Nouvelles du front

Publié le 3 Février 2011

 

Photo 031 

                                       photo (c) Luciamel, Barra, Portugal, décembre 2010

 

 

L'Egypte s'embrase. Tous savent, tous disent, tous analysent, tous ont leur opinion sur la question.

 

L'Australie ploie sous l'ouragan, après le déluge...

 

L'Amérique du Nord est sous l'emprise du froid et de la glace.

 

Et nous, et nous et nous ? Nous, nous avons Alliot Marie... et le Canard Enchaîné pour sauvegarder les valeurs de la République... Le Canard, notre Wikileaks à nous... on le lit et on se dit que rien ne peut définitivement nous être caché. On a la matière pour se révolter : les révélations du Canard Enchaîné. Ca, ça nous aide à penser. 

 

Et moi, et moi et moi ? comme dirait Dutronc. 

 

Immobilisée par une douleur intercostale depuis lundi, à laquelle s'est ajoutée, mardi dans la soirée, une déchirure d'un truc entre les côtes (sans les frites !!!), je vis... en attendant que mon corps veuille bien récupérer, et en évitant de tousser ou d'éternuer tant ça fait mal (respirer ça va encore). SOS médecins* est passé dans la nuit de mardi à mercredi (vers 5h du matin), "un jour d'arrêt doit suffire, m'a-t-il dit... et puis ce que je viens de vous donner, du Tetrazepam, va vous assommer, vous seriez groggy pour aller travailler". Que nenni ! deux heures plus tard j'étais réveillée, et la douleur n'avait pas diminué d'un iota. Je viens de les rappeler, après une journée au lit à prendre bien gentiment l'Ibuprofène, et le Tetrazepam la nuit (là oui, ça m'a assommée) : "euh, je ne peux toujours pas bouger, ni aller chez un médecin en ville, il y a peut-être des examens à faire, de toute façon, je ne peux pas aller travailler, il me faudrait un arrêt de travail"

 

Pour me distraire (si, si) j'ai commencé la lecture du très captivant Chiens dans la nuit de Stéphane Grangier. Sorte de Contes et Légendes d'une Bretagne très intériorisée... entre Allan Poe et "thriller" de Michael Jackson (mes références en termes de polars sont très limitées). Le style est incisif et suit la violente noirceur du propos, tout autant que la forme est élaborée et ramassée. 

 

Perchée sur ma mezzanine, je pianote un peu sur l'Iphone (quand le réseau passe, car les murs chez moi sont ceux d'une forteresse). Pour écrire ces "nouvelles du front" je suis redescendue près de l'ordi, et j'en ai profité pour me préparer un petit café, et me débarbouiller un peu, en attendant la venue du bel urgentiste qui devrait passer dans la matinée. 

 

Voilà, voilà, les amis, à quoi on s'expose à trop traîner dans les cimetières par un froid à fendre les pierres... "hi, hi, hi..." comme dirait Michael Jackson, ou Claude Chabrol...

 

 

 

 

 

 

 

* en fait, il s'agit des médecins de l'UMP (si, si !!!), ils travaillent pour Nicolas... Urgences Médicales de Paris.

 

Rédigé par Luciamel

Publié dans #nouvelles du front

Repost 0
Commenter cet article

Julien 09/02/2011 21:09



Je pense en effet à créer une section de lien. C'est important les liens et surtout, ce qui nous a motivé à les faire partager.



lucia mel 06/02/2011 11:11



@Béatrice : comme tu l'as vu, le billet suivant, que j'avais écrit avant de lire ton commentaire, répond un peu à ce que tu dis ;))



Béatrice 05/02/2011 12:42



 Eh, Lucia, comme tu le sais , c'est l'année du lapin et j'espère donc que toutes ces révolutions commencées dans l'année du tigre finiront pacifiquement. - Avec le pin-pin..



lucia mel 05/02/2011 09:11



@Julien : tellement précieuses tes infos, à quand le blog ? bon sang de bois... 


