Articles avec #metro - voyages tag

Publié le 15 Décembre 2012

trop grand... trop petit... trop cher... très joli séjour... et ça aussi, con, regarde ça... il ne manque plus que les nains de jardin... c'est les maisons BBC... c'est pas loin à pied, 6km, tu partiras plus tôt le matin... non, c'est pas joli Fosses... Persan, tu connais Persan ?... ça me donne des angoisses des maisons comme ça... Pontoise, trop cher... oh là là, le carrelage !... regarde la vue que tu as, là, t'as une belle vue... si on n'a rien on va là-bas... Argenteuil... Chars... Jouy... Parmain... Montgeroult, tu connais Montgeroult ?... pas mal ça, pas mal, à 2 minutes de Cergy-le-Haut, c'est des Portugais ça, "vouch me faich oune prich ?"... après t'as ça avec 500m2 de terrain, c'est un hall de gare... c'est pas mal, c'est sympathique... Pontoise... quand tu vois ça, putain, ce qu'il faut refaire... Valmondois, tiens... "exxxxceptionnel"... alors, là c'est le grand classique... oh là là là là... oh, une piscine ! regarde la piscine, chérie... là, ça vaut le coup d'investir un peu plus... Herblay... Menucourt... Wy-dit-joli village avec 1800 m2 de terrain... Osny c'est bien ? et Garges les Gonès ?

 

 

20121214-001.jpg

quitter ça : grève des taxis... rue Beaubourg, à Paris, avec Notre Dame dans le fond... photo (c) Luciamel

 

 

20121214-002.pngpour ça... l'inconnu...


 

Nous cherchons une maison, ou un appartement, nous ne savons plus trop. De Montreuil au départ, nous nous sommes déportés sur Pantin, puis nous avons prospecté le Vexin, avant de nous rabattre sur la plus proche banlieue : Herblay, Enghein, ou Ermont... On finit par avoir le vertige... et, surtout, nous sommes bloqués par la vente de notre appartement (studio) actuel. Les gens visitent, ils trouvent ça bien, même, mais ils voudraient ne pas trop mettre la main à leur porte-monnaie. Il paraît qu'ils attendent... ils attendent quoi ? que les prix s'effondrent, ou que la fin du monde (la faim du monde ?) ait eu lieu.

 

Aujourd'hui, je reviens sur Montreuil, avant de repartir (par Google Earth, ou Google Map) un peu plus loin.

 

Ce week-end des personnes très intéressées visitent notre appartement, on leur demande de faire une proposition au plus haut de leurs possibilités, pour que nous on en fasse une au plus bas des nôtres... on arrivera peut-être à une entente...

 

Tout ça me donne envie de dire une fable de La Fontaine : le Corbeau et le Renard, par exemple... Récemment, j'ai demandé à mes étudiants de me réciter cette fable, ou une autre, dans leur langue : la Cigale et la Fourmi, le Lièvre et la Tortue, car j'avais fait le pari qu'ils en avaient apprise une à l'école primaire. Effectivement, les Coréens, les Chinois, les Colombiens, les Ukrainiens, les Polonais, les Japonais, les Brésiliens, les Tchadiens, les Brésiliens, les Russes, les Turcs, les Portugais (moi)... ont tous appris dans leur enfance une fable de la Fontaine (traduite ou transposée). C'était un émerveillement d'entendre toutes ces langues dire ces mots que tous nous connaissons, et dont personne n'a demandé la traduction...

 

 

 

  

Voir les commentaires

Rédigé par Luciamel

Publié dans #métro - voyages

Repost 0

Publié le 9 Novembre 2012

Quel message ? quel futur ? quelle philosophie ? je vais de Twitter en Facebook... en passant par les blogs et autres sites de journaux dits sérieux, où les infos semblent se répondre en écho : perroquets d'une vie creuse qui se vident de leur substance. Je me dis : "arrête ! prends un livre !". Mais, le monde dehors est entraîné dans un rythme vertigineux : plus rien ne semble plus avoir de sens. Un Président "fraise des bois" qui nous fait une "politique molle", un autre Président qui ne croit plus être le maître du monde (ou alors celui de la décrépitude), et des guerres qui n'en finissent pas dêtre larvées.

 

Alors, je respire quand j'écoute Giuseppe... mon voisin, mon ami...

