Publié le 5 Avril 2012

"Tu n'écris plus... pourquoi ?" me demande Simon. Je pourrais lui dire comme dans la pub' pour Roquefort dans les années 70 : "y a rien d'intéressant à dire". La vidéo a disparu...pas mon souvenir.

 

 

20120401-029.jpg

photo (c) Luciamel, rue Vieille du Temple, Paris 4e

 

 

"En fait", comme on dit à Paris en ce moment, dans les milieux spécialisés en communication... En fait, c'est plutôt parce que je suis en couple... "Ah!", m'a-t-il répondu, "profites-en bien ! mais poste quand même quelque chose de temps en temps, histoire de ne pas disparaître totalement de la blogosphère". C'est vrai que mon niveau, ma cote, ne cesse de baisser dans le e-buzzing (c'en est même amusant comme les deux courbes se rejoignent : celle de mon influence, et celle de ma vie amoureuse) depuis que je suis en couple (mai 2011). Il faudrait faire une étude. Les blogueurs hommes en couple bloguent-ils plus et sont-ils plus influents que les blogueuses "casées" ? Il paraît que les hommes réussissent plus en étant en couple, alors que les femmes c'est l'inverse. Va savoir pourquoi, Ségolène...

 

Il y a des exceptions... bien sûr.

 

Il faut dire aussi qu'en ce moment... avec la campagne absolument chaotique que nous vivons, je le répète, eh oui Simon... je risque de voter blanc, ou même de m'abstenir au second tour (le candidat Hollande me donnant des boutons à un point extrême), et, pour le premier tour, je le confirme, je voterai :


 

EVA JOLY

 

 

Bref... rien d'intéressant à dire.

 

Alors, écoutons... Chopin, par Maria João Pires et Pavel Gomziakov (émission brésilienne) :

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Luciamel

Repost 0

Publié le 31 Mars 2012

J'aimerais vous parler de notre soirée au Café Livres (ou Café l'Ivre), ce #MDB où, le 29 mars, nous avons eu la joie d'accueillir  Anne Hidalgo, vous dire combien les échanges furent spontanés, sincères et entiers. Nous étions une quinzaine de blogueuses à poser des questions :

 

Polluxe -  @PolluxeBlog - @MDBlogueuses

Plafond de verre - @Olympeblogueuse

Luciamel -  @Luciamel

Marine Batiste - @marinebatiste - @paris

Decumanos - @BarbaraBoehm

 Scharlotte en France

Much More Than Sushi - @tombouctou77

Nipette - @nipette

Julie Gommes, Sète'ici, @Jujusete

Laura em Paris - @lauraemparis

Sous le ciel de Paris, @laparigina

Julie adore @julie_adore

Diplomatie culturelle,Oana Barsan

Faire son cooking out - @cookingout

@KlarAgora

@tifutweet

 

 

(découvrez les portraits des participantes  sur le blog de Simon Gaëtan, voyez la photo de la soirée sur le site Facebook du MDB)

 

 

"Libé, twitter, qu'en est-il de l'activité d'une femme politique sur les réseaux sociaux ? Qui tweete ? le/la politique ? ou un responsable com' ?

 

Rôle des femmes au PS, quand leur donnera-t-on la place qu'elles méritent ?

 

Merah ? un piège pour le PS ?

 

Hadopi, oui, non ?

 

DSK  ?

 

Autolib' et auto-partage.

 

Les voies sur berges, où en est-on ?

 

Pourquoi si peu de taxis à Paris ?"

 

 

Les réponses d'Anne Hidalgo furent, comment dire.., sereines. Pour chacune d'elles elle avait les mots pour essayer de nous rassurer, de nous convaincre que tout allait bien... au PS et pour la place des femmes au PS.., pour l'avenir du monde aussi.

 

Que quelqu'un ayant son statut ait accepté de nous rencontrer, nous les 15 blogueuses de la Tour St Jacques, est déjà un exploit, et, de sa part, la preuve d'une différence. C'est cette différence-là que j'ai retenue et que j'apprécie. La politique se doit, elle nous l'a répété, d'être à l'écoute des citoyens, dans leur quotidien, au plus près. Car, nous a-t-elle dit, et elle en semblait convaincue, les gens (les électeurs) sont moins stupides qu'on le ne croit.