 


@Solveig : c'est vrai qu'il y a un réel plaisir à sentir quand la douleur s'en va (moins rigolo quand elle revient), oui, oui, je me pose, repose, re-repose, j'ai l'impression qu'une renaissance
se prépare ;))) j'espère que la larve deviendra papillon :)))



solveig 04/02/2011 21:05



Heureuse de savoir que tu vas mieux Lucia. Je garde un très mauvais souvenir de douleurs intercostales, tu as dû bien souffrir et d'ailleurs c'est pour ça qu'ils t'ont envoyé leur plus mignon
urgentiste !... les yeux bleus ont un effet magnétique (et magique) sur ces douleurs sournoises.


Soigne-toi bien, profite de ce repos forcé pour te chouchouter un peu.


A bientôt Lucia



Julien 04/02/2011 20:38



Je vois que tu fais des liens, tant mieux, cela devrait aller bientôt mieux.


Il est évident qu'on nous accorde de moins en moins de temps pour nous arrêter lorsque nous en avons besoin...


Sur le site de vidéo, c'est un collectif de personne qui s'en occupe. C'est simple et très efficace.


L'autre site a des liens fort intéressant également.


Je suis toujours admiratif quand je tombe sur un tel site de voir l'énergie déployée et la volonté de partager, d'éclairer les visiteurs!


Sur l'Egypte, ce n'est pas très clair en effet. J'ai écouté Daniel Mermet ce jour, un point de vue historique de la région est brossé. Les craintes d'Israël apparaissent, entre autre.


Je te donne le site de ses émissions:


http://www.la-bas.org/mot.php3?id_mot=63



lucia mel 04/02/2011 20:18



@Béatrice : tu as raison, j'ai la chance d'avoir un métier qui me passionne, je pense que j'ai été submergée par tout un ensemble de choses et pas seulement le boulot ;))) Les médecins ont des
instructions, les arrêts maladie c'est au compte gouttes et seulement les 3 jours qui ne sont pas pris en charge par la Sécu, quitte à devoir s'arrêter un peu plus tard, et, là (au 2e arrêt
maladie dans l'année), ce sont 7 jours qui sont dits de "carence" : non payés. Ce qui fait que quand on craque c'est parce qu'on est vraiment fatigués. Mon front n'est plus fiévreux ;))


 


@Julien : le corps parle un langage, celui de l'âme. La pierre a été taillée, et mon dos a craqué. Merci pour les liens, étonnant ce site de vidéos, une véritable mine. Pour ce qui est de
l'Egypte je me sens complètement dépassée... je ne parviens pas à comprendre ce qui se trame, je crains que le peuple ne soit le seul, au bout du compte, à payer la note et ne se fasse
récupérer. 



Julien 04/02/2011 14:57



"s'exposer à trop traîner dans les cimetières par un froid à
fendre les pierres..."


Comment veux tu résister à cela Lucia? Tu le sais, le corps s'exprime "parfois" lorsque les mots...sur les émotions font
défaut.


Ou alors, en fin de compte, c'était tout simplement pour te faire dorloter par un medecin... de famille.


Repose toi bien Lucia. En attendant, je te donne, non pas des nouvelles de ton front qui j'espère est froid à présent, mais
de l'Egypte + un cadeau bonux.


A lire, regarder et consulter tout cela tranquillement:


http://juralibertaire.over-blog.com/article-insurrection-egyptienne-29-janvier-66058842.html


Cadeau Bonux (Va voir les "logiques sociales", attention tout de même, tu risques de rire un peu trop fort):


http://www.les-renseignements-genereux.org/videos/



Béatrice 04/02/2011 13:44



- Dis au fait, quand tu parles de nouvelles du front, tu parles de ta température ?



Béatrice 04/02/2011 13:41



- Je confirme qu'on y prend très vite goùt à l'arrêt du métro-boulot-dodo : Bon surtout quand, en plus le boulot fait de toi une machine -moi, Je suis un robot humain messieurs-dames - Je suis
...Télé-prospectrice, vous savez ceux qui vous dérangent à longueur de journée , je suis une mercenaire du téléphone, un robot qui parle...


 Heureusement, pour toi Lucia, ce ne sera peut-être pas si tragique de retrouver ton travail. ( Tu n'as pas trouvé une idée sympa pour le garder un peu , ton urgentiste ???)


 


Mais tiens-toi bien à ta mezzanine et ne te laisse pas déloger trop tôt !


Bisous.