Publié le 24 Mai 2012

Et pourtant j'y crois. L'Espagne souhaite de tout coeur perdre l'Eurovision, car ils n'auraient pas les moyens de devenir le pays organisateur du prochain Concours. Pour des raisons d'obscures alliances, il semble, par ailleurs, de plus en plus difficile à un pays de l'Ouest de gagner, alors celui de l'extrême Occident... n'en parlons même pas.

 

Filipa Sousa (Vida Minha), qui représente le Portugal, est parfaite (pour l'exercice) mais cela lui suffira-t-il ?

 

 

 

 

 

Je découvre, en couverture du dernier Telerama, que Melody Gardot sort un nouvel album, lui aussi inspiré par la ville de Lisbonne, par le fado, par le Brésil, et le tango... Ils sont enchantés à Telerama, j'attendrais d'avoir le CD pour vraiment juger, car le clip de promo ne me convainc que moyennement... et celui où on la voit poser nue dans une crique me laisse dubitative. Ô Melody ! qu'as-tu fait de ton génie ? Voici une interview où elle commente les différents titres de son dernier album The Absence : Lisboa, Mira... Mieux que le reste, moins superficiel.

 

 

 

 

 

J'apprends aussi que Berry sort elle aussi un nouvel album. Tiens, c'est étrange, ces trois voix, ces trois chanteuses, ont sans doute plus d'un point en commun. Voici "Si c'est la vie"... Décidément, j'aime bien.

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Poésies - musiques

Repost 0

Publié le 18 Mai 2012

Oh, envie de s'éloigner. Plus je lis, moins je lie. Comme si les mots, les gens, leurs discours, sonnaient de plus en plus creux.


 

20120430-Toulouse-068.jpg

Photo (c) Luciamel, François de Troy, Marie-Anne de Bourbon, vers 1690 (clin d'oeil à Euterpe), musée des Augustins, Toulouse.

 

 

C'est vrai sur les blogs, c'est vrai aussi dans la vie de tous les jours.

 

Rien à quoi s'accrocher, ni les relations professionnelles (que de coups bas, que de fuites, que de lâchetés...), ni les relations bloguesques (le MDB est une belle création, mais là aussi, comme ailleurs (le KDB ou la RDB), ce sont toujours des univers individualistes qui se côtoient.

 

La vie amicale est sans doute le seul havre de paix, la seule île où quelque chose pourrait encore être inventé. Mes ami(e)s, pour certains (et certaines), le sont depuis fort longtemps. Depuis presque le début. Je suis venue en France à l'âge de 8 ans (1968), j'ai dû quitter ma meilleure amie (Mila), aujourd'hui encore la blessure est ouverte et seulement d'écrire son nom les larmes me viennent aux yeux. J'y ai trouvé en 1968 une nouvelle meilleure amie (Béatrice), nous avons presque tout vécu ensemble, même si à certaines périodes nous nous sommes un peu éloignées.

 

Sous le signe du lien... oui, c'est essentiel.

 

J'ai appris à (devoir) quitter, à renoncer. En amour, surtout.

 

L'essentiel, c'est ce que, déjà en 1968, je vivais avec Mila, et ce que j'ai poursuivi avec Béatrice : le goût de l'école buissonnière (on avait préféré avec Mila, plutôt que d'aller à l'école pour étudier, nous les deux meilleures élèves de la classe, nous enivrer de sons, de sensations, en partant sur la colline pour la chasse aux grillons), l'envie de s'aventurer sur des chemins que toujours on nous interdit.

 

Et, tant pis, si pour cela le prix à payer est de... devoir renoncer. A un être, à un pays, à un travail, à un statut social, à l'illusion de l'amour, ou du bonheur, tels qu'on les a prédéfinis.

 

Et ce n'est pas le résultat à l'élection présidentielle qui me rassure ou m'enthousiasme.

 

Oh, je ne vais pas cracher dans la soupe. Je leur souhaite de tout coeur de réussir et de nous surprendre par leur inventivité, leur génie et, que sais-je encore, leur sur-humanité... Simplement, je ne crois pas une seconde qu'ils seront moins avides de pouvoir, moins filous que ceux qui les ont précédés. L'énarchie est de nouveau bien installée. Avec Sarkozy elle avait été mise à rude épreuve : il avait des manières de gueux, un parler de vacher, et se comportait comme un pâlefrenier... Retour donc à la chevalerie... et à la noble aristocratie des élus de plein droit, car la distinction doit perdurer. France, tu peux te rassurer : les maîtres du monde continuent et continueront à dominer. Une seule image pour me donner à espérer : le jeans de Cécile Duflot. Combien de temps résistera-t-elle ?