 

On en revient toujours à la démocratie participative de Ségolène Royal... elle aura laissé des traces au PS, elle aura fait son travail. Un jour, sans doute, on le reconnaîtra. Nous verrons si François Hollande fera aussi bien. Mais, avant tout, nous souhaitons aux femmes de la gauche : Anne Hidalgo, Ségolène Royal, Dominique Bertinotti, Martine Aubry, Eva Joly, Nathalie Arthaud, Cécile Duflot... et j'en oublie, d'être reconnues, entendues et écoutées, pour leurs idées, leurs actions, leur différence.

 

Femmes de gauche, femmes d'aventure, de courage, telle en son temps Alexandra David Néel (1868-1969) qui ouvrit le chemin de Lhassa (1924), traversant la Chine à pied, initiée aux textes anciens, à la spiritualité orientale, elle qui nous laissa une oeuvre colossale, dont plusieurs ouvrages sur le féminisme. N'hésitez pas à consulter sa fiche Wikipédia. La connaissiez-vous ?

 

http://runningintomyself.files.wordpress.com/2009/02/adn.jpg Alexandra David-Néel, photo empruntée ici.

 

 

Comme elle, Felicity Aston a accompli un exploit, elle a dépassé les limites de l'humain, en ouvrant des chemins. Peu de journaux français en ont parlé... pas étonnant, la France est l'un pays des plus misogynes qui soient. Je la suivais sur Twitter. Elle a traversé en solitaire l'Antarctique à skis, en 59 jours, est arrivée au Chili le 23 janvier dernier. Le saviez-vous ? N'en aurait-on pas plus parlé si elle avait été un homme ?

 

Non, je ne me résous pas à ce qu'on ne laisse que des "places" à des femmes sur des listes électorales, et qu'on ne finisse que par respecter la parité obligée... hommes/femmes sur ces mêmes listes. Tant que les femmes en France ne seront pas reconnues à l'égal des hommes aux plus hauts postes je ne baisserai pas les bras et, comme Louise Michel, je continuerai à crier : allez voir ce spectacle extraordinaire qui raconte sa vie : Ecrits et cris au théâtre Essaïon, à Paris 4e, jusqu'au 15 avril 2012. La Vierge rouge n'a sans doute pas fini son oeuvre...

 

http://actualitte.com/blog/arianecharton/files/2011/11/Louise_Michel.png Louise Michel, photo empruntée ici

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Montmartre des Blogueuses - MDB

Repost 0

Publié le 23 Mars 2012

Les filles, ça ne va pas du tout. Le prochain MDB (Montmartre des Blogueuses) aura lieu jeudi prochain (le 29 mars) et nous sommes seulement 4 à nous être inscrites sur le site Facebook de l'événement ... ça craint !!! D'autant que nous aurons une invitée de marque : Anne Hidalgo sera présente de 19h à 20h30.

 

Alors, le MDB, seulement un groupe de nanas devisant de chiffons, de bébés et de problèmes de coeur ?

 

La politique est-ce un sujet si... peu féminin ?

 

J'aimerais croire le contraire, j'aimerais que, pour l'occasion, nous préparions des questions, nous réfléchissions à ce qu'une femme comme Anne Hidalgo, adjointe au Maire de Paris, Bertrand Delanoë, peut représenter pour nous femmes, nous blogueuses, nous socialistes (ou non) ou nous parisiennes...

 

Alors... ne restez pas confinées dans vos catégories, venez nous rejoindre, près de la Tour St Jacques à Paris.

 

 

http://www.marieclaire.fr/data/photo/w425_c17/anne-hidalgo-mo.jpg Anne Hidalgo, Marie-Claire "Si j'étais un homme, m'aurait-on traitée ainsi ?", avant transformation...

 

 

http://mode.glamourparis.com/wp-content/uploads/2012/02/Anne-Hidalgo-marie-claire.jpg Anne Hidalgo, Marie-Claire "Si j'étais un homme, m'aurait-on traitée ainsi ?", après transformation...

