Publié le 17 Décembre 2011

P161010_16.380003-copie-1.JPG

                           photo (c) Luciamel, octobre 2010, manifestation Paris, Théâtre du Soleil

 

 

 

Vous dirai-je que Cesaria Evora est morte ? (comme si vous ne le saviez pas... souvenons-nous d'elle et entendons que, plus que jamais, d'autres femmes sont là pour nous éveiller, ou nous émerveiller) vous dirai-je que mardi prochain se tiendra le 9e MDB - Montmartre des Blogueuses ? (bientôt l'anniversaire.., si j'ai bonne mémoire le MDB #1 a eu lieu le mardi 11/01/11). Venez nombreusEs, et, avec un peu de chance, notre Père Noël sera là.

 

Nous, femmes blogueuses, heureuses, pleureuses, battantes, sportives, gourmandes, musiciennes, mathématiciennes, ingénieures, profs, journalistes, critiques, raleuses, engagées, mères, non-mères, cadres, employées, fonctionnaires, chômeuses, en vacances, après le boulot, parisiennes, provinciales... en goguette à Montmartre :

 

 

 

MDB (Montmartre des blogueuses)

le 20 décembre, à partir de 19h30

 

lieu : Just Be, 46, rue Caulaincourt, 75018 PARIS, M° Lamarck ou Place de Clichy

 

 

 

 

Pour vous inscrire c'est sur sur le blog de Polluxe, ou sur sa page Facebook.

 

Ca sera juste avant Noël, on essaiera de se faire de beaux cadeaux virtuels (il est question d'un blog, d'une nouvelle page FaceBook, et, qui sait, de toutes les bonnes idées que vous saurez nous tricoter... - petit clin d'oeil à nos chercheuses-tricoteuses du CNRS).

 

 

 

P161010_13.440001.JPG

                           Photo (c) Luciamel, manifestation d'octobre 2010 (16/10/10), le Lion de la République...

 

 

 

 

Pour finir l'année une autre image de manif'... celle de la CGT-RATP (j'adore croiser la CGT le matin en allant au boulot... je prie, toutefois, qu'ils ne bloquent pas les aéroports mercredi prochain... car je décolle avec mon amoureux pour le pays de l'océan).

 

 

20111206-CGT-RATP-manif-006.jpg

                            Photo (c) Luciamel, le 06/12/11, manif CGT-RATP... croisée en chemin

 

 

 

Pour clore le sujet, la semaine et la soirée de blogage, une musique non pas de Cesaria (elle, elle est dans nos coeurs pour de vrai) mais d'une autre découverte faite sur FIP hier, c'est lusophone aussi, c'est lui qui avait lancé participé aux débuts de Madredeus, Rodrigo Leão*, ça date de 2009 mais c'est toujours d'actualité, l'album "Mãe" (Mère) :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

*Leão en portugais signifie lion...

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Montmartre des Blogueuses - MDB

Repost 0

Publié le 14 Décembre 2011

J'entends Julien Delli Fiori sur jazz à FIP, et je songe que la voix est sans doute chez un être humain ce qui vieillit le moins, la sienne n'a pas changé depuis 20 ou 30 ans; je me souviens de ce temps où, charmé, il donnait la réplique à Clémentine Célarié. La voix est humaine, comme la bêtise... et l'erreur. L'intelligence, aussi ? moins sûr.

 

 

04042010-008-.jpg                                     Photo (c) Luciamel, 04/04/2010, rue des Tournelles, Paris 11e.

 

 

 

Comme le disait Alexandre Dumas... "Ma foi, si je n'avais pas été là, je me serais bien ennuyé".

 

"Charité bien ordonnée commence par soi-même" et "Nul n'est prophète en son pays" devraient nous servir de guides chaque fois que nous nous sentons en proie à la désillusion face à nos congénères.

 

Le monde ne tourne pas rond... bien cabossé le monde... me dis-je.

 

Ce soir, je me régale à l'écoute d'un morceau de jazz, comme je me suis réjouie à l'heure du déjeuner de courir avec mon neveu pour lui trouver un mini-sapin sur les quais, et comme, peu après, dans la boutique de confiseries, j'ai souri avec la petite fille qui s'enthousiasmait que j'achète 10 Père Noël en chocolat pour décorer le petit arbre : "Diiiix Père Noël ! 1, 2, 3, 4, 5...". Finalement, j'en ai pris 12.