 

Je vais éviter de relever tout ce qui me déçoit dans ce gouvernement-là. Je vais laisser les faits parler d'eux-mêmes.

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Politique - société

Repost 0

Publié le 14 Mai 2012

Non, non... pas de politique ce soir !

 

Juste une envie d'écouter chanter... le blues. Ô land, Ô lord... ou Hold on...

 

Surtout "hold on"...

 

On en est là.

 

Vu le film "Margin call" (ça fait froid dans le dos) on est peut-être au bord du gouffre, et nos gentils nounours, ceux qui font "euh", qui y croient, qui s'y croient... n'y pourront pas grand chose, sauf qu'ils nous auront fait croire au paradis pour quelques instants. La petite fille aux allumettes...


 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Politique - société

Repost 0

Publié le 8 Mai 2012

Car les temps viennent où il nous faudra savoir ce qui nous guide, et quitter ceux qui nous guident.

 

Apprenons à chanter, retrouvons le chemin vers l'origine de nos êtres.

 

Chacun de nous porte en lui la lumière, l'alléluia...

 

Chacun de nous sait, chacun de nous est.


 

20120505-Portugal-003.jpg (c) Luciamel, le 6 mai à Barra, Portugal.

 

 

 

Tous ils dominent, chacun de nous est l'immensité.

 

Regardons de nouveau nos pas, réapprenons à marcher...

 

Chantons, alléluia... 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Poésies - musiques

Repost 0

Publié le 8 Mai 2012

Victoire ? quelle victoire ? celle qui va nous faire pédaler sur un pédalo (dans la choucoutre ou dans la semoule) ? celle qui va nous faire regretter que Sarko ne soit plus celui qu'on peut continuer à vilipender...


 

20120505-Portugal-002.jpg (c) Luciamel, mon 6 mai 2012, à Barra, Portugal.


 

 

Ô peuple de France, celui qui au "grand soir" de la grande élection de son président a arboré place de la Bastille des drapeaux dont le Front National n'a pas fini de se gausser. Au bout de très longues minutes on s'en est aperçu et c'est péniblement que quelqu'un a sorti un drapeau bleu blanc rouge... pour rappeler que l'élection se passait bien en France.

 

Le peuple de gauche s'y croit encore... alors... il danse... sur les cendres d'un carnaval achevé. On invoque Mitterrand, et on voit tous les vieux de la vieille bavant sur leur part du gâteau (franchement, Mireille Mathieu n'était pas plus ridicule que toutes ces actrices bobos venues gesticuler sur une place de la Bastille embastillée pour la cause).

 

Combien sont-ils à croire qu'on va les cajoler dans le sens du poil ? combien sont-ils à s'imaginer qu'ils sont revenus au paradis de mai 81 ? Il n'est qu'à voir la tête de Hollande pour comprendre que les ennuis ont commencé. Il n'est qu'à voir l'air réjoui de Sarkozy pour se dire que décidément Hollande... ce n'est pas un nom de président. Il n'est pas à gauche, il est gauche.

 

Qui est-il celui qui depuis des mois navigue à vue ? on le voit toujours à côté, ou face à une capitaine qui ne le quitte pas des yeux... Est-il comme DSK ? (l'homme fabriqué par la volonté d'une femme...). L'un pour se libérer de cette emprise-là n'a trouvé que la plus primaire des perversions, l'autre... n'aura même pas l'excuse du vice pour fuir.

 

Hommes et femmes libres, quand vous lèverez-vous ? 

 

Femmes de pouvoir (mères et autres mantes religieuses) quand nous laisserez-vous assumer notre destin ?

 

Quel couple !.. L'homme fabriqué par la femme aux millions... Quelle déception.

 

Amère victoire. Victoire à pleurer... Peuple de France prépare tes mouchoirs, mais aussi prépare-toi à résister et à lutter. Il nous faudra bientôt relever nos manches, il nous faudra démasquer tous ces guignols et, nous-mêmes, redresser la barre du navire*. Le Titanic, ça suffit !

 

 

 

 

 

* quand et comment ? les temps viennent...