 

 

 

 

L'autre matin sur France Musique j'ai entendu Richard Millet parler de son livre, La voix et l'ombre, ça m'a donné envie de vous en parler... Peut-être parce-que le lieu du MDB est le Café-Livres...

 

"La voix, manifestation de l'ombre en nous, la musique nous amenant à la lumière", "La voix de ceux qui ont disparu est en nous"...disait-il.

 

Et puis, un autre jour, sur France Musique encore, j'ai entendu Abed Azrié... laissez-moi mêler toutes les influences, tous les sujets, et métisser nos appartenances... homme, femme, ombre, lumière, musique, voix, français, étranger... Laissons le tourbillon nous faire re-naître à nous-même et nous donner envie d'exister.

 

 

 

 

 

 

 

Rendez-vous est pris le 29 mars, à partir de 19h au :


 

Le Café Livres (ou Café l'Ivre)

10, rue St Martin, Paris 4e

(face à la tour St Jacques, et à l'angle de la rue de Rivoli).

 

 

 

inscrivez-vous ici, sur le blog de Polluxe, ou sur le site Facebook.

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Montmartre des Blogueuses - MDB

Repost 0

Publié le 20 Mars 2012

Une Algérienne, une Chinoise, une Américaine (étatsunienne) discutent ensemble de la Syrie. Je demande régulièrement à mes étudiants (tous adultes, étrangers, et en formation de français langue étrangère) de commenter l'actualité en choisissant dans un journal (souvent gratuit) une info de leur choix. Ce jour-là, ce fut A. (jeune algérienne musulmane, voilée) qui lança le débat (à partir d'un article de Direct Matin sur le soutien de l'Iran à la Syrie, S. (jeune chinoise, issue d'une "classe" favorisée et très "libérale", économiquement parlant), et C. (étatsunienne, mère de famille, la cinquantaine) lui ont répondu, j'ai (L.) par moments joué mon rôle de prof... :


 

20120318-006.jpg

photo (c) Luciamel, Père Lachaise, le 18/03/2012

 

 

 

A. - Pourquoi les Américains, les Français, les Anglais, n'interviennent pas en Syrie comme ils l'ont fait en Lybie ? Pourquoi laissent-ils ce tyran massacrer son peuple ?

 

S. - Tu ne comprends pas que si les Américains interviennent quelque part c'est parce qu'ils veulent défendre leurs propres intérêts ? qu'ils veulent en retirer quelque chose économiquement, ils n'y vont pas dans une optique humanitaire...

 

A. - Oui, mais alors pourquoi ils sont intervenus en Lybie ?

 

S. - Parce qu'il y avait du pétrole... tu es vraiment très superficielle, tu ne vois pas les raisons profondes.

 

A. - Mais ce n'est pas bien, il faut arrêter ce dictateur, aller au secours du peuple, quand même...

 

L. - Et toi, C., qu'en penses-tu ?

 

C. - Oh, rien...

 

L. - Il ne faut pas oublier A. que l'Iran, la Chine et la Russie soutiennent la Syrie, la situation n'est peut-être pas aussi simple. Pourquoi justement ces pays sont-ils les alliés de la Syrie ?

 

S. - C'est le bloc de la Chine et de la Russie contre celui des Etats-Unis et de l'Europe.

 

A. - Je ne sais pas, mais ce que je vois c'est que le peuple est massacré.

 

L. - Tu sais A., les Américains ils en ont peut-être assez de devoir intervenir partout : l'Irak, l'Afghanistan, la Lybie... Le peuple américain, après la guerre du Vietnam...

 

C. - Et celle de l'Irak !

 

L. - Et celle de l'Irak, ils en ont peut-être assez d'envoyer leurs jeunes se faire massacrer pour défendre d'autres peuples. Et puis, ça coûte cher la guerre !