 

 

 

 

 

 

Demain, aller lui parler...

 

Voir les commentaires

Rédigé par Luciamel

Publié dans #métro - voyages

Repost 0

Publié le 26 Octobre 2012

"La divine comédie de Dante, il disait : "une seule chose que j'aime pas ce sont les ignares", les ignares ceux qui n'avaient rien fait de leur vie, ni de bien, ni de mal. Ils ont vécu comme s'ils n'avaient pas vécu." Giuseppe.      

 

 

20120615 006 

 

20120615 014

Photos (c) Luciamel, 15/06/2012, Paris, Beaubourg, "Giuseppe".

 

Les hommes... quel peuple étrange. Si proches et si différents. On parle la même langue et on ne se comprend pas. Ils m'irritent et m'attendrissent à la fois. S'ils n'avaient (presque) tous les pouvoirs entre les mains, je les considèrerais comme mes frères. Il ne leur manque que le pouvoir suprême. Celui de procréer, ou, plus exactement, de porter les foetus. Raison pour laquelle ils ont dû compenser pendant des millénaires par le pouvoir social.

 

J'aime les images décalées, celles qui nous font voir une autre face de la réalité. Aujourd'hui, un étudiant brésilien semblait très étonné que je ne connaisse pas le "putois amoureux" (le "skunk"... me disait-il). Pour lui c'était d'une évidence extrême. Une autre étudiante taïwanaise, ainsi qu'une Chinoise, avaient toute son attention et riaient rien qu'à l'évocation de ce qui pour eux était le symbole même de L'HOMME FRANCAIS. Il a finalement téléchargé sur sa tablette Ipad ceci, que je vous laisse découvrir : l'homme français dans toute sa splendeur, i.e. le dragueur imbu de lui-même, et, parce que partout dans le monde telle est la réputation des Français, à l'odeur insupportable qu'il dégage...

 

 

 

 

J'ai, cette semaine, par hasard, retrouvé la vidéo d'un homme qui est mon voisin, que je croise assez souvent et dont j'ai fait plusieurs photos. L'autre jour je l'avais vu interviewé pour un documentaire, une équipe le précédait en lui tendant un micro. Voilà. La célébrité. Sauf que mon voisin c'est Giuseppe (j'ai appris son nom aujourd'hui). Voilà sa vie. Voilà sa noblesse et sa misère. Notre solitude, notre ignorance et notre petitesse.

 

Un autre homme. Une autre réalité. Un autre individu à nul autre pareil, et qui les transcende tous. Un fou. Un égaré. Un rejeté. Un exclu. Un perdu. Un... et nous si divisés.

 

 

               
Giuseppe, les ailes du paradis.

Voir les commentaires

Rédigé par Luciamel

Publié dans #métro - voyages

Repost 0

Publié le 14 Octobre 2012

J'avais envie de vous parler de choses qui fâchent... le NTP... par exemple. Qu'es Aco ?

 

NTP i.e. Nique ton père. Pourquoi ?

 

L'expo d'Adel Abdessemed à Beaubourg. Le coup de boule de Zidane. Mais surtout pour moi, le film La journée de la jupe, et le coup de boule d'Isabelle Adjani, comment convaincre les jeunes de banlieue d'écouter une prof qui vous parle de Molière... faut-il un pistolet, une prise d'otage, ou le coup de boule (avec le pistolet) pour être sûr(e) que vos élèves vont vous prêter attention ? 

 

 

 

 

 

J'entends à tous vents... des

 

Fils de pute

 

Nique ta mère

 

Vieille pute (ça concerne surtout les blogueurs de gauche)

 

Sa race la pute... (c'est original ça vient du sud...)

 

J'ai envie de les mettre au masculin...

 

Comment faire ?

 

 

Voilà mes propositions :

 

 

Fille d'enculé ?

 

Encule ton père.

 

Vieille bite, ou bite molle...

 

Vieil enculé de ta race.

 

Bref !

 

Heureusement que tout cela m'indiffère...

 

Faites comme vous voulez.... et, faites-vous respecter dans votre différence : de pute, d'enculé, de mère, d'homo, de femme qui ne supporte pas (absolument pas) de se faire violer, ni traiter de pute, ni... d'entendre des remarques déplacées quand elle/il marche dans la rue.

