Publié le 28 Juin 2011

 

 

30012010-004-.jpg                                                 photo (c) Luciamel 30/01/2010. Art de rue.

 

 

N'oubliez pas de croire, n'oubliez pas que le désespoir est le début du bonheur... que la fin du monde est le début de TOUT...

 

Soyez désespérés, soyez comme l'enfant qui n'attend que l'amour, qui ne veut rien savoir de la gloire des grands...qui ne veut, rien moins, que réinventer le monde.

 

Et puis, comme le poète, et comme Don Quichotte, poursuivez un impossible rêve... : "aimer jusqu'à la déchirure, aimer même trop même mal, afin d'atteindre l'inaccessible étoile" (Jacques Brel)

 

 

  

Voir les commentaires

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Poésies - musiques

Repost 0

Publié le 27 Juin 2011

 

Monsieur Wikio, mon cher Albert, si tu me permets de citer ton prénom, tu m'as très poliment demandé de supprimer la référence à ton nom de famille, en effet, tu ne faisais qu'un stage chez Wikio et mon billet commençait à devenir gênant pour toi (en tête de Google pour la consultation de ton nom de famille). Ah, Wikio... et mes relations avec eux... une amie vient de m'indiquer qu'ils étaient en train de la draguer, ils lui proposent d'être rémunérée, c'est "Wikio experts"... Tiens,  comme c'est étrange, à moi on ne m'envoie pas ce genre de mails :

 

 

 

********************************************************************************************************************************

"Cher blogueur,

Overblog est heureux de vous informer du lancement de Wikio Experts, une plateforme de création de contenu rémunéré. Wikio Experts vous propose d’être payé pour la rédaction d’articles en toute liberté.

Wikio Experts élargit l’éventail des possibilités de revenus des blogueurs et leur donne davantage de visibilité sur le Web.

Vous êtes forcément expert ou passionné d’un domaine, devenir rédacteur sur Wikio Experts est un moyen ludique pour écrire sur vos centres d'intérêt et vous faire connaître, tout en gagnant de l’argent.

  • Rédigez des articles de qualité sur les sujets qui vous passionnent
  • Gagnez un revenu pour chaque article validé
  • Soyez lu et reconnu : vos articles sont publiés sur des sites de référence
  • Travaillez comme vous voulez (quantité, horaires, etc.)

Pour devenir rédacteur il vous suffit de vous inscrire à wikio-experts.com et d’écrire un premier article libre pour démontrer vos compétences dans le domaine choisi.

Wikio Experts publie uniquement du contenu qui n'a pas déjà été publié (site, blog etc.), afin d'éviter des problèmes de “contenus dupliqués”

Une fois votre article validé par nos modérateurs, vous avez accès à des milliers de sujets rémunérés et vous choisissez ceux qui vous intéressent. Il n’y a pas de limitation. Vous gagnez ce que vous rédigez. La plateforme est conçue pour récompenser le mérite et donc les rédacteurs les plus actifs.

C’est libre, gratuit et sans engagement.

Découvrez-nous et inscrivez-vous sur www.wikio-experts.com

Pour toute question, vous pouvez nous contacter à support-fr@wikio-experts.com

Wikio Experts"

*****************************************************************************************************************************

 

Ah, mon cher Albert, finalement, je te regrette toi et tes fautes de français... Le contact était quand même plus humain et direct.

Bon, est-ce vraiment cracher dans la soupe que de dire (tout en faisant partie du classement) que des choses étranges se passent dans cette "noble et transparente institution" qu'est le Wikio ? On prend seulement le risque de ne pas être sollicité par "Wikio experts"...

J'ai un peu reculé en juin... ok. Mais bon, étant donné que je n'ai pratiquement rien publié... c'est même étonnant que je ne sois pas retombée dans le no man's land de la blogosphère. 39e au multithématique, ce n'est pas si mal. Attendons la fin du mois, ça risque de dégringoler.

Mais, Lucia, pourquoi n'écris-tu plus ? Que se passe-t-il ?

La vie, le ciel, l'amour... et les oiseaux qui me sollicitent beaucoup.


P1010619.JPG

 

Et puis, je m'intéresse plus aux traders devenus moines (il s'appelle Henry Quinson) qu'aux soi-disant maîtres en spiritualité (et autres gourous du développement personnel) plus obnubilés par leur enrichissement matériel que par l'avenir du monde autour d'eux... 