 

C. - Nous n'avons plus d'argent ! Les Etats-Unis n'ont plus d'argent.

 

S. (sourire).

 

C. - Mon neveu a fait la guerre d'Irak, il s'était engagé pour 4 ans pour payer ses études, puis Bush a changé les règles, il a dû prolonger de 4 ans, et de 4 ans encore... Nous avons trop de pauvreté aux Etats-Unis, nous devons nous en occuper en priorité.

 

Je les retrouve demain pour de nouvelles discussions (l'Américaine est partie, mais un Kazakh a pris sa place...).

 

 

 

 

 Bagdad Café...

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Politique - société

Repost 0

Publié le 14 Mars 2012

20120310-FKDL-et-art-de-rue-004.jpg

photo (c) Luciamel, rue St Merri, le 10/03/2012 (oeuvre de FKDL)

 

 

 

Misère, misère... depuis deux jours je discute à qui mieux-mieux avec un ami, et non moins blogueur (mais toujours avec retenue et respect : normal, si vous regardez le ciel en ce moment, vous voyez de drôles de choses : en plus du bombardement électromagnétique du Soleil, Mercure, Mars et Saturne sont rétrogrades... ça force à pas mal de réflexion avant de parler, et avant d'agir). Malik nous parle dans son blog politique, A gauche ou à droite, de la transition, de la difficile jonction des contraires...

 

Alors, que faire dans ces temps si difficiles ? comment surmonter ces questionnements ? ces bombardements de particules électromagnétiques...

 

Cette nuit le Japon a de nouveau ressenti un tremblement de Terre, ou d'océan, un tsunami était même redouté...

 

J'écoute Hollande et je ne peux cesser de me dire qu'il ne fera pas l'affaire...quel tremblement chez lui ? quel tsunami ?

 

J'écoute Sarkozy et je me dis de plus en plus qu'il va l'emporter. (Tous mes étudiants européens semblent eux aussi assurés de sa victoire).  Lui a fait ses preuves côté avalanches (de paroles, de mesures), mais nous sommes toujours à quai...

 

Je me résous à voter écologiste au premier tour, au second je serai absente... en voyage. Pour la première fois depuis que j'ai acquis le droit de voter en France, je m'abstiendrai au second tour de l'élection présidentielle.

 

Et, je m'interroge sur la suite à donner à ce monde qui se finit.

 

Comment lui faire face ? comment ne pas être submergée ? et, surtout, comment supporter les secousses ?

 

Moi, je fais comme suit :

 

- un peu de saucisson et du bon vin rouge (bio), ou des oeufs de saumon, ou du poisson bouilli;

- une marche en forêt (le chemin de Jean Racine dans la Vallée de Chevreuse);

- deux ou trois tasses de café pour commencer la journée;

- le regard d'un humain qui semble me dire qu'il m'aime bien;

- un câlin du matin, si le temps le permet;

- un câlin du soir... si le soir le permet;

- un bon article, une info à retweeter illico (pour moi : à réutiliser dans mes cours);

- un souvenir, une larme sur mes joues, le coeur qui se serre, un fado, bien sûr;

- le dimanche matin, le vendredi;

- écrire, chanter;

- attendre la mort, tranquillement...

 

 

Et vous ? je ne tague personne... car jamais personne ne répond à mes tags (je ne suis pas assez influente). Si vous le souhaitez, répondez ici (en commentaire), ou là (sur votre blog, ou par mail).

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Politique - société

Repost 0

Publié le 10 Mars 2012

J'ai récemment assisté (le 3 mars dernier) à un débat conférence au Théâtre de la Colline, organisé par Bernard Stiegler et son association Ars Industrialis, sur le thème de L'école, le numérique et la société qui vient (ouvrage collectif ayant servi de fil conducteur à la discussion).

 

20120310-FKDL-et-art-de-rue-005.jpg

photo (c) Luciamel, art de rue, rue St Merri, Paris 4e, le 10/03/2012.

 

 

La question était passionnante, les intervenants éminents, et je n'ai pas perdu une miette de leur raisonnement. Ils sont rares les lieux, les moments, où nous pouvons nous poser pour écouter des chercheurs en sciences de l'éducation, des philosophes, des contributeurs au monde qui vient.

