J'entends le loup...

Publié le 9 Mai 2011

 

 

20110508 oeuvres de rue, art de rue 002

                                          photo (c) Luciamel, rue Vieille du Temple, 8/05/2011

 

 

 

Un billet sur le blog de quelqu'un avec qui je m'accroche régulièrement... (ça va finir par nous fatiguer tant lui que moi), au passage, vous noterez la fine analyse politique, et la pure objectivité de ses propos... hmmm, chez lui aucune moquerie, aucun sarcasme, ni de propos méprisants, quand il s'agit de parler des gens... et de leur engagement politique, en l'occurrence ici, Eva Joly. On se demande comment on peut juger quelqu'un en quelques mots et lui reprocher : "Elle a dévoilé tout son programme en une seule phrase, comme si elle se vidait d’un laïus appris par cœur".

 

Zemmour est servi à la même enseigne dans ce billet. En ce moment ça me semble plutôt pathétique, comme dirait FOG, "tirer sur une ambulance ça ne satisfait que les "petits esprits"" (quand on le pousse à en rajouter dans sa charge contre Nicolas Sarkozy). Non seulement Zemmour ne la ramène plus (c'est presque officiel que Ruquier va le virer à la rentrée car il devient trop gênant), mais c'est devenu un jeu à On n'est pas couché, lui couper la parole, l'humilier à-qui-mieux-mieux... c'est vendeur, ça ne peut que plaire à ceux qui veulent faire dans le rendement, le résultat... l'audimat).

 

Ce n'est donc pas que de la misogynie qui faisait le ton ce billlet, c'était plus la désinvolture péremptoire de la position de numéro un notoire... qui semble donner des ailes pour juger le monde, les gens, les  commentateurs... autour de soi. On frôle "le syndrôme Nicolas"... Sarkozy, dont Franz Olivier-Giesbert a rappelé les qualités d'homme d'action, mais dont il expose surtout la mégalomanie et le narcissisme avérés.

 

J'ai commis l'erreur de commenter le billet... du blogueur influent, la solidarité masculine a fait le reste... :

 

 

Nicolas a dit…

Moi aussi, je l'aime bien mais elle n'est pas faite pour le job.

lucia mel a dit…

tiens, tiens... "elle n'est pas faite pour le job", j'ai l'impression d'avoir déjà lu ça quelque part.

Nicolas a dit…

Tu te rends compte de ce que tu dis ? Tu voudrais qu'on arrête de donner notre avis. Tu prones la censure...

Monsieur Poireau a dit…

Parce que c'est une gonzesse, on ne doit pas dire "elle n'est pas faite pour le job" ni le penser parce que sinon forcément, on est monstrueusement sexiste !
C'est tellement caricatural que c'en est drôle ! :-)

Nicolas a dit…

Poireau,

Oui. Un sommet...




Je laisse ces Messieurs... à leurs points de vue inattaquables (sous peine de me faire taxer de "castratrice"... ou d'obsédée... euh... que dis-je... de "folle", car ça c'est leur grand truc... traiter les femmes de folles... leur ultime argument, celui qui leur évite d'avoir à réfléchir, avec la nouvelle parade qui, normalement, selon eux, est indépassable : "on ne peut plus critiquer une femme sans se faire taxer de sexiste"... quelle aubaine ce jugement-là, comment oses-tu répondre à ça ?).

Alors, suivez mon conseil, la prochaine fois que vous voudrez commenter un blogueur influent, réfléchissez-y à deux fois, soit vous vous prosternez, soit vous le flattez. Point. Si vous prenez le risque d'émettre une critique, on vous houspillera de manière tout à fait potache... et "bon enfant",  n'allez pas prendre la mouche... quand même..., ils sont charmants entre eux ces Messieurs (et de gauche qui plus est... donc inattaquables quant à leur misogynie...), il est juste regrettable qu'avec ce même esprit et quand ils sont un peu plus cons...  ils finissent par violer une fille dans une gare à Lyon (et là, on ne va pas vérifier s'ils sont de droite ou de gauche...).

Dans le cerveau reptilien de certains hommes (de tous ? je sais bien que non, et que cette domination est tout autant inscrite dans le cerveau des femmes que celui des hommes) il y a cette idée qu'une femme menacée s'écrase... qu'il suffit, donc, de l'intimider pour pouvoir la dominer... Vous devriez, Messieurs, revoir vos copies, et vos programmations... Toutes les femmes ne sont pas telles que vous le croyez.

