.



lucia mel 18/09/2010 14:44



@Tiniak : ah, vous ici ! heureuse de ta visite. Oui, je connaissais déjà un peu cette photographe, Gaena da Sylva, grâce à ton blog et sa "chambre noire". Tu me diras, j'espère bien vite, ce que
tu as fait de Vieira da Silva ;-))) mais aussi, ce que tu as fait de tante May, elle me manque...


 


 


@Euterpe : j'ai beaucoup pensé à toi en faisant cette visite à la Gulbenkian, et, figure-toi, qu'avec ma tante et ma cousine, nous avons passé un certain temps à essayer de repérer, sur les
tableaux du XVIIe siècle essentiellement, si les femmes regardaient ou non le peintre ;-)) 


 


Paula Rego, oui, un nom, une oeuvre, une femme, une peintre, à découvrir.


 


 


@Mike : oh, merci ;-))). C'est le vent du large qui a lissé mes ailes, mais je sais que, bien vite, les gaz d'échappement des voitures vont se charger de les replier sur moi. 


 


 


@Toff : un seul remède à cela (celui que je m'applique depuis mon retour) : Emanuel (clip du billet précédent) à s'écouter en boucle.


 


 



toff de aix 17/09/2010 17:37



faut que j'arrête le fado, déjà que j'ai des tendances suicidaires.... je risquerai de partir en dépression -à moins que ce ne soit en exil à Lisbonne, la ville m'a toujours attiré..



Mike hammer papatam andropov 17/09/2010 14:16



Chouette, lucia mel est revenue, pleine de vie, d'images et de mots.
Coucou !