Fleurs de rue...

Publié le 13 Août 2010

Mes fleurs de rue ont été arrachées (la chélidoine prise en photo voici quelques jours, je l'ai retrouvée jetée à terre, flétrie, traînant sur le pavé, comme si on avait voulu se protéger d'une saleté...), j'ai aussi constaté que le "chat" photographié rue des 4 fils, voici quelque temps, avait disparu de son mur face au musée Picasso : on nettoie, on élimine tout ce qui pourrait se révéler trop "vivant"... 

 

Heureusement, j'ai flâné et découvert dans Paris d'autres chélidoines, d'autres chats, d'autres artistes toujours aussi présents. Voici mes photos entre la rue Amelot, la rue Saint Sébastien Froissart, la rue Pelée et l'Allée Verte, près de la Bastille...

 

Je ne sais comment le dire. Je ne sais comment déclamer que : fils de gueux, fils de peu... tu seras toujours plus que le prince, le fils du roi, si tu as au coeur le diamant qui fait de toi un fils, une fille des dieux, ou des cieux... Tu portes souvent les habits des manants, tu es la plupart du temps renié et crucifié... Nul ne te connaît, et pourtant tous te vivent au plus profond de ce qu'ils sont. 

 

 

P120810_18.510001.JPG 

 

oh, comme j'ai sommeil comme vous me lassez avec toutes vos tergiversations...

 

 

 

P120810_19.080001.JPG 

 

dédicace à mon copain Nicolas... il croit qu'il boit plus que moi... et pourtant, ne vous figurez pas que je boive tant que ça, ni que lui... euh... dis... Nicolas, on s'en va ?

 

 

 

P120810_19.100001.JPG 

 

il faudrait pas qu'on nous cherche... car on pourrait finir par nous trouver, moi, je te le dis...

 

 

 

P120810_19.090001.JPG 

 

c'est pas des blagues, vas-y approche-toi qu'on rigole !!!

 

 

 

P120810_19.110001.JPG  

                                                                                        photos (c) Luciamel 

 

nan mais... et ne croyez pas qu'on soit isolés... venez et vous verrez, on est des centaines, des milliers, des millions, des milliards bientôt, à en avoir marre de votre monde à la con, à nous dire que vous avez tout faux, vous les nantis, vous les princes, les reines... on vous attend, bien tranquillement, au détour de la forêt, au coin de la rue, à l'angle du chemin de l'histoire... Vous qui n'avez pas vu, tout bêtement, que la vie nous parcourait tout autant que vous... Figaro, Figaro !!!

 


 

 


Rédigé par Luciamel

Publié dans #Poésies - musiques

Repost 0
Commenter cet article

Tini 14/08/2010 19:32



Les fleurs sauvages sont forts et résistent au mal. Ils repousseront. Avec eux c'est un peu pareil à l'art de rue: Méconnu! Malentendu! Bon week-end, ma belle au paradis......



lucia mel 14/08/2010 18:26



@Nicolas : je ne voudrais pas attaquer le fonds de commerce de nombreux Français ! alcoolique, presque une profession... de foi ? oui, ou comme "pédé", pour certains ça peut servir d'insulte ;-))


 


@Anne : ça m'a fait drôle de voir arrachée justement celle que j'avais photographiée. Merci pour tes paroles gentilles :-)))


 


@Toff : vivement la vie !


 


@Béatrice : oui, les manants d'aujourd'hui c'est nous, les anonymes, les employés au SMIC ou guère plus, et surtout les précaires dont parle Florence Aubenas dans son dernier livre, alors, comme autrefois les baladins, les
chansonniers, continuons à la chanter la liberté, sur tous les tons et dans les toutes les rues. 


 


@Mike : merci :-))) y a des jours où un commentaire est comme du miel, un baume sur les blessures. 


 


 



Mike hammer papatam andropov 14/08/2010 14:26



la vie te parcoure bien plus que tu pourrais l'imaginer, lucia mel, c'est plein de bonnes choses que tu nous donnes, tout le temps, systématiquement, le don de toi, de la ferveur,
tristesse, colère.
De la vie, quoi.
merci donc.



Béatrice 14/08/2010 10:55



- Bah, t'inquiètes, y'a qu'en mannant qu'on est bien; y'a qu'en mannant qu'on est LIBRE.



toff de aix 14/08/2010 10:34



l'herbe qu'on dit "mauvaise" fait tâche dans ce monde aspetisé qu'on veut nous imposer comme modèle de "société"


Du coup on l'arrache, pour la remplacer par des fleurs en plastique. Et les poêmes par le langage bureaucratique. Bientôt? Soleil Vert, sans aucun doute. Il faut tout envoyer balader, et vite!



anne des ocreries 14/08/2010 09:25



Oh, excellent, ce billet, Lucia ! Pauvre petite chélidoine des rues....heureusement, c'est une plante vivace !!!!



Nicolas 14/08/2010 09:01



Alcoolique !