 

 

J'avais envie aussi de vous faire part de mes recherches d'appartement. Je quitte les Tuileries (cf. mon billet précédent  où des commentateurs-trices oiseaux se battaient en duel pour des larves d'insectes, ou des miettes de pain au chocolat...), pour un appart au loin, dans un coin de banlieue parisienne. Je commence à prospecter, voici mes premières photos de terrain :

 

 

20121011-002.jpg 

 

20121011-003.jpgPhotos (c) Luciamel, mur à Pêches, Montreuil, le 7/10/12.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Luciamel

Publié dans #métro - voyages

Repost 0

Publié le 3 Janvier 2012

 

Enfuie, enfouie... ou tout simplement en vacance. Je reviens vers vous pour vous chanter la liberté.

 

Car mon voeu ne sera que celui-là : toujours préservez, défendez, pour vous et pour autrui, la liberté.

 

Ne vous laissez pas leurrer par le confort, par la flatterie, par les honneurs, par le pouvoir ou la paresse. Toujours privilégiez l'éveil quel qu'en soit le prix (souvent la solitude, souvent la pauvreté, souvent l'incompréhension de la société).

 

Pour illustrer mon propos je vous laisse admirer la danse de l'agneau et de sa mère la brebis.

 

Soyons des agneaux, mais ne nous laissons pas sacrifier, s'il le faut transformons-nous en lions, en loups, s'il le faut... Prenons garde aux liens qui parfois nous emprisonnent... et nous empêchent de nous engager sur le chemin. Soyons patients... soyons aimants... mais pas trop, sachons partir le moment venu.

 

 

P1020032.JPG 

 

P1020033.JPG  

 

P1020034.JPG  

 

P1020040.JPG  

  P1020042.JPG 

 

P1020043.JPG

 

 

P1020036.JPG                                  Photos (c) Luciamel, Portugal, Razeira, 24 décembre 2011 

 

 

 

 

Et pour terminer en beauté, Carminho, la nouvelle voix du fado, et Pablo Alboran : ils étaient en compétition pour les Grammy Awards avec Perdoname. Une autre danse...

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Luciamel

Publié dans #métro - voyages

Repost 0

Publié le 12 Septembre 2011

 

20110903-vacances-portugal-128.jpg                                                      photo (c) Luciamel, août 2011

 

 

On tourne comme des hamsters sur une roue... les mêmes journées, les mêmes mots, les mêmes maux... ad vitam aeternam ?

 

Méfions-nous car aujourd'hui est jour de pleine lune (en général c'est à ce moment-là que les comportements erronés, les illusions, les mensonges, apparaissent à la lumière). Certains se transforment en loups garous et d'autres se font vampiriser. C'est ainsi que le monde est monde depuis la nuit des temps.

 

Plutôt que de s'obstiner à dénoncer toujours les mêmes injustices, à se battre contre des moulins qui n'ont plus senti le vent depuis fort longtemps, plutôt que de regarder ou de lire des journaux qui (comme les blogs) ne se contentent que de se répéter les uns autres, comme de tristes perroquets... dont les couleurs vives ne parviennent plus à faire oublier les cages où ils sont enfermés, ne devrions-nous pas chanter, danser, ou écrire des poèmes ?

 

L'envie soudain me prend de voguer au fil du courant...

 

 

 

 

Badfinger. Without you

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Luciamel

Publié dans #métro - voyages

Repost 0

Publié le 19 Juillet 2011

20110719-005.jpg

                                    photo (c) Luciamel, le 19/07/2011, rue des Blancs Manteaux.

 

 

Il est clair que les temps sont durs.

 

Nous le voyons bien. Non ?

 

Je m'en suis rendu compte ce matin dans le métro. Comment se fait-il, me suis-je dit, qu'il y ait tant de monde en plein mois de juillet ? plus qu'à l'accoutumée le reste de l'année. Tous les conducteurs, et conductrices, de trains sont-ils en vacances ? Les Parisiens ont-ils renoncé à quitter leur travail ? Les touristes nous auraient-ils envahis ? Vu l'état des finances mondiales, je pencherais pour la première option.

