Mel et fel, lucia...

Publié le 11 Août 2010

 

P110810_18.530002.JPG 

                                                              photo (c) Luciamel

 

Amour de miel, amour de fiel... non, ce n'est pas le nouveau film de Roman Polanski. Ce soir, Antonio Zambujo (prononcez "j" et non "r"... contrairement à la présentatrice de France Musique ce matin... Zamburo... voulait-elle bien dire, non ! il est portugais, et pas espagnol ! "j" comme en français, s'il vous plaît...) se produit au festival "Au fil des voix" de Vaison la Romaine

 

On le dit "nouvelle voix du fado" (encore une !), on le compare à Cesaria Evora (euh ? pourquoi ?), car sa voix est sensible et fragile, car la mélodie est mélancolique... Sachez donc, une fois pour toutes, qu'en Lusitanie, ou au Brésil, ou au Cap Vert, au Mozambique aussi, les hommes ont des voix douces, et les femmes des voix graves et profondes.

 

Je pense à Zeca Afonso, à son neveu João Afonso, à Caetano Veloso (et sa soeur Maria Bethânia)... Décidément en pays dits machos... les hommes semblent moins offensifs... ou moins dominateurs... qu'il n'y paraîtrait, et les femmes se révèlent des Maria Callas, des Médée, des Maria Casarès, des tragédiennes... mais peuvent aussi se délecter de miel...

 

Alors, l'amour... je l'abordais en quelques mots hier... je souhaite à présent en poursuivre la prospection... "amour de miel, amour de fiel" (amor de mel, amor de fel) : quand vous le goûtez, c'est à ses deux saveurs qu'il vous faut vous préparer. 

 

Pour mon prochain séjour au pays de l'océan, et en sa cité... celle d'Ulysse (Lisbonne, Olissipo, la ville fondée par Ulysse), je retrouve la mélodie... celle qui depuis longtemps déjà recouvre de mel (miel)... et de lucia (lumière)... mes plaies... (le fiel je le garde en réserve... on ne sait jamais, ça peut servir). 

 

 

 
Une chanson écrite par la grande Amalia Rodrigues, avec la traduction de mon cher ami blogueur Jean-Charles Rosa (ou Antonio da Costa Freitas).

 

AMOR DE MEL, AMOR DE FEL – Amour de miel, amour de fiel
Letra :Amalia Rodrigues 
Musica : Carlos Goncalves
Traduction : Antonio da Costa Freitas
 
 
Tenho um amor / J’ai un amour
Que nao posso confessar / Que je  ne peux confesser
Mas posso chorar / Mais que je peux pleurer
Amor pecado, Amor de amor / Amour péché, Amour d’amour
Amor de mel, amor de flor / Amour de miel, amour de fleur
Amor de fel, amor maior / Amour de fiel, amour majeur
Amor amado / Amour aimé
 
Tenho um amor / J’ai un amour
Amor de dor, amor maior / Amour de douleur, amour majeur
Amor chorado em tom menor / Amour pleuré en ton mineur
Em tom menor, maior o Fado / En ton mineur, majeur est le Fado
Choro a chorar / Je pleure à en pleurer
Tornando maior o mar / Rendant la mer plus grande
Nao posso deixar de amar / Je ne peux cesser d’aimer
O meu amor em pecado / Mon amour en péché
 
Foi andorinha / Je fus l’hirondelle
Que chegou na primavera / Qui arriva au printemps
Eu era quem era / J’étais qui j’étais
Amor pecado, Amor de amor / Amour péché, Amour d’amour
Amor de mel, amor de flor / Amour de miel, amour de fleur
Amor de fel, amor maior / Amour de fiel, amour majeur
Amor amado / Amour aimé
 
Tenho um amor / J’ai un amour
Amor de dor, amor maior / Amour de douleur, amour majeur
Amor chorado em tom menor / Amour pleuré en ton mineur,
Em tom menor maior o fado / En ton mineur, majeur est le Fado
Choro a chorar / Je pleure à en pleurer
Tornando maior o mar / Rendant la mer plus grande
Nao posso deixar de amar / Je ne peux cesser d’aimer
O meu amor em pecado / Mon amour en péché
 
Fado maior / Fado majeur
Cantado em tom de menor / Chanté en ton mineur
Chorando um amor de dor / Pleurant l’amour de douleur
Dor de um bem e mal amado / Douleur d’un bien et mal aimé

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Poésies - musiques

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Tini 14/08/2010 19:22



quels sons beaux et perdus! j'aime bien cette chanson.



lucia mel 13/08/2010 18:30



@Anne : oui, on peut aussi faire sans ;-)))


 


@Béatrice : vivre oui, chanter l'amour oui, (re)vivre l'amour fiel ? non !


 


@Mike : oui, comme les hommes qui chantent l'amour, qui pleurent d'amour (les paroles sont celles d'une femme) sont émouvants, sont vrais. Plusieurs chanteurs de fado ont cette tessiture
particulière, mais aussi José et Joao Afonso (mis en lien dans l'article), surtout Joao d'ailleurs. 


 


 



Mike hammer papatam andropov 12/08/2010 19:53



c'est vrai ce timbre de voix qui pourrait être féminin, et quelle douceur ! Une longue complainte, une douce tristesse, envoutante, enveloppante, adoucissant la douleur.
Merci pour ce joli morceau, lucia mel.



Béatrice 12/08/2010 13:36



- C'est très beau et pis oui; amour de miel, amour de fiel,- très dur à éviter - La passion porte bien son nom d'extase et de souffrance, allons, vivons puisque nous sommes là, profitons-en au
mieux quand même.



anne des ocreries 12/08/2010 09:30



Très jolie chanson ! Oui, c'est vrai l'amour a toujours deux saveurs. On fera avec...:)