Je dois avouer que de voir et d'entendre nos camarades de gauche, et/ou gauchistes, sauter sur toutes les causes bonnes à agripper pour bien gueuler un bon coup... (gueuler pour gueuler, protester pour protester, quitte à être absolument incohérent, en ne disant rien qui vaille pour le futur du monde, pour tout juste se convaincre qu'on est un esprit révolutionnaire...). Les fonctionnaires de la révolution, les assistés de l'anarchie... me fatiguent. 20 ans de RMI... puis de RSA... pour seulement gueuler... Pauvres révolutionnaires défraîchis... la gauche crève de votre tiédeur, de votre pâleur, de votre assistanat. Le capital vous a bien eus ! Il se paye votre acceptation tacite du système. Vous ne casserez jamais rien, même pas des briques, alors des pavés... Mais, comme me dit une collègue, tout comme moi exploitée dans le privé, on va finir par avoir un discours de réactionnaires anti-fonctionnaires. Nous quand on voit les profs du public gagner 2000 à 3000 euros par mois, en faisant 18h de cours par semaine, avec 17 semaines de congés... on se dit qu'on s'est fait avoir quelque part... avec Bac+5 et la même qualification qu'eux on rame à gagner 1700 euros et on n'a que les 5 semaines réglementaires. Pure jalousie ? ou injustice ? ou inégalité entre les citoyens ?

Je vous dis ça en passant... parce que les roses semblent perdre de leur couleur à vue de nez.

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Politique - société

Repost 0

Publié le 16 Juin 2011

 

 

20110612-photos-Julien-et-Maria-005.jpg

                  photo (c) Luciamel, galerie Art Symbol, place des Vosges, artiste : Cooper, 12/06/2011

 

 

 

Ma monitrice d'auto-école m'a aujourd'hui donné une sacrée leçon... elle m'a exposé son opinion sur DSK. Pour elle, il est innocent et ça se saura forcément bientôt. Elle rêve de le voir sortir de tout ça grandi, elle ne tarit pas d'éloges sur Anne Sinclair : cette sainte femme, et me dit que tout ça n'est qu'un piège tramé par Sarko et Obama.

 

Alors, les mecs qui se sentent attaqués par les féministes sur ce coup-là (coup bas) devraient se rassurer : la plupart de ceux qui croient au complot contre DSK (près de 70% des Français : c'est énorme !) sont des femmes. Les plus farouches défenseurs de DSK (autour de moi) sont des femmes. Je n'en revenais pas d'entendre ma monitrice essayer de décridibiliser au maximum la femme de chambre.

 

Nous les femmes... et notre... féminisme...

 

Je lisais tout à l'heure le billet de Dorham, il se demandait comment les femmes pouvaient avoir autant de contradictions... être féministes et (j'extrapole) défendre les biberons... Hier soir au MDB # 5 nous avons justement abordé cette question : celles qui veulent l'égalité, socialement parlant, mais qui n'en demeurent pas moins accrochées à leur domination ventrale : le bébé est à moi, le lien est exclusif, le bébé m'appartient. Elles ont du mal à lâcher sur certains domaines, ceux où pendant des millénaires elles ont eu l'exclusivité : la maternité, l'élevage des bébés, la cuisine... la maison. Elles veulent bien devenir des cadres sup responsables, mais redoutent de laisser le bébé au mari... "il ne saura pas", répètent-elles à l'envi. 

 

Heureusement, hier, nous avons eu des contre-exemples : Olympe, Aude , dont les maris ont su prendre la mesure de ce qu'est la liberté et l'égalité... Les jumeaux, les jumelles : quelle galère ! nous ont-elles dit. Et puis Sandrine, dont le Femmes en résistances va se dérouler bientôt à Evry. On a abordé des sujets délicats : la parentalité à tout prix ? les ventres à louer ? qui es-tu toi qui veux m'empêcher de faire comme bon me semble ? qui es-tu toi qui veux me juger ? Et qui es-tu toi, ce bébé, qui pourra un jour me demander des comptes ?

 

Nous femmes, réunies, à nous dire nos contradictions : comment être mère, être femme, être amante, être cadre sup ? sans vouloir forcément gagner sur tous les plans. Aurons-nous le courage, la force de lâcher sur cette question si cruciale : celle de l'enfant, celle de l'intérieur, de l'intériorité ? Laisser les hommes prendre une place plus importante dans ces domaines réservés (tabous qui sont ceux de la société, par, soi-disant, peur de la pédophilie) : les crèches, les écoles maternelles, le congé parental... On ne peut continuer à demander l'égalité sans abandonner le pouvoir qui nous a été dévolu (en contrepartie de la domination sociale) : le maternage, l'élevage, l'exclusivité féminine (école, maison) sur la relation adulte/enfant (avec ce que ça implique d'étouffement de la petite fille... et de valorisation du petit garçon).

