Notre mère

Publié le 14 Janvier 2014

2013_11_11-006.jpg

Photo (c) Luciamel, le 1er novembre 2013, ce n'est pas ta tombe... le fossoyeur s'était trompé... la tienne c'était celle d'à côté... il a dû recreuser...

 

 

 

A toi mon père,

ce chant... dont tu me chantais si souvent les louanges... toi, qui as retrouvé ta mère... toi qui as retrouvé ma soeur... toi, dont je devrai un jour chanter les louanges... 

 

A toi ma mère,

toi, qui portes la douleur... depuis si longtemps... la tienne d'abord, et puis celle du monde... je voudrais t'en délivrer... alors, comme Zeca Afonso, je te chante la complainte... de celui qui cherche le bonheur de vivre.

 

 

 

 

 

 

O minha mae minha mae
O minha mae minha amada
Quem tem uma mae tem tudo
Quem nao tem mae nao tem nada *
Quem nao tem mae nao tem nada
Quem a perde é pobrezinho
O minha mae minha mae
Onde estás que estou sózinho
Estou sózinho no mar largo
Sem medo à noite cerrada
O minha mae minha mae
O minha mae minha amada

 

* Quadra popular

 

 

Oh, ma mère, ma mère

oh ma mère, mon aimée

qui a une mère a tout

qui n'a pas de mère n'a rien *

qui n'a pas de mère n'a rien

celui qui la perd est abandonné

oh ma mère, ma mère

où es-tu car je suis tout seul

je suis seul dans le vaste océan

sans peur dans la nuit noire

oh ma mère ma mère

oh ma mère, mon aimée

 

* chant populaire

 

traduction (c) Luciamel

 

 

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Poésies - musiques

Repost 0
Commenter cet article