 

8h45, ligne 2 bondée, j'ai réussi bon an mal an à trouver une place assise à Stalingrad. Au bout de 3 stations j'entends de l'autre côté de la voiture :

 

"Hey, Madame, vous pourriez vous lever, non ?"

 

Ma voisine, se sentant visée, rétorque :

 

- "Ben non, je ne peux pas me lever. Et vous avez vu ? il y a de la place devant moi, si vous avanciez ça dégagerait un peu".

 

Lui, n'en démord pas :

 

"Ah, c'est ça, il y a de la place, n'empêche, si vous vous leviez ça en ferait encore plus.., vous êtes handicapée ou quoi ?

- Oui, c'est ça je suis handicapée".

 

D'autres voyageurs ont pris parti : "Ben, si elle est handicapée, elle devrait demander la place réservée sur le côté".

 

Puis, à un moment donné (2 à 3 minutes plus tard, car le temps dans le métro est très compté), l'homme en question a lancé :

 

"Bon, je bouge. Je vais vers le fond."

 

Et, il s'est stationné juste devant moi. Je me suis levée. Il m'en a remerciée : "merci, MADAME !". Ce à quoi je lui ai répondu :

 

"Moi :  C'est la dynamique des corps. Et de l'espace... La communication aussi entre les personnes.

Lui :  Ah, la dynamique des corps... c'est quand même mieux quand les gens se lèvent.

Moi : Remarquez, quand on est en vacances [il poussait plusieurs sacs de voyage] c'est moins pénible de prendre le métro, quand on va travailler on a plus besoin de s'asseoir.

Lui : Contrairement aux apparences, je ne suis pas en vacances, je vais travailler. Je dois même me déplacer en province aujourd'hui, j'ai 4h de transport.

Moi : Ah, et bien nous on va travailler ici à Paris, et on en a peut-être marre des conditions de transport, il faut dire que la situation d'aujourd'hui n'est pas normale, en plein mois de juillet autant de monde...

Lui : Il y a peut-être moins de rames... ou les conducteurs sont en vacances...

Moi : Moui, je me dis aussi que c'est peut-être une stratégie, ils ont construit de nouvelles voitures qui contiennent moins de gens (je l'ai vérifié), ça leur permet de nous comprimer, de nous obliger à rester debout, de nous dresser les uns contre les autres, de nous soumettre. C'est peut-être leur stratégie.

Lui : Ah ?! vous croyez ?"

 

Quelques minutes ont passé, deux ou trois à tout casser, le temps est très long dans le métro, et nous sommes arrivés Place Clichy. J'ai dit à mon voisin de voyage :

 

"Moi : Je suis arrivée, je vous laisse la place ;)))

Lui : Je ne sais si je vais pouvoir en jouir immédiatement :)))

Moi : Ben, bonne journée quand même."

 

C'est comme ça que les révolutions commencent. Par une conversation dans le métro, par un commentaire sur un blog, par un regard vers les étoiles...

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Luciamel

Publié dans #métro - voyages

Repost 0

Publié le 6 Juin 2011

 

La vie parfois nous guide, parfois nous perd... je l'ai suivie en ses méandres qui vont de mes rêves à mes peurs. Et là, surprise, joie et émerveillement ont seules marqué le sol sous mes pas.

 

Je vous confie ces images qui vous diront les lieux, les émois, les secrets de mes pérégrinations dans mon quartier.

 

Ne jubilons pas trop... ayons le regard aiguisé, ne nous leurrons pas sur des chimères (que de femmes s'y trouvent emprisonnées, que d'hommes s'y plongent), Anne Sinclair... la caricature. Comment peut-on rester liée à un homme tel que DSK ? Homme, femme... nous sommes parfois au bord de la faille. Ivan Levaï (premier mari d'Anne Sinclair et père de ses enfants) :

 

"je ne devrais pas être là, parce que tout a été dit par ce film, "Complément d'enquête" / "on ne connaît jamais les couples quels qu'ils soient (...) Anne c'est une résistante, c'est une femme de la Résistance en temps de paix (...) on ne sait pas que l'Histoire est tragique (...) ce qui arrive à son couple ça pourrait être considéré comme très banal (...) c'est une résistante, c'est une guerrière (...) les hommes sont les hommes, il doit y avoir en France 5 à 10 millions de femmes qui pardonnent (...) Anne est une riche héritière, mais elle n'est pas de droite... c'est anormal une héritière de gauche ? (...) les femmes d'aujourd'hui qui prennent le parti de la femme de chambre, je les comprends, car elles parlent et qu'elles vont parler maintenant, toutes celles qui se sont pincer les fesses par un petit chef (...) la société française va changer aujourd'hui grâce à cette affaire" .

