Peillon a ses règles

Publié le 14 Janvier 2010

14012010


Si Ségolène Royal l'avait fait, si une femme l'avait fait... annuler à la dernière minute sa présence à une émission préparée de longue date, on n'aurait pas manqué de se gausser : "ah, elle a ses vapeurs... ah, quel amateurisme... ah, ses lubies !... ah, ses règles peut-être !" on pourrait même pousser la moquerie (oyez, oyez, braves gens, les hormones des femmes nous tiennent inexorablement) jusqu'à "euh... pourtant elle doit être ménopausée..."

Mais là, il s'agit d'un homme, Vincent Peillon, en plein milieu de l'émission de F2 a fait une annonce à l'AFP, déclarant qu'il refusait de se joindre au débat (dont il connaissait les modalités depuis décembre et pour lequel le matin même il avait été briefé)... Alors, on ne manquera pas de relever le courage, le culot et la portée d'une telle action, forcément, puisque c'est celle d'un homme... on va l'enjoliver... (sauf dans la majorité, il va sans dire...), on se demandera même, à gauche, ce qu'une telle décision pourrait avoir de... salvateur. Forcément...

Et Besson (l'invité de la soirée, le ministre de l'identité internationale... c'est son nouveau job, il se met à l'interculturel), que nous a-t-il dit d'essentiel ? rien, à part qu'il a la trouille pour son poste, que sa veste à force d'être retournée n'a plus de couleur, qu'il est le symbole-même de la gauche d'aujourd'hui et de sa déculottée, qu'heureusement que Marine Le Pen (et non pas Martine Aubry...) est là pour nous donner envie de voter socialiste, que...  Peillon est bien le symbole de la gauche qu'il nous faudra éliminer... (mais, ils sont nombreux dans cette catégorie-là, seulement, chers amis, ne vous y trompez pas, ce sont eux qu'il faut sanctionner, pas le parti socialiste).

Qui connaît M. Peillon ?

Ils ne savent pas, décidément, "comment se faire remarquer ?" ces hommes politiques... un coup d'éclat, une vapeur... une passion... ils ont du mal à se contrôler (qu'une femme ait une petite faiblesse et on lui parlerait de ses nerfs... un homme ça devient tout un programme), tout leur est bon pour se mettre sur le devant de la scène : des chochottes ces Messieurs...  Ils quittent leur femme après 30 ou 40 ans... pour une jeunette et pour renouer avec leur jeunesse (qui pourrait le leur reprocher ?), et, après tout, Mesdames, vous devriez en prendre de la graine et faire de même ! (comme ça ils se retrouveraient, un peu plus souvent qu'à leur tour, le bec dans l'eau...). Oui, lâchez-les ! ils vous sont infidèles, ils vont à l'UMP alors qu'ils votaient socialiste depuis toujours, ils ne vous apportent plus de fleurs, ils ne vous désirent plus... QUITTEZ-LES !!! Ayez ce courage, non,  les enfants... ce n'est pas un argument (c'est avec ça qu'ils vous tiennent...), un jour ou l'autre vos enfants deviendront grands et attendront patiemment (sans état d'âme) que vous mouriez, et, même, votre mort sera une délivrance pour eux... alors, ne vous en faites pas trop quant à leur amour...

J'ai vu une Marine Le Pen telle qu'en elle-même, plus calme, peut-être, qu'à l'accoutumée. Une femme qui n'avait rien à apporter, si ce n'est quelques contradictions à "Monsieur immigration"... pas si nulles que ça (à part les nullités), comme d'hab' avec le Front National, ils arrivent à sortir quelques "vérités"... telles que "t'as vu la verrue qui te pousse sur le nez ?"... ils se disent que ça peut finir par faire sens... ça crée des sorcières... les politiques, ils aiment ça les sorcières, et, plus que tout, leur faire la chasse.



14012010(002)-copie-1

Photos (c) Luciamel.



et pour se distraire...





Rédigé par Luciamel

Publié dans #Politique - société

Repost 0
Commenter cet article

Beatrice 17/01/2010 18:28



Sacrées belles photos, en tous cas. Bravo !


lucia mel 16/01/2010 15:55


wouah... tous les commentaires que je voulais vous laisser ont été effacés... j'ai plus qu'à recommencer... (et ça sera différent, of course).


