"Nous mettrons à nos paupières..."

Publié le 21 Juillet 2012

Ca s'engueule partout sur Terre... et, tout naturellement, aussi dans la blogosphère.

 

Je me demande à quoi ça sert ces colères, ce besoin d'être entendu, d'exprimer haut et fort son bon droit, contre le "mauvais" tort (forcément) de l'autre.

 

J'ai un tempérament sanguin et il m'arrive, plus souvent qu'à mon tour, d'exploser, et de croire qu'Untel ou Unetelle veut me brimer.

 

Que d'accrochages mémorables depuis qu'en 2008 (et même fin 2007) j'ai lancé mon vaisseau sur cette mer inconnue du web.2. Je ne voudrais pas tous les citer, ça risquerait de raviver des querelles.

 

Pourtant...

 

20120721-012.jpgCa me déprime, lorsque je navigue d'un blog à l'autre, et que je vois que ça s'étripe à tout-va, à-qui-mieux-mieux et en-veux-tu-en-voilà... (je devrais mettre les liens, mais ça serait encore rentrer dans le jeu, il vous suffit de savoir que si je vous lis, vous qui vous écharpez, c'est que sans doute vous aussi pouvez, ou avez pu, me lire).

 

Heureusement...

 

Ils sont nombreux les blogs qui me font respirer.

 

Envie d'en citer quelques uns, de vous dire qu'à ce moment-là de ma lecture je souriais, je rêvais ou je chantais (les voici en suivant l'ordre de leur apparition dans mes flux RSS de ces derniers jours). 

 

 

 

 

 

 

 

20120721-015.jpg 

Je pleure sans raison que je pourrais vous dire, de Lili et Lulu : je les adore, mes chers lusophones de Toulouse.

 

Laura em Paris, croisée lors du MDB avec Anne Hidalgo : je découvre son regard de Brésilienne sur Paris, sa créativité.

 

Bah !? by CC : une sensibilité qu'on devine, sous l'humour et la légèreté.

 

Some kind of unreal music, de Docteur Blandine et Miss Storia : on se connaît depuis longtemps (sur Ladies Room), avec elle que de la gentillesse et de la tendresse.

 

mdsphotographe de Marianne Da Silva : ma chère Mya... elle aussi connue grâce à Ladies Room, aux tout premiers temps de l'aventure blogosphérique.

 

 

 

 

 

20120721-017.jpgClarence Boddicker's nasty diary, Clarence... mon cher Lion, entre nous c'est un peu magique, on s'assoit aux mêmes tables de restaurant, on marche sur les mêmes quais de Notre Dame, on a une même relation privilégiée avec le Japon, sans s'être jamais rencontrés.

 

Hérold Boulevard : je me régale de lire ses recettes avant de déguster ses mets, celle-ci de la poire pochée, je ne vais pas tarder à l'expérimenter.

 

La revue de stress de Lolobobo et sa radio de l'été, alors on danse... 

 

A la recherche du temps à perdre de Lucrecia Bloggia : venue de son Québec jusqu'à mon blog, grâce, justement, à la radio de l'été, merci encore à Lolobobo.

 

Philiberte, le retour... une "vieille" connaissance, une baroudeuse, une inclassable (son blog, comme son jardin, est toujours à l'état de friche). Je lui emprunte l'illustration musicale du jour : Casthelemis...

 

(les photos ont été prises ce 21 juillet, par (c) Luciamel, sur le pont de l'Archevêché à Paris Notre-Dame).

 

 

 

 

 

 

 

 

Rédigé par Luciamel

Publié dans #blogs et blogueurs

Repost 0
Commenter cet article

lucia mel 28/07/2012 19:36


@Béatrice : c'est ça qui est merveilleux avec les blogs, nous voyageons loin...

Béatrice 28/07/2012 13:17


 Merci pour ce partage de blogs : grâce à toi j'ai découvert, - à travers le super blog canadien - un génie absolu... en Estonie !


 Merci pour ça !

lucia mel 25/07/2012 21:39


@Paul : c'est le propre de la liberté... d'expression, de l'individualisme, du narcissisme qui caractérise nos sociétés développées : notre devise est "c'est mon choix" ou "c'est mon droit". Dans
les entreprises, dans la société, il devient difficile (mais cela l'a sans doute toujours été) de trouver des gens prêts à "penser collectif". Tout est devenu une affaire de com' : même les
syndicats ont compris ça. Le "tous ensemble" ne veut plus dire grand chose, le "tous ensemble" est forcément récupéré par un mouvement politique, un leader, et l'intérêt de quelques uns.


 


Un blog est l'expression d'une individualité, d'un individualisme et d'un narcissisme. Je veux croire qu'il est également un véhicule, comme un bateau parti en haute mer et prêt à découvrir de
nouveaux chemins, de nouvelles gens.


 


Est-il bateau de commerce, un bateau de guerre ? représente-t-il les intérêts d'un plus puissant que lui ? Est-il comme l'esquif des premiers humains partis vers l'inconnu d'eux.


 


Comme toi j'ai constaté que nombre de blogs se contentent de reprendre les infos du jour des grands médias, ils croient donner au monde, par leur lecture et leur commentaire essentiel, la lumière
qui, sans eux, manquerait probablement au commun des mortels. Le plus étonnant c'est que Twitter amplifie encore cette tendance.