Hommes, femmes, personne n'a le privilège de la connerie... (et je suis en bonne ligne pour ce qui est de la connerie du Wikio) mais, qu'on arrête de croire que certains (hommes) ont un supplément, non pas d'âme... mais de costume (ou de moustache) pour décrocher le "job" (l'habit faisant toujours le moine!). 



  

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Politique - société

Repost 0
Commenter cet article

Suzanne 13/05/2011 09:50



Avec une majuscule à Noirs, pardon.


 


Et le coup du cerveau reptilien, franchement...



Suzanne 13/05/2011 09:47



Lucia: on en revient au même noeud de désaccord: peut-on dire qu'"une femme  politique n'est pas faite pour le job" sans se prendre des baffes des ultra-féministes ? Je dis oui, tu dis non.
Je considère qu'en politique comme ailleurs les femmes sont (c'est un présent de conviction) les égales des hommes, et qu'on peut leur dire ce qu'on dirait à un homme, ya pas d'raison.


Pareil pour les noirs, les Arabes et les Belges. (ah, les Belges, quelle grande race !)



lucia mel 13/05/2011 00:52



@Toff : sauf que là ce sont deux nanas (Euterpe et Suzanne) qui se battent à coup de cerveau reptilien... avec des scorpions et tout et tout... dressés sur leur queue. Bon, moi je dis, rien de
tel qu'une soirée à danser sur Nolwenn Leroy... à part les timides (90% de l'assistance) tout le monde s'amuse, et on oublie nos différends. Ouais... Enfin... peut-être.



toff de aix 12/05/2011 22:45



ahh la légendaire incompréhension femmes-hommes, ça continue même dans les blogs! Nous ne pensons pas pareil, vous et nous, et nous prenons forcément la mouche...pour des choses différentes. Le
jeu de la séduction est fait pour gommer ça, le temps de se reproduire : c'est inscrit dans nos gènes. Mais la nature reprend vite le dessus : il suffit d'utiliser -un peu- le cerveau (pas le
reptilien, mais l'autre, le cognitif) qui nous a été donné pour voir que tout ça part d'une banale incompréhension. De toutes façons, moi la guerre des sexes je m'en fous : je suis devenu suisse
depuis bien longtemps, alors...


 


bises à tous/toutes/et à toi Lucia



lucia mel 12/05/2011 20:01



@Euterpe : tu sais que tu es mon amie. Je comprends que tu souffres de te voir étiquetée ainsi de mégère, de féministe "folle", ou d'hystérique, ou de... pseudo-ci, pseudo-ça... qu'en plus ça
soit fait de manière clanique... est absolument intolérable pour moi. Je sais que parfois tu mets (toi aussi) l'artillerie lourde, mais je comprends le pourquoi de tout ça, pas sûre que Nicolas
(ou Suzanne, ou Olympe) le puissent. Non qu'ils soient stupides, nous le savons bien, c'est sans doute même leur trop grande intelligence qui les handicape, il leur manque ce que beaucoup de mes
commentateurs disent aimer trouver dans mon blog... le

lucia mel 12/05/2011 19:44



@Suzanne  (commentaire de 9h54) : tout le malentendu était bien là !!! comment peut-on dire d'une (ou d'un) écolo (mais ici en l'occurrence on l'a utilisé non pas pour disqualifier, mais
bien pour dénigrer une femme : je le maintiens) : "il/elle n'est pas taillé pour le job ?"


 


si LE "JOB" c'est PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, qui a imaginé un instant que Hulot, Duflot, et même Marine Le Pen... (qui est quand même à plus de 20% d'intentions de vote) seraient un jour
PRESIDENT(E) ? Ils ne sont pas là pour être élus PRESIDENT(E), ils sont là pour amener à réfléchir sur certaines questions, pour peser sur le choix que nous allons faire pour un candidat de
droite ou de gauche. Alors, en quoi Eva Joly est-elle plus nulle que les autres ? (et là je te rejoins sur ton analyse) parce qu'elle ne regarde pas une caméra en face ??? parce qu'elle met plus
en avant la lutte contre la corruption que l'écologie à proprement parler ? mais elle a répondu à cette question chez Ruquier, elle a montré à quel point les deux questions étaient reliées (la
corruption et la pollution), et qu'en luttant contre l'une on luttait aussi contre l'autre. Elle a parlé d'écologie. 