 

 

20110605-De-Avec-Pour-Julien-003.jpg 

 

 

20110605-De-Avec-Pour-Julien-009.jpg

  20110605-De-Avec-Pour-Julien-015.jpg

 

 

20110605 De Avec Pour Julien 017

 

20110605-De-Avec-Pour-Julien-005-copie-1.jpg 

20110605-De-Avec-Pour-Julien-018.jpg 

20110605-De-Avec-Pour-Julien-020.jpg

 

20110605-De-Avec-Pour-Julien-021.jpg

 

20110605-De-Avec-Pour-Julien-023.jpg

photos (c) Luciamel, Ile Saint Louis, Montparnasse, Le Fumoir, rue des Francs Bourgeois, Hôtel de Sully, juin 2011.

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Luciamel

Publié dans #métro - voyages

Repost 0

Publié le 27 Janvier 2011

Je n'ai pas encore saisi la psychologie du moniteur d'auto-école... (enfin, de celui qui me donne des leçons de conduite). 

 

- NAAAN, ça va pas du tout le volant !!!!! j'arrête pas de le dire, ça va pas du tout le volant ! alors, c'est pas la peine de faire autre chose si le volant ça ne va pas. 

- Ok, ça ne va pas le volant. Et alors ? 

 

Il passe son temps à me crier dessus (ou à s'engueuler lui-même, je n'ai pas encore saisi si c'était le stress d'être face à des débiles débutants de la conduite qui finissait par l'exaspérer au bout de tant d'années), pas assez à droite, et la voiture garée ! et le scooter, attention ! allez, tournez ! et le clignotant ! ben non, il fallait pas repartir il y avait une voiture derrière, plus à droite, à gauche, lâchez tout ! Bon, je n'ai eu que 5 leçons de 50 minutes... et depuis la première il me parle comme à un bébé qu'on engueulerait parce qu'il ne sait pas spontanément marcher ! Tout à l'heure, place des Vosges, on tournait en rond pour passer la première, la seconde, freiner, embrayer, point de patinage... tourner, LE VOLANT !!! quand il m'a dit : "Bon, heureusement que j'étais là, c'est moi qui ai tout fait". Je lui ai répondu : "Ah, c'est sûr, il ne faudrait pas encore me lâcher toute seule en voiture dans les rues Paris...".

 

A la fin de la leçon, il m'a répété son obsession (qu'il a aussi notée sur le carnet) : "Pour une première fois c'était bien le démarrage, l'embrayage, les vitesses, vous n'avez presque pas calé... mais alors... LE VOLANT... ça ne va pas du tout." 

 

La prochaine fois j'ai suggéré qu'on commence par un démarrage, un changement de vitesse, et puis qu'on fasse 20 minutes de volant... exclusivement... 

 

Je ne sais pas qui est Diabolo et qui est Satanas... mais ça rigole bien quand même (intérieurement). 

 

    
  

Voir les commentaires

Rédigé par Luciamel

Publié dans #métro - voyages

Repost 0

Publié le 23 Janvier 2011

Il est des moments où l'on aimerait voyager loin... où l'on espérerait croiser sur son chemin des voitures d'un autre monde, des statues vivantes, des chats surmontant des aquariums... C'était notre balade d'aujourd'hui à mon neveu et à moi, on a coutume de flâner autour de Beaubourg, pour s'attarder dans les boutiques de DVD, et finir, aujourd'hui, dans les animaleries des quais de Seine, et acheter un aquarium, avec trois poissons qu'il voulait baptiser de noms de fruits...

 

On a aussi fait une playlist, sur Deezer... 

 

Photo-222.jpg 

 

Photo-227.jpg  

 

Photo-234.jpg 

 

Photo-235.jpg 

 

Photo-236.jpg 

                       photos (c) Luciamel, en balade à Paris, Beaubourg, Châtelet, le 23/01/11

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Luciamel

Publié dans #métro - voyages

Repost 0