@L'oiseau : ma colère ? qu'on continue à favoriser les hommes, que le traitement ne soit pas égal.

@Mtislav : oui, Olympe et moi avons commenté ce fait (divers ?), j'ai une approche du féminisme un peu différente de la sienne (il faudra qu'elle et moi un jour on en parle), je crois à un
"néo-féminisme"... néo-humanisme en fait, les "Mâles fêteurs", eux, sont vraiment trop vieille école pour moi.

@Circé : oui, Nicolas a une position "machiste", exactement ce que je prévoyais dans mon billet : les mâles toujours solidaires entre eux, qu'une femme intervienne dans leur logique, dans leur
camp, et elle se fera trucider... (Aubry ne se maintenant en place que parce qu'elle a accepté de servir les intérêts de ces Messieurs). Il m'est difficile de reconnaître qu'à l'heure actuelle
c'est la droite qui donne une vraie place aux femmes. Messieurs les socialistes, il serait temps que vous évoluiez, excusez de le dire mais sur ce point Sarko est moins machiste que vous.

@Anne : oui, comme je le disais auparavant, ce qui me hérisse le poil c'est de constater à quel point les socialos sont plus mysogines que les gens de droite... même au FN ils ont fini par accepter
d'être représentés par une femme... Nous, Martine Aubry... on le sait bien, elle n'a servi qu'à dégommer Ségo.

@Noèse : je sais pas chez vous, mais ici... c'est pas facile pour les femmes... il paraît que chez vous c'est l'inverse et que les féministes auraient trop de poids ??? Oui, "tais-toi mon
coeur"...



noese cogite 16/01/2010 05:27


Je ne suis pas française, mais je t'appuies sur les jugements de valeurs que les gens ont des politiciennes et politiciens,
EN passant très bon ton vidéo:)


anne des ocreries 15/01/2010 12:22


Ce qui m'a plu dans ton billet, Lucia, c'est cette vérité là : si une femme avait agi ainsi, on aurait encore une fois fait référence à sa biologie pour l'abaisser et la ridiculiser ; un homme,
lui; il "pose un geste" - même si c'en est un stupide, au coeur d'un débat stérile, un de plus.
ça me fiche en rogne de constater ça, et ça ne va pas nous aider à savoir où se taper pour sortir du marasme.
J'aime ta colère.


Circé 15/01/2010 10:59


Voici le commentaire que j'ai laissé sur le blog de Nicolas.
J'aime le titre de ton article et le déroulé de ta pensée que je partage.

Bof ....!!!!
ROYAL/PEILLON même combat ?
L'une s'invite, l'autre se défile et tu trouves cela bien alors qu'il s'était engagé à partciper à cette émission sans intérêt comme tu le précises ?

Un brin lâche tout de même comme attitude et puis nous faire le coup ; "c'était pour faire une coup de pub", pathétique.

En fait le postulat étaitque :
- soit il acceptait de participer à ce style d'émission et il avait à honorer ses engagements,
- soit il s'en abstenait pour toutes les raisons que tu as évoquées.

Finalement il participe jusqu'à 5 minutes avant, puis jouant une pseudo diva se croyant la caution du PS ( quel orgueil ) il prend la tangente ?

Voilà qui ne m'incite nullement à avoir la moindre confiance politiquement envers le personnage que je n'appréciais déjà pas.
Qui me dit par ailleurs que lors de mandat électif il ne fera pas la même chose ?

Tout cela était de toute façon sans intérêt aucun.
La participation de Peillon aussi, et ce que tu appliques aux twitterphiles avec engueulade à l'appui peut être servi à Peillon.
Quelle manque de cohérence.


mtislav 15/01/2010 09:06


Un titre digne des "Mâles fêteurs"... ou d'Olympe.


The Freebird 15/01/2010 06:20



Tu as l'air en colère, Lucia. Moi aussi, parce que je ne vois pas ce que le geste de Peillon a de bon pour faire avancer le débat. Programmé en deuxième partie de programme, après Marine LePen ?
Son geste à de l'éclat ? Je n'en suis pas certain mais ça se discute.


 


Beijinhos


O passàrinho