 

Ce n'est pas un minable "harcèlement fémino-social" sur mon lieu de travail qui va me démonter. Entendez, cette jalousie propre aux femmes qui ne savent toujours pas manier le pouvoir, ni l'assumer... Qu'elles jouissent d'une petite position et les voilà qui ont le complexe de la "patronne" de harem... de la maman qui commande... ou de la maîtresse d'école. Les femmes ont du mal à jouer "collectif", elles manigancent trop volontiers dans de petits clans... de petites familles... sans vue d'ensemble, sans projet collectif. Elles parlent d'émancipation et n'aspirent qu'à leur seule petite paix domestique... Ca me désespère.

 

Ouf ! le monde change aussi. Et aujourd'hui, ce sont des femmes, LES BLEUES, qui gagnent au foot, qui gagnent au handball. Qui sait, un jour, les femmes pourront se projeter plus loin et au-delà de leur seule progéniture... ou de leur sphère très privée. Alors, seulement, elles seront en mesure de s'allier aux hommes pour diriger le monde.

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Politique - société

Repost 0

Publié le 6 Décembre 2011

Lu aujourd'hui, dans le journal Le Monde Le Figaro, un article qui m'a remuée. L'image de cette femme, son courage, sa force m'impressionnent a posteriori. Elle s'appelle Dilma Rousseff, et, aujourd'hui, elle est Présidente du Brésil. C'est son discours, enregistré sur Youtube, quand, en 2008, elle a dû répondre à un sénateur de l'opposition, qui l'accusait  d'être une "menteuse" parce qu'en 1970 (elle avait 22 ans), sous la torture, elle n'avait pas dit la vérité à ses tortionnaires. Elle a passé trois ans en prison, et n'a jamais avoué. Sur la photo (récemment retrouvée par un journaliste), face à elle, ce sont ses "juges" qui baissent le regard, car après des heures, ou des jours, de torture elle continue à les narguer et à refuser de donner le nom de ses camarades.

 

L'info a fait le buzz au Brésil, mais encore aujourd'hui certains la traitent de terroriste, de communiste... d'autres l'admirent.

 

 

Dilma Rousseff, Youtube, face aux inquisiteurs.

 

 

Dans ce clip on entend la voix de Dilma face au sénateur Agripino Maia. Elle explique : "J'avais 19 ans, j'ai passé trois ans en prison, et j'ai été atrocement torturée, sénateur. Et une personne qui osait dire la vérité face à ses interrogateurs mettait en danger la vie de ses camarades, elle les livrait à la mort. Je suis très fière, sénateur, d'avoir menti, parce que mentir sous la torture... ce n'est pas facile. Aujourd'hui, en démocratie, on dit la vérité. Face à la torture celui qui fait preuve de courage est celui qui ment !  (...) Je suis fière d'avoir menti, parce que j'ai sauvé des compagnons de la torture et de la mort. (...) Il n'y a pas de place pour la vérité, c'est ça qui tue, ce qui tue dans la dictature, sénateur, c'est qu'il n'y a pas de place pour la vérité, dans une dictacture, il n'y a pas de place pour la vie, sénateur. (...) En 1970, j'avais entre 19 et 21 ans, et, de fait, j'ai combattu la dictature militaire, et de ça j'ai une immense fierté." 

 

 

La musique est celle de Chico Buarque et de Gilberto Gil (ici interprétée par Chico et Milton Nascimento)  : "pai afasta de mim esse càlice"... père, éloigne de moi cette coupe. Chant de résistance à la dictature (1973) ou le calice (càlice) joue avec l'homophonie (cale-se : tais-toi).

 

 

 

 

 

 

 

Que voulez-vous, ce sont de telles infos, qui me disent que le monde l'humanité ne va pas si mal, et que tant qu'il y aura des Dilma Rousseff, et qu'un jour elles pourront être élues à la tête d'un pays, est le signe que la situation n'est pas si désespérée : nous avons vu pire, ou aussi grave, et nous nous en sommes toujours sortis, alors :

 

 

 

25 de Abril 1974, revolução dos cravos, révolution des oeillets, Zeca Afonso.