 

Et nous, femmes sans enfant, quand nous lèverons-nous pour gueuler qu'on est des femmes tout autant que celles qui ont enfanté ? Quand je les vois, mes copines, traîner la patte après leur fils, leur fille (surtout), se sentir abandonnées, être de pauvres chaussettes déparaillées, elles qui en ayant donné le jour n'ont plus jamais existé que par cette moitié... sortie de leur ventre, je me dis que, finalement, avec mon neveu, avec mes enfants de passage, mes amis, mes amours... je ne suis pas plus mal lotie qu'elles. Côté liens, côté affection... j'ai dans les mains, j'ai dans le coeur beaucoup à donner, et tout autant qu'un parent... quand je donne à ceux qui croisent mon chemin. 

 

C'était notre dernier MDB... il y avait :

 

Aude

Sandrine

Olympe

Polluxe

Hervé (une femme comme les autres)

et moi...

 

 

 

et un cadeau... Quem de nos dois ? (qui de nous deux ?) de Ana Carolina... (n'hésitez pas à cliquer... car l'intégration de la  vidéo est désactivée).

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Montmartre des Blogueuses - MDB

Repost 0

Publié le 11 Juin 2011

20110605-De-Avec-Pour-Julien-023-copie-1.jpg                                          Photo (c) Luciamel, 5/06/11, Hôtel de Sully, Paris 4e

 

 

A chaque fois nous y trouvons du bon grain, celui dont on fait le bon pain. Chacune apporte sa sensibilité, son univers, et nous les passons entre les pierres de notre moulin : à paroles, à vent, à musique, à rêves... Nous les Dulcinée d'un nouveau monde, d'un nouveau Montmartre, où des Don Quichotte étonnés nous verraient venir les aider à combattre nos ennemis communs : la bêtise des puissants, l'injustice, la pauvreté, le non-sens de nos vies.

 

Notre prochain rendez-vous :

 

Montmartre des Blogueuses n°5

 

mercredi 15 juin, à partir de 19h30

Just be, 46, rue Caulaincourt, Paris 18e, Métro Lamarck ou Place Clichy

 

Nous, Polluxe, Olympe et moi-même, vous y espérons, et, comme ils disent chez Mc Do, "venez comme vous êtes" ;)))

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Montmartre des Blogueuses - MDB

Repost 0

Publié le 6 Juin 2011

 

La vie parfois nous guide, parfois nous perd... je l'ai suivie en ses méandres qui vont de mes rêves à mes peurs. Et là, surprise, joie et émerveillement ont seules marqué le sol sous mes pas.

 

Je vous confie ces images qui vous diront les lieux, les émois, les secrets de mes pérégrinations dans mon quartier.

 

Ne jubilons pas trop... ayons le regard aiguisé, ne nous leurrons pas sur des chimères (que de femmes s'y trouvent emprisonnées, que d'hommes s'y plongent), Anne Sinclair... la caricature. Comment peut-on rester liée à un homme tel que DSK ? Homme, femme... nous sommes parfois au bord de la faille. Ivan Levaï (premier mari d'Anne Sinclair et père de ses enfants) :

 

"je ne devrais pas être là, parce que tout a été dit par ce film, "Complément d'enquête" / "on ne connaît jamais les couples quels qu'ils soient (...) Anne c'est une résistante, c'est une femme de la Résistance en temps de paix (...) on ne sait pas que l'Histoire est tragique (...) ce qui arrive à son couple ça pourrait être considéré comme très banal (...) c'est une résistante, c'est une guerrière (...) les hommes sont les hommes, il doit y avoir en France 5 à 10 millions de femmes qui pardonnent (...) Anne est une riche héritière, mais elle n'est pas de droite... c'est anormal une héritière de gauche ? (...) les femmes d'aujourd'hui qui prennent le parti de la femme de chambre, je les comprends, car elles parlent et qu'elles vont parler maintenant, toutes celles qui se sont pincer les fesses par un petit chef (...) la société française va changer aujourd'hui grâce à cette affaire" .

 

 

20110605-De-Avec-Pour-Julien-003.jpg 

 

 

20110605-De-Avec-Pour-Julien-009.jpg

  20110605-De-Avec-Pour-Julien-015.jpg

 

 

20110605 De Avec Pour Julien 017

 

20110605-De-Avec-Pour-Julien-005-copie-1.jpg 

20110605-De-Avec-Pour-Julien-018.jpg 

20110605-De-Avec-Pour-Julien-020.jpg

 

20110605-De-Avec-Pour-Julien-021.jpg

 

20110605-De-Avec-Pour-Julien-023.jpg

photos (c) Luciamel, Ile Saint Louis, Montparnasse, Le Fumoir, rue des Francs Bourgeois, Hôtel de Sully, juin 2011.

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Luciamel

Publié dans #métro - voyages

Repost 0