La couleur d'Adam

Publié le 21 Janvier 2012

L'enfant regarde, me regarde, sa mère regarde dans la même direction. Une carte de voeux de l'UNICEF. Est-ce l'Ethiopie ? est-ce le Soudan ? Je ne sais, si ce n'est qu'ils sont bruns, métissés d'Indiens.


 

20110925-lavagem-Madeleine-Tristane-Banon-099.jpg

                                 Photo (c) Luciamel, 25/09/2011, près rue Mouffetard, Paris.

 

 

A chaque pas nous pouvons trébucher, c'est ainsi que se parcourent les chemins. Celui qui ne veut pas s'aventurer, qui ne veut rien risquer, jamais il n'atteindra l'au-delà de son passé, jamais il ne vivra son présent.

 

Les mères regardent là où leurs enfants regardent. Mais eux iront, s'ils veulent grandir, dans une autre direction.

 

Qu'il est long le chemin, qu'il est long... celui, comme le chantait Nougaro, qui nous ramène à notre enfance, après nous avoir mené dans notre futur.

 

Prenez un jeu de tarots (de Marseille) tirez une carte, elle vous dira (peut-être) où vous êtes en ce moment. Elle vous trompera peut-être aussi. A vous d'être vigilants.

 

Comment savoir ? En regardant au fond de vous, en ne vous racontant pas l'éternelle histoire du bébé qui a besoin de sa maman.

 

Etre une femme, une mère, qui dit "va, vis et deviens" et, comme dans le film, être prête à ne plus jamais revoir son enfant.

 

Etre un humain libre, portant tout l'amour du monde en le laissant s'écouler à l'infini.

 

Quelle carte vais-je tirer ce soir ? L'hermite...    Je vous copie l'interprétation divinatoire :

 

 

"L'Ermite intervient après la justice. Dans le cycle des tarots, l'Ermite indique la capacité de juger par soi-même. Là est la solitude de l'Ermite qui ayant appris comment bien juger a accès à la profondeur du savoir et de la connaissance. Le sage n'est pas celui qui cherche, il n'est pas le philosophe qui cherche ou qui aime la sagesse. L'Ermite est celui qui fuit l'homme car sa sagesse est vraie, il est de fait très prudent tant avec sa parole qu'avec ses jugements. Jugements qu'il prend le soin de cacher afin que seul ceux aptes à les entendre soient en mesure de les déchiffrer. Ce sont les paraboles et les phrases des maîtres qui restent invisibles à ceux qui ne veulent y voir que du vent; mais sont riches d'enseignement à ceux qui tentent de les comprendre.


Il est celui qui amène la lumière dans les ténèbres, par là il est celui qui est capable de trier et de démêler sans effort l'inextricable, et l'inexprimable. Là où se trouve de la complexité, le porteur de lumière, l'Ermite vient éclairer le requérant sur une facette du problème que celui-ci n'avait pas pris en compte.


Il symbolise un peu Lucifer, dont le nom signifie "porteur de lumière", c’est-à-dire qu'il est la connaissance juste des choses du monde-tel-qu'il-est. À l'inverse du pape qui est maître de métaphysique du monde-au-delà de la nature (physis).


C'est une lame qui doit éclairer le requérant, mais gare à sa lumière. Celle-ci par sa vérité brûlera sans doute autant les yeux de celui-ci, que la lame précédente la justice peut-être implacable dans ses jugements. Dans tous les cas, l'Ermite dit la vérité, mais celle-ci peut être encore cachée." Wikipedia

 

 

Alors, je vous le demande, de quelle couleur était Adam ? la réponse est ici dans cet extrait de Va, vis et deviens.

 

 

 

 

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Spiritualités - astro

Repost 0
Commenter cet article

lucia mel 31/01/2012 19:54


@Floréale : merci pour ton éclairage et la référence de l'article. Je vois que le sujet t'intéresse et que, sans doute, tu as beaucoup de choses à dire sur la question. Les liens étaient là pour
donner une orientation... vague, comme elle l'est souvent sur le Web. Je comprends que tu ne te contentes pas des divagations ésotériques à bon marché (ou à la louche). J'ai moi aussi tendance à
préférer qu'on trie le bon grain de l'ivraie. Mais... dans le doute, mieux vaut rester évasif, ou à tout le moins circonspect.