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Politique - société

Repost 0

Publié le 4 Décembre 2011

20111203-Art-de-rue-003-copie-3.jpg                                                 Photo (c) Luciamel, Père Lachaise, 03/12/2011

 

 

 

 

Je me demandais pourquoi on aimait tant Lolobobo... tous étaient là à le citer, tous semblaient se nourrir de sa prose... Je suis allée voir (surtout parce qu'il m'a citée pour le concours ELLE blogueuses : NON, je n'ai pas gagné, loin s'en faut... merci à vous... les admirateurs transis, les lecteurs de passage, les copains/copines... qui avez voté  pour moi - je n'ai recueilli que 31 voix, ce qui, surtout en multipliant par 15 la voix de l'ami(e) dévoué(e), ne fait pas grand  monde, allez.... vous avez été 10, au grand maximum, à avoir cliqué sur le site ELLE,  je vous comprends, c'était tellement compliqué, moi-même je n'ai voté que deux fois pour "Mamzelle Carnetto"... alors que je la soutenais totalement... Merci à Olympe, merci à Mtislav, à Polluxe et à Mike, dont je sais qu'ils ont joué ce jeu... quelles qu'aient pu être leurs réserves par ailleurs. Je sais que dans ces cas-là (de vote, de choix) il y a également la jouissance de NE PAS VOTER... (un grand plaisir virtuel... l'abstention... pourtant, le vote blanc serait beaucoup plus efficace que l'abstention, celui qu'avant de mourir Saramago a défendu dans La lumière blanche: la révolution par le vote blanc : vous ne votez pas, pas pour moi... ni pour personne,  mais au moins faites reconnaître que vous ne votez pas!).

 

Je reviens à mes moutons... donc. Lolobo on l'aime, tous l'aiment. Pourquoi ? Juste parce que son site se consacre à citer les blogs qu'il a lus. Wouah !!! que de lecteurs, que de personnes (blogueurs/blogueuses) charmées...Alors, on le drague, on le cite. Normal. Va falloir que je m'y mette moi aussi.

 

Pourtant, même pas envie de vous faire une longue revue de blogs... j'ai lu de belles choses cette semaine :

 

chez Euterpe;

chez Olympe ;

chez Lolobobo..;

chez Sarkofrance (euh... moi aussi je vais jouer la transparence... j'ai eu... euh... 40 visiteurs hier);

chez la divine;

chez Mtislav, l'ami des pigeons;

chez Alina Reyes, chaque jour, Dieu en son jardin..;

chez Célinette, ma chère, maintenant, comme moi, elle vit en couple..;

chez Yanick qui vous offre des cours de couture à Paris...

et d'autres dont j'ai oublié de copier les liens...

 

Egalement, ma balade au Père Lachaise, hier, et ces photos d'une drôle de fontaine Wallace customisée :

 

 

20111203-Art-de-rue-009-copie-3.jpg   

 

 

20111203-Art-de-rue-008-copie-3.jpg 

 

20111203-Art-de-rue-004-copie-1.jpg 

 

20111203-Art-de-rue-006-copie-3.jpg                         Photos (c) Luciamel, Père Lachaise, fontaine Wallace, le 03/12/2011.

 

 

 

 

 

 

 Adele, someone like you...

 

 

 

 

Ma douce... je pense si souvent à toi...

 

 

J'ai vu Time out : le temps qui se décompte de nos veines... les riches qui toujours vampirisent ce que nous sommes (les DSK, les Sarkozy, les Guéant, les Hollande...), ils volent ce qui nous fonde : l'essence même de notre  vie, l'amour qui jamais ne pourra être possédé par eux les nantis... alors, ils paient des prostituées, alors ils se paient des journalistes... alors ils affichent leur liste de mariage sur le site des Galeries Lafayette. Tenons-nous prêts à faire sauter leurs banques, à les braquer, avec les armes, pour rendre au peuple ce qui lui est dû... allons chez eux (chez les propriétaires de L'Oréal, chez les gros bonnets du grand capital), et de l'indécence faite inhumanité... délivrons-nous, comme dans Time Out.

 

 


Voir les commentaires

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Ma douce

Repost 0