Aux couleurs de Rafael

Publié le 17 Août 2008

                                                            
                                          Nantes, le 16 août 2008. Photo Ouest France


Il y avait eu Borg et ses exploits, car déjà à cette époque-là elle était mordue de tennis, depuis l'apparition du "chercheur d'or", de ce nouvel extra-terrestre, dont même Bjorn est venu saluer l'exploit à Roland Garros, où il a atteint désormais le record de l'aîné, et, vu son âge, où il peut encore mieux faire, elle n'a cessé de l'encenser, Winbledon, Open d'Australie, JO : c'est son chevalier. Pour sa dame il a tout raflé.

Elle dit en accompagnant ses exploits : "Tu as vu son regard ? il est fixe, concentré, c'est celui du joueur qui va gagner". Pour elle, ce n'est pas un jeu, c'est un rituel sacré. Elle se fiche de sa nationalité, ici, pas de Suédois, de Français ou d'Espagnol qui vaille, l'essentiel c'est l'incarnation du héros. 

Je sais que je vais encore choquer certains de mes peu nombreux lecteurs... mais, je porte la marque uranienne et plutonienne (en maison V), avec une opposition martienne à Uranus ne me rendant pas forcément diplomate sur certaines questions (celles de l'amitié, de l'amour, des valeurs à défendre pour un monde nouveau), alors que ma nature "profonde", diront mes amis, ou "apparente", diront les autres (ma sensibilité) est toute en diplomatie et douceur... excusez du peu... (Lune en Balance : "Avant tout, la personne Lune-Balance veut que tout soit "aimable", "charmant". Elle déteste la grossièreté et a de la difficulté à affronter les dures réalités de la vie. Pour cela, elle essaiera de s'entourer de choses et de gens beaux et peut même projeter ses idéaux sur eux.", in. Les cycles du devenir, Alexander Ruperti).

Alors, laissez-moi vous le dire tout de go : Rafael Nadal et le Dalaï Lama portent les mêmes couleurs, et j'en veux pour preuve ce qui suit : http://fr.yahoo.com/ (ça risque de ne pas rester en ligne très longtemps).

Regardez bien ses couleurs, celles de l'Espagne me direz-vous, mais en Chine, arborer justement ces couleurs-là, celles du Dalaï Lama, c'était fort, c'était... subtil. Sur la même page de Yahoo, consultez la vidéo du Dalaï Lama recevant Ségolène Royal, comparez les couleurs de Rafael et de "Sa Sainteté".

En passant, je voudrais vous faire remarquer que Ségolène Royal, dont je ne me lasserai pas de louer le courage et l'intelligence, n'en déplaise à ses détracteurs (qui, pardon pour mon peu de modestie, sont parfois aussi les miens), s'est fait offrir une écharpe blanche par le Dalaï Lama, couleur, dont on lui avait signifié l'aberration de la porter sur la muraille de Chine... comme quoi, l'Orient n'est pas si simpliste... que certains aiment à le penser.

J'écris ceci en direct, en même temps que Rafael joue la finale, pour l'instant nous en en sommes à 6-3, 7-6, en faveur du bel hidalgo.

Elle dit : "ça y est, il a pratiquement gagné, mon champion il a la médaille d'or, mon favori ! ".

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Spiritualités - astro

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

luciamel 21/08/2008 21:39

@May : ils sont loin... de moi maintenant, et plus ça va plus je vais m'éloigner d'eux (toujours à chercher les coups la Lucia...). Qu'il est doux le son des paroles amies ! comme la voix de ma soeur quand elle dit : "mon champion il a la médaille d'or". La joie de ceux qu'on aime est un réconfort.

May Nat 21/08/2008 13:15

oukisson ?oukisson, les détracteurs, là... je vois ROUGE, là. kch! kch!oukisson ?même pas kizon laissé un comm' les faux-derches, alors! je ris, mais je ris JAUNE, là! hin hin!touche pas à mon pot d'miel!t'aurais préviendu(e).non mais, dit May.kch! kch! dans ta tronche. non mais.tiens, 'core une : kch!