 

J'ai poursuivi le cheminement de ce groupe de penseurs en me penchant sur leur approche des enjeux de la prochaine élection présidentielle en France. C'est sur le site de Telerama : à consommer sans modération. J'aime qu'on se penche par la pensée, plutôt que par l'idéologie, sur les problèmes qui se posent à nos sociétés. Notre monde est en mutation, nous le sentons, nous le comprenons, ou nous le craignons... les réponses des partis politiques sont de moins en moins adaptées. Tournons-nous vers les philosophes, les penseurs, ou les acteurs sociaux. La démocratie participative ?


 

20120310-Stiegler-et-balade-Luxembourg-002.jpg Photo (c) Luciamel, conférence Ars Industrialis, théâtre de la Colline, le 3/03/2012


 

Je suis intervenue lors du débat de La Colline pour regretter que la "tablée" fût exclusivement masculine, sorte de Cène où les apôtres nous apportant la bonne parole reproduisaient à l'identique la société telle qu'elle a toujours été depuis des millénaires... J'ai interrogé et l'on m'a répondu que les petites filles et les vieilles dames aimaient la lecture, alors que les garçons s'en défiaient, que de tous temps cela avait été comme ça, au Moyen Âge déjà, on trouvait peu de penseuses... et plus de lectrices. Je n'ai pas vraiment compris l'extrapolation... Une femme dans l'assistance a renouvelé la question : "Vous n'avez pas répondu, pourquoi n'y a-t-il aucune femme auprès de vous, à Ars Industrialis ?". Ce à quoi Bernard Stiegler a indiqué qu'au moment de la prochaine AG (publique) de l'association rien n'empêchait les femmes de présenter leur candidature. A bonnes entendeuses...

 

J'aurais aimé ajouter que tant que la voix des femmes se résumerait à celle d'enfarineuses... nous n'avancerions pas dans ce monde qui vient. Elles ont plus à dire, elles ont plus à faire qu'à jeter de la farine, qu'à être les cheveux sur la soupe servie par et à ces Messieurs.

 

Heureusement, j'ai également pu entendre au Théâtre de l'Essaïon la voix d'une femme fichtrement engagée, fortement féministe, et terriblement méconnue, si ce n'est par son nom donné à une station de métro : Louise Michel, dans Louise Michel, écrits et cris.  Incarnée sur scène par Marie Ruggeri,  elle, Louise/Marie, nous fait comprendre que l'humain se moque bien du genre; quand il s'agit de révolte, de liberté, ou de poésie, nous ne sommes plus homme ou femme, nous sommes celui/celle par qui le monde peut changer. Spectacle ou performance, incarnation, plus exactement, d'un moment historique, celui de la Commune, de la force, du courage de celle qui pour défendre la liberté, la cause des femmes, la cause des humains, a passé de nombreuses années en prison. Elle aussi s'occupait de pédagogie... (elle était institutrice), et qui sait si on l'aurait acceptée à Ars Industrialis... ou si, pour se faire entendre, il lui aurait fallu devenir une enfarineuse de service.

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Politique - société

Repost 0

Publié le 26 Février 2012

20120227 012

  photo (c) Luciamel, forêt de Dourdan, le 26/02/12

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Poésies - musiques

Repost 0

Publié le 22 Février 2012

20120221-blogs-et-MDB-008.jpg

photo (c) Luciamel, MDB, Café-Livres, Tour St Jacques, Paris, coin peinture, oeuvres de Simon Gaëtan

 

 

Oh, la belle tablée que nous fûmes. Une bonne vingtaine, à nous réjouir, sous la Lune nouvelle, du lancement de la deuxième année du MDB (Montmartre des Blogueuses) : étant donné que la Lune se trouvait au tout début du signe des Poissons, conjointe au Soleil, ainsi qu'à Neptune, avec un joli trigone à Saturne, on peut s'attendre à des atmosphères où intuition, imagination, créativité, voire médiumnité, s'allieront à la sagesse du moine (ou de la nonne) : normal le MDB est une sorte de monastère (sur le chemin de Compostelle). Comment nous faudrait-il l'appeler, maintenant que nous avons quitté la Butte Montmartre pour atterrir en face de la Tour St Jacques ? Mouvement des Blogueuses ? Mardi des Blogueuses ?