Floréale 31/01/2012 17:03


Lu tes liens, Lucia. Tu m'es sympathique et je ne te prends pas pour une idiote. J'ai tout de même rarement lu autant de conneries condensées en une page ailleurs que dans les liens que tu
proposes. Et en plus, ces pages sont mal écrites, ce qui présage mal du reste. Désolée.


Il y a longtemps, je me suis "battue" sur wikipédia sur l'article "atlantide" pour envoyer dinguer ailleurs les baguettes magiques et les extra-terrestres en vrac par paquets de 12 à la dizaine.
ça a fini par donner un article pas trop idiot avec le temps (je n'y avais plus remis les
pieds depuis des années), ça remet quand meme un peu les pendules à l'heure. Je te le conseille...


Il y a tout de même qulque chose de simple à comprendre: nous sommes toujours en période inter-glaciaire. En quelques 15 000 ans, la géographie a changé. Le nieveau de la mer a globalement monté
d'une cinquantaine de mètre (réf: l'entrée de la grotte Cosquer près de Marseille est à - 46m). Il est évident que les sapiens de la fin du paléolithique on parcouru des territoires aujoud'hui
immergé, traversé à pied sec des isthmes qui n'existent plus, et qu'en outre les mouvements telluriques, sismiques ou volcaniques ont effondré (plus rarement fait émergé) des terres.


La navigation hautière est présumée depuis 40 000 ans. Bien des groupes humains n'avaient pas besoin de "traverser l'Atlantique"; ils n'avaient qu'à caboter le long de l'islandis qui recouvrait
le pole nord jusqu'à la latitude de Lyon.


Je préfère passer sous silence les considérations linguistiques mentionnées.


Restent les cartes des tarots qui comme les hexagrammes du I King sont des transcriptions du savoir chamanique, ce qui relève du monde onirique, monde que personne à ce jour n'a su mieux explorer
que Carl Gustav Jung.


Ce qui n'a absolument rien à voir avec la géologie ni avec la linguistique. C'est tout de meme bien de ne pas tout mélanger, et on a beau dire, mais le rationnalisme occidental a vraiment du bon.


 


 


 

lucia mel 28/01/2012 15:32


@Floréale et @Béatrice : oui, "on" dit généralement dans les traditions ésotériques que les Atlantes étaient rouges, ceux qui ont survécu au déluge, à la fin du monde. Si vous avez le courage de
lire cet
extrait ou celui-là vous retrouverez la référence aux Atlantes,
dits "hommes rouges".

Béatrice 28/01/2012 13:29


 - Merci pour cet extrait, mon cher " Hermite ", - Et pour cette exortation à aller de l'avant      ( pas toujours simple, you know, ) - mais nécessaire, c'est sûr.


- Quand à la couleur des hommes, ne s'agit-il pas d'une adaptation au rayonnement solaire tout simplement, ou me trompe-je ?


 

Floréale 27/01/2012 21:20


On dit que les premiers humains étaient rouges, oui. "Cuivrés", et roux foncés. Une légende comme une autre. De meme qu'on ne sait pas très bien pourquoi il y a des blancs. Une théorie propose
que des cuivrés auraient blanchi en masse suite à un impact météoritique comparable à une bombe atomique... Une autre, bcp plus probable et rationelle, qu'un certain pourcentage nait albinos et
se serait regroupé (pour fuir la majorité cuivrée qui les éliminait par peur -le poil roux était considéré néfaste dans la haute antiquité, Ramsès II l'était et fit passer un "handicap" pour une
qualité rare...-)... Peut-etre meme y a -t-il du vrai dans les deux...


M'est avis que, si le métissage était entièrement réalisé, nous serions tous roux et cuivrés... du clair au foncé, des presque blancs et blond Titien aux presque noirs et auburn foncé... avec des
yeux du clair au foncé également, pas très différents de maintenant, en fin de compte.