Tu es pierre et sur cette pierre... j'inscrirai la patience.

Publié le 1 Mars 2013

Aujourd'hui une de mes étudiantes (japonaise) a fait un exposé sur l'un de ses "dieux" (d'un point de vue cinématographique) : Jean-Luc Godard ("GOD" + "ART" nous a-t-elle expliqué) 

 

 

 

 

 

Elle nous a également dit son admiration pour son professeur de philosophie, un Japonais parfaitement francophone, et grandement respecté en France pour son livre  Une langue venue d'ailleurs... Akira Mizubayashi

 

J'ai demandé aux autres étudiants de réfléchir à quelqu'un qu'ils admiraient beaucoup, quelqu'un qui était pour eux l'égal d'un maître spirituel, ou guide de vie...

 

Pour les deux américains (étatsuniens...), femme et mari, c'était le père du conjoint (émigré écossais aux Etats-Unis) qui avait impressionné la femme, et son professeur de comptabilité qui avait été l'initiateur de vie de l'homme. Pour l'étudiante afghane (prof de français) c'était Ahmad Zahir, chanteur afghan, mort assez jeune dans un attentat, et resté comme une idole romantique pour tout son peuple qui était une image culturelle marquante, pour l'étudiante russe c'est Galina Vishnevskaya (chanteuse lyrique engagée et exilée de Russie avec son mari Rostropovich) qui lui semblait une personne admirable, en tous points : artistique, politique et humain. 

 

 

 

 

 

 

 

Je suis prof... on me demande rarement, à moi, qui j'admire, qui est pour moi un maître, ou un guide spirituel... Est-ce pour ça que j'écris un blog (pour compenser ma frustration) ???

 

Alors, qui j'admire..? (mes étudiants n'ont eu que 15 minutes pour réfléchir, le temps de la pause-café).

 

Euh... Fernando Pessoa ? Edgar Morin ? Chomsky ? Oliveira ? et une femme ? Malalai Joia (la députée afghane menacée par les salafistes et obligée de se réfugier en Occident) ? Malala (cette jeune pakistanaise blessée mortellement par les talibans parce qu'elle défendait le droit à l'éducation pour tous les enfants : filles et garçons) ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je crois que c'est Malala qui m'impressionne le plus. Elle qui veut affronter les talibans et défendre jusqu'au bout le droit des filles et des garçons à être éduqués. Mes étudiant(e)s afghan(e)s (reçus à l'école dans le cadre d'une coopération culturelle entre les deux gouvernements, français et aghan) me l'ont répété : il y a beaucoup de Malala en Afghanistan, elles meurent car elles défendent le droit des filles, et des femmes, et meurent sous les coups des talibans... mais on n'en parle pas... Il y a beaucoup de Malalaï Joia en Afghanistan, des femmes engagées en politique, qui disent haut et fort la volonté des femmes à assumer des postes de responsabilité. Elles m'ont répété ces jeunes Afghanes (étudiantes en Master pour la plupart) que les femmes gagnaient autant que les hommes en Afghanistan, qu'elles occupaient des postes de responsabilité, qu'au parlemement elles étaient bien plus représentées que les Françaises...qu'elles étaient bien plus courageuses que les hommes, qu'elles n'avaient pas peur de la lutte. Je les ai vues dans les groupes, les hommes près d'elles étaient souvent silencieux et écoutaient avec respect cette parole qui leur semblait être celle de... la liberté ?

 

Un film à voir : Syngué Sabour - Pierre de patience, de et d'après le livre d'Atiq Rahimi.

 

 

 

 

 

 

Rédigé par Luciamel

Publié dans #arts - livres - films -spectacles

Repost 0
Commenter cet article

lucia mel 08/03/2013 18:19


@Simon : il est déjà reparti ;))


 


@Solveig : oui, avant la Journée de la Femme... ou des droits des femmes, il y a plein de journées pour parler du combat des femmes.

solveig 07/03/2013 09:20


Beaux combats de femmes, merci.

simon gaetan 04/03/2013 21:00


le soleil revient, on dirait...