 

Comme prévu l'art était à l'honneur, Un dessin par jour, Mamzelle CarnetO et Simon, mais aussi Barbara (Decumanos), étaient venu(e)s pour nous ouvrir à cette dimension en nous. Simon avait installé un boudoir où quelques unes ont eu la chance de se faire portraiturer (quel affreux mot !).

 

Galerie des portraits réalisés par Simon Gaëtan, à consulter (sans modération) sur son blog.

 

Pour le reste ce furent conversations, échanges, étonnements, confidences sur banquette (parfois assez coquines les confidences), propos très sérieux car certaines blogueuses se joignent à nous pour des raisons à la fois bloguesques et professionnelles. Les rires ont fusé en toute fin de soirée, alors que minuit sonnait à la Tour, et qu'en petit comité nous nous sommes régalées des anecdotes de Kathy et de Sandrine sur leurs pérégrinations ferroviaires... 

 

Beaucoup de "nouvelles" blogueuses pour cette nouvelle formule, dans ce nouveau lieu. Vous les retrouverez ci-dessous dans la liste des participantes. 3 blogs sur la "cuisine" bio ou végétarienne, 1 blog sans "isine", 1 autre représentant un théâtre (l'Athénée), que je vous laisse découvrir.

 

Ah! ce qui ne gache rien, la table est de très bonne qualité (le rapport au prix étant tout à fait honorable) : salades très copieuses, ardoise de charcuterie, plats traditionnels français plutôt "bistro", les vins sont très corrects (j'ai apprécié le Juliénas). Le décor nous a bercées (@KlarAgora pourra confirmer) tout en nous instruisant (des milliers de livres aux murs). Le lieu porte très bien son nom : CAFE L'IVRE ou LIVRES...

 

Liste des participantes à la soirée, le blog est suivi du compte Twitter :

 

 

Polluxe -  @PolluxeBlog - @MDBlogueuses

 Scharlotte en France

Gourmandises-culturelles - @Paupiculture

Plafond de verre - @Olympeblogueuse

 Atmosphere.org (Dane)

Un Dessin par Jour - @undessinparjour

Annika Panika - @annikapanika

Food Way To Green Heaven - @OnaMaiocco

Much More Than Sushi - @tombouctou77

Carnet Ordinaire - @mamzellecarneto

Nipette - @nipette

Blog Athénée Théâtre - @clmneHrt (?)

Marine Batiste - @marinebatiste - @paris

Princesse 101 - @princesse101

Decumanos - @BarbaraBoehm

@tifutweet

Poto-mitan - @SandrineJoseph

Global Voices Français - @ClaireInParis

@KlarAgora

L'Eros de Scharlotte

Luciamel -  @Luciamel

 

 

 

Rendez-vous est déjà pris pour le prochain MDB, c'est le 29 mars, à partir de 19h, même lieu...

 

 

Le Café Livres (ou Café l'Ivre)

10, rue St Martin, Paris 4e

(face à la tour St Jacques, et à l'angle de la rue de Rivoli).

 

 

 

 

 

 

 

20120221-blogs-et-MDB-010.jpgPhoto (c) Luciamel le 21/02/2012, Café-Livres, Paris 4e,  oeuvres de Simon Gaëtan

 

 


Voir les commentaires

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Montmartre des Blogueuses - MDB

Repost 0

Publié le 19 Février 2012

Nous avons pris le temps de trouver le lieu idéal, nous avons attendu que les frimas nous lâchent un peu la grappe pour vous convier à fêter le premier anniversaire du MDB (Montmartre Des Blogueuses).

 

 

imge002.jpg                       Aquarelle et photo (c) Simon Gaëtan, lors d'un précédent MDB.

 

 

Polluxe a, pour l'occasion, créé un compte Twitter dédié aux blogs des participantes aux différents MDB (les nouveaux billets sur leurs blogs respectifs sont automatiquement informés sur Twitter) : @MDBlogueuses. Un sacré boulot, mais le résultat valait la peine.