 


Oui, éviter ceux-là, et privilégier le dialogue avec des navigateurs indépendants, qui suivent des chemins qui ne mènent pas à Rome.

paul 25/07/2012 13:34


oui Lucia, je viens de parcourir le débats que vous m'indiquez dans votre dernier commentaire


effectivement, c'est très riche


mais il me semble que ce n'est pas si rare que ça sur les blogs de gens cultivés et sages


ça veut dire quoi cultivés et sages : bien précisément qui prennent le temps de laisser la colère se reposer pour lancer quelque chose dans un commentaire ou dans un article de blog, qui du coup
va enrichir l'esprit du lecteur et éventuellement l'influancer à réagir autrement qu'en phrase lapidaire peu contextuée et sans référence...


ça donne même envie de lire les auteurs référants quand on en indique


mais les circonstances même de la rédaction bloguesque de ce type induit aussi une bonne part de cette attitude à penser patiemment sa réaction.


dans le monde des média spectaculaires, véhiculant la libre opinion actualisée, c'est à dire en réaction à des "actualités", cette atitude est absente et le comportement est dominé par la
rivalité réactionnelle des participants cherchant tous à réaffirmer leur "distinction", leur autorité, leur pouvoir de fascination sur un public, le plus rapidement possible, et de sorte de
couper l'herbe sous les pieds des rivaux : c'est de l'ordre du comportement infantile, du gamin en recherche de construction de sa force face à un monde (et non en complicité ou coopération)
qu'il ne conçoit que comme fort, dangereux, à conquérir, à combattre... reproduction de la culture guerrière de convoitise dans laquelle l'humanité est engluée depuis le néolithique...


bref


ça fait lourd


la colère semble le fondement des gouvernements, qui doivent l'entretenir autant que la réguler tout en prétendant être inspiré par autre chose...


le mensonge est son allié puisque personne n'avouera ne s'exprimer autrement, tant il est évident que cette colère est antinomique de toute sagesse et autorité que l'on prétend pourtant
représenter...


cercle vicieux de connerie...


je n'ai évidemment pas dit le l'ensemble dominant des blogs était sage... juste certains, qu'il est difficile de découvrir mais que l'on trouve par affiliation entrre auteurs de ce type
d'esprit...


la réponse est toujours la patience qui n'interdit pourtant pas d'exprimer la plainte dans laquelle on vit d'un monde de bêtise ignoble...

lucia mel 23/07/2012 21:14


@Paul : je voulais dire entre Kfigaro et Dorham ;))

lucia mel 23/07/2012 21:12


@Anne : oh, les voies d'Internet (et d'Overblog)... C'est chouette de pouvoir te lire de nouveau ici.


 


@Lucrecia : oh, c'est vrai que ça commence par "oh, la vache..." ;)) Musique d'un autre temps, voix et univers qui aujourd'hui semblent décalés.


 


@Paul : je lis ces blogs et ces querelles, souvent porteuses d'un fond de sincérité. La colère qui s'y déverse est tout autant le fait de malentendus que de mal exprimés. Je l'ai moi-même
beaucoup pratiquée. Je regrette que ça ne soit pas plus des débats comme ceux que j'ai eu la chance de lire ici entre Dorham et Kfigaro, ou entre Kfigaro et Dorham mais plus des égos en mal de reconnaissance.

paul 22/07/2012 21:31


Bonjour Lucia


ben non hein, ça s'engueule pas partout


chez moi, personne ne s'engueule, parce qu'il n'y a pas grand monde qui vient


du coup


je n'ai plus d'inspiration pour raconter grand chose...


 


en dehors de ça, je pense que le monde est devenu sous haute tension du fait de la densité de population principalement qui est trop forte pour que les système de régulations des comportements
sociaux soient efficaces.


Je ne suis d'ailleurs pas sûr que les système de régulation aient toujours été très efficace dans le passé, les guerres, révoltes et autres massacres étaient aussi nombreux, mais les moyens de
communication ne permettaient pas de les médiatiser et d'en faire le spectacle que l'on a de nos tristes jours.


 


La colère me semble être comme la religion le cri de douleur expiatoire de la créature dans sa misère


elle exprime tout autant la bassesse que l'espoir de bienfaisance de beaucoup


elle est donc utile autant comme catharsis que comme expression de l'espoir de remédiation et donc point de départ de la construction de quelque chose de nouveau...


 


mais par ailleurs aussi, je constate comme vous que bien souvent elle s'auto-entretient dans des querelles sans fin et ne fait qu'exprimer une profonde bêtise générale, montrant simplement le
gros malaise de notre époque niant le sociale par individualisme et conduissant tout simplement à l'asociabilité généralisée prônée comme valeur de liberté individuelle...


 


non ?

Lucrecia Bloggia 22/07/2012 06:28


Hey!! Merci pour ce clin d'oeil!


Oui, il y a des ces sites où l'acrimonie règne, mais tu fais bien de ne même pas les nommer ou les citer. Qu'ils pourrissent tous englués dans leur fiel! Ceci dit c'est dommage, mais bon... qu'y
pouvons-nous?


Vive les échanges gratuits et amicaux!


Parlant d'échanges, je ne peux qu'apprécier une chanson qui commence par "oh, la vache!" comme celle de Casthelemis ;¬D

anne des ocreries 22/07/2012 00:10


ah, Casthelemis....:))))
(quelle joie, après tant de silence forcé, de constater qu'enfin il m'est de nouveau possible de commenter chez toi ! "avant", je devais me contenter de poser mes coms sur Facebook, où
heureusement tu publies le lien !)