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Politique - société

Repost 0

Publié le 3 Mai 2012

Ah, vous vous demandez tous : "qui va gagner dimanche ?". Figurez-vous que Madame Irma a la réponse, elle, Kristina, vous la donne sur cette vidéo youtube. Selon elle, Sarkozy l'emportera de justesse.


 

 

 

 

 

Je vais, moi aussi, jeter un oeil sur le ciel de ce dimanche. Tout d'abord il nous faut noter que nous aurons une pleine Lune Taureau-Scorpion, à 16°, la conjonction du Soleil à Lilith montre que certainement la révolte gronde, qu'on va vouloir décapiter un roi... mais lequel ? J'espère que le peuple saura montrer qu'il est seul souverain.

 

Si je me penche sur le thème des deux candidats (je remarque, au passage, qu'ils sont aussi grands l'un que l'autre... et que ce ne sont pas les 2 cm de plus de Hollande qui le grandissent énormément : Sarkozy fait 1,68m, Hollande 1,70m, à se demander pourquoi on a autant traité de nabot le premier, sans jamais éprouver le besoin de ridiculiser le second quant à sa taille...), je relève quelques points intéressants (sans vouloir en faire des prédictions) :

 

Hollande est Lion ascendant Gémeaux, ça serait plutôt lui le roi... au sens personnel (personnalité brillante qui va naturellement vouloir devenir le centre des attentions). Un narcissisme assez fort, une grande capacité à séduire par la parole, l'humour, avec une facilité à changer de vérité assez naturellement... Son point faible sera forcément l'inconstance, la roublardise, le mensonge... pour arriver à ses fins : régner. Il est Plutonien (Pluton conjoint au Soleil) ce qui lui donnerait la pugnacité et la volonté de pouvoir, froide, d'un Napoléon, ou d'un Mitterrand... Uranus opposé à sa Vénus natale, pourrait indiquer une rupture amoureuse... Valérie le quitterait-elle s'il perdait ? Ou aura-t-il une déconvenue avec les femmes ? DSK (le PS, le sexe... la prostitution) va-t-il encore s'inviter dans la campagne avant dimanche ? Pluton transite sa part de chance, ce qui est plutôt favorable : "le changement etc..."

 

Sarkozy est Verseau ascendant Vierge, il est le révolutionnaire, même s'il a pris la place du roi, il est celui qui a déjà coupé la tête de plusieurs rois... (Chirac, Villepin... Kadhafi...), il est celui qui vit tout (le bon comme le mauvais) soudainement, car tout est révolution dans sa vie, l'amour, les ruptures, les réussites, les défaites. Il n'est pas comme tout le monde. Dimanche prochain, Saturne transite son Neptune en Balance (il pourrait être inspiré, se donner une image de "sage"), Uranus passe sur sa conjonction Lune/Mars en Bélier... ce qui tendrait à l'aider grandement (sorte de victoire à l'arrachée, la chance de l'outsider). L'opposition de Jupiter à son Saturne indique qu'il a les puissants contre lui, l'argent contre lui... le pouvoir social et politique est contre lui. Ca peut sembler paradoxal, mais c'est ainsi : ce sont ceux de son camp qui risquent de le faire chuter (comme ce fut le cas pour Royal).

 

Vous me reprocherez de ne pas prendre position, de ne pas dire qui va gagner... parce que, sachons-le, nous sommes seuls à décider de notre destin, les astres ne font que nous incliner... nous sommes libres du meilleur comme du pire, à tout instant. C'est ainsi que beaucoup de bébés sont nés en même temps que Jésus de Nazareth, un seul est devenu le Christ. De la même façon pour Gandhi, pour Hitler... ou pour vous.Tout est possible à chaque instant. C'est à vous de décider ce que vous voulez vivre. 

 

 

 

 

 

 

Le temps de vivre - Georges Moustaki

 

Nous prendrons le temps de vivre
D'être libres, mon amour
Sans projets et sans habitudes
Nous pourrons rêver notre vie

Viens, je suis là, je n'attends que toi
Tout est possible, tout est permis

Viens, écoute ces mots qui vibrent
Sur les murs du mois de mai
Ils nous disent la certitude
Que tout peut changer un jour

Viens, je suis là, je n'attends que toi
Tout est possible, tout est permis

Nous prendrons le temps de vivre
D'être libres, mon amour
Sans projets et sans habitudes
Nous pourrons rêver notre vie

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Politique - société

Repost 0