 

La soirée sera dédiée aux blogueuses qui, depuis un an, représentent l'âme et l'esprit de ces rencontres. Elle sera également consacrée à l'art, tout d'abord par le lieu qui s'y prête : un café aux murs tapissés de livres, mais surtout par le thème que nous avons souhaité mettre à l'honneur pour ce 10e MDB : le dessin et la peinture.

 

Seront là :

 

Simon Gaëtan, notre croqueur et portraitiste préféré, complice de nos MDB, pendant lesquels il a en toute discrétion tiré le portrait de plusieurs d'entre nous (vous pouvez voir défiler sur le côté de mon blog, les photos de ses réalisations). Nous avons avec l'accord du restaurateur prévu dans le fond de la salle, réservé pour le MDB, un coin où Simon fera notre portrait à l'aquarelle (si nous le souhaitons) à tour de rôle, il suffira pour cela de nous mettre en retrait du groupe, face à lui, et de poser pendant 10 à 15 minutes. Chaque aquarelle sera ensuite publiée sur nos blogs respectifs (si nous le souhaitons). Allez sur son blog ou sur son site pour vous faire une idée.

 

Mamzelle CarnetO et Un dessin par jour, toutes deux blogueuses et dessinatrices de renom apporteront elles aussi leur présence artistique, et qui sait... peut-être se pendront-elles au jeu du portrait.

 

Polluxe, Olympe et moi-même, avons d'une certaine façon été à l'origine du MDB, car, après une soirée ELLE bien arrosée au champagne, nous avons, avec d'autres blogueuses présentes ce soir-là (et à l'initiative de Polluxe!)  eu envie de nous lancer dans cette nouvelle forme de "socialité" : les rencontres de blogueurs, où, après la RDB (République Des Blogs) et le KDB (Kremlin Des Blogs), nous avons voulu voir comment c'était de se voir en vrai... de l'autre côté du miroir.

 

Il est problable que les habituées viendront (qu'elles s'inscrivent vite sur le blog de Polluxe ou sur la page Facebook du MDB). Pour vous, blogueuses, qui me lisez, ou qui nous découvrez aujourd'hui, vous êtes les bienvenues cette fois-ci ou les prochaines, simplement, prévoyez de vous inscrire avant (sur le blog de Polluxe ou la page Facebook du MDB), car nous devons réserver les places au resto. Surtout, faites-le car nous pourrions être débordées par le nombre de participantes (n'oubliez pas de vous désinscrire si vous ne pouvez plus venir), et pourrions être obligées de refuser des inscriptions.

 

 

Le lieu et la date :


 

Le Café Livres (ou Café l'Ivre)

10, rue St Martin, Paris 4e

(face à la tour St Jacques, et à l'angle de la rue de Rivoli).

 

le mardi 21 février 2012, à partir de 19h

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Montmartre des Blogueuses - MDB

Repost 0

Publié le 17 Février 2012

Il ne m'arrive pas souvent de m'associer à des chaînes... pour faire libérer un blogueur emprisonné quelque part...

 

Nous qui, dans nos sociétés hyper démocratiques.., en sommes à nous interroger, lors d'une Social Media Week (oui, c'est l'anglais qui prédomine en la matière) sur l'enpowerment et la gamification du monde dans lequel nous évoluons... et comment les blogueurs peuvent intervenir dans (servir ?) la ville où ils habitent, sommes, en effet, bien loin des considérations d'autres blogueurs qui se retrouvent en prison pour avoir gêné, par leurs propos, les autorités de leur pays.

 

Je me demande quand on nous intimera nous aussi (pour l'instant on nous le suggère seulement) de nous couler dans le moule du "powerment" officiel, c'est-à-dire celui qui garantit le succès social, celui qui permet au blogueur de base de se hisser près du "power" politique, en le servant par son propre discours. Bien sûr, on ne nous met pas en prison, tout juste nous ouvre-t-on les portes de jolies cages dorées.

 

Dans Telerama de cette semaine j'ai lu l'interview de Ai Weiwei, artiste plastique chinois, blogueur, adepte de Twitter et de Facebook, plusieurs fois arrêté (quelques jours, ou quelques semaines) et maintenant icône de la contestation au régime (qui n'ose pas le faire taire totalement) me semble caractéristique du jeu qui se noue entre les divers pouvoirs (politiques, économiques, sociaux) et les adeptes d'Internet. Entre séduction et répulsion, on se tourne autour... on se manipule, ou on se punit (Hadopi sévit et l'Etat emprisonne).

 

Aujourd'hui, j'ai vu que j'avais été taguée par Arnaud Mouillard, et par Philippe Méoule sur le même sujet, la mobilisation des blogueurs et des blogueuses pour faire libérer  :

 

 

 

 

Une femme est en danger en Syrie

 

Razan Ghazzawi

 

 

 

Elle est blogueuse.

 

On l'a arrêtée plusieurs fois et la dernière fois ce fut le 16/02/2012.

 

Son délit est d'avoir "affaibli le sentiment national", et de lutter pour le droit d'informer.

 

 

son blog

 

son compte Twitter

 

son compte Facebook

 

 

 

 

Il n'en demeure pas moins que je me pose certaines questions.

 

Je trouve sur son blog un clip pour la libération de la Palestine... et je me demande si je peux vraiment comprendre son combat... Pour elle (Arabe ? persécutée par le pouvoir en place) qui est l'ennemi ? Israël, l'Occident, les dirigeants syriens ? et que représentent pour elle les islamistes qui appellent à l'intervention contre le régime syrien ? 

 

Une femme est en danger en Syrie. Ne devons-nous pas nous méfier, nous pauvres benêts d'occidentaux (blogueurs bien nourris et trop repus de liberté), que des pouvoirs tout aussi pervers et retors que les nôtres, n'essaient de nous faire dire ce qui les arrange pour parvenir à leurs fins (quitte à faire appel à celles qui peuvent nous sembler les plus  fragiles et sincères dans leurs révolte : les femmes).

 

A nous, en France, il ne nous reste que des enfarineuses... qui, pour se révolter, avant de se retrouver non pas en prison mais en hôpital psychiatrique, sont amenées elles aussi à créer leur blog. Leur désespoir n'est pas celui de Razan Ghazzawhi, ou de Ai Weiwei, pourtant il me semble tout aussi inquiétant. Qu'on s'en prenne au candidat de la gauche, alors qu'on est soi-même de gauche, et même si on est troublée psychologiquement, (Razan et Ai Weiwei ne le sont-ils pas ?) jusqu'à enfariner le candidat à l'ELECTION me semble le signe que ce qui est détraqué ce ne sont pas les individus mais le système qui finit par les rendre fous.

 

 

 

 

 

 

 

 

The Partisan (Leonard Cohen)


When they poured across the border
I was cautioned to surrender,
This i could not do;
I took my gun and vanished.

I have changed my name so often,
I've lost my wife and children
But i have many friends,
And some of them are with me.

An old woman gave us shelter,
Kept us hidden in the garret,
Then the soldiers came;
She died without a whisper.

There were three of us this morning
I'm the only one this evening
But i must go on;
The frontiers are my prison.

Oh, the wind, the wind is blowing,
Through the graves the wind is blowing,
Freedom soon will come;
Then we'll come from the shadows.

Les allemands étaient chez moi,
Ils me disent, résigne-toi,
Mais je n'ai pas peur;
J'ai repris mon arme.

[the germans were at my home
They said, resign you
But i am not afraid
I picked up my weapon again.]

J'ai changé cent fois de nom,
J'ai perdu femme et enfants
Mais j'ai tant d'amis;
J'ai la France entière.

[i've changed names a hundred times
I have lost wife and children
But i have so many friends
I have all of france]

Un vieil homme dans un grenier
Pour la nuit nous a caché,
Les allemands l'ont pris;
Il est mort sans surprise.

[an old man, in an attic
Hid us for the night
The germans captured him
He died without surprise.]

Oh, the wind, the wind is blowing,
Through the graves the wind is blowing,
Freedom soon will come will soon come true

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Politique - société

Repost 0