si le "JOB" c'est de mener une campagne, et le candidat d'un parti (dont les appétits se sont aiguisés depuis les dernières régionales), je ne vois pas en quoi JOLY est si nulle. DUFLOT me semble
très offensive, un peu trop peut-être par moments, elle semble avoir les dents bien plus longues que JOLY, quant à HULOT ses changements de direction (avec le vent) ne pourraient que desservir
les écolos. En quoi est-elle plus nulle ??? elle ne regarde pas la caméra... non "elle n'est pas taillée pour le job"... C'est horripilant d'entendre toujours ces jugements non pas des qualités
et des défauts d'une personne, mais de l'adéquation de la personne à la fonction... c'est un procès en identité, et non sur des faits. Il se trouve que toujours c'est aux femmes qu'on fait ces
procès-là, c'est à ça que j'ai réagi. Je ne dis pas qu'elle a plus de qualités qu'un homme (que certains, certainement, mais pas de manière intrinsèque), mais qu'on arrête de sous-entendre
qu'intrinsèquement c'est sa "féminitude" qui l'empêche d'aller à la bataille. LES FEMMES NULLES ONT LE DROIT ELLES AUSSI D'ASSUMER DE HAUTES FONCTIONS, D'AVOIR LE JOB !!! Combien d'hommes nuls ne
voyons-nous pas défiler A TOUS LES JOBS.


 


C'est un peu long... mais il le faut peut-être pour défaire, remonter en arrière les mal-entendus.


 


@Suzanne (les échanges avec Euterpe) : je trouve assez lamentable la façon dont Nicolas dénigre Euterpe sur son blog (je reconnais qu'Euterpe n'y va pas avec le dos de la cuiller, pourtant je
comprends ses colères... et parfois ses emportements : solidarité féminine, ou simplement reconnaissance de la colère de celui (celle) qui finit par crier (exploser) quand il n'en peut plus de
voir trop d'injustices se perpétrer ?).


 


Je te remercie d'avoir accepté l'échange (car malgré vos accrochages musclés, j'estime que vous avez dialogué). Et, j'ai bien lu qu'elle aussi voulait (sachant que tu es une amie proche et fidèle
de Nicolas, et que tu ne te prives pas toi non plus d'en dire des vertes et des pas mûres à propos d'elle) t'amener à accepter de parler avec elle.


 


Vos légumes m'ont amusée (le Poireau... les frites... l'oignon qui fait pleurer). Les Belges... ça m'a fait penser à Baudelaire... (quel raciste celui-là !!!). Et puis, là aussi j'ai cru
discerner des malentendus (Poireau n'est pas belge... il est français, mais il vit en Belgique : j'ai compris ton humour, je ne suis pas sûre qu'Euterpe avait tous les éléments pour pouvoir le
comprendre, était-ce très sympa de l'entraîner dans cette direction-là ?).


 


Tu le comprendras sûrement, comme toi, je place l'amitié et la fidélité à mes amis en très bonne place. Pour cette raison, je suis choquée de la guerre qui a été déclarée à Euterpe sur certains
blogs. Cela ne m'empêche pas (et certains pourraient te le confirmer) de parfois dire à mes ami(e)s un peu trop... durement à leur goût (je le reconnais) ce que je pense de leur comportement, ou
de leurs idées. Nicolas est sanguin, il est Taureau... il fonce obstinément. Je suis ascendant Bélier... j'envoie tout valser, deux bêtes à cornes... Mais je suis aussi Poissons... je navigue, je
rêve...


 


Pour ce qui est du féminisme... je ne sais pourquoi par moments on m'accole cette étiquette, les injustices m'horripilent, il se trouve que les femmes en sont les victimes bien souvent. Tu
pourras vérifier sur le blog d'Olympe, jamais je n'ai été classée chez les "féministes" (et je n'y tiens pas). On m'accole cette étiquette souvent quand on veut m'attaquer... tiens... c'est
peut-être un indice. On me taxe tout aussi souvent d'anti-féminisme... ou pas assez d'engagement dans ce sens. J'y perds mon latin... mais pas grave je suis prof de FLE... (français).


 


Pour ce qui est des "bonnes" femmes, ou des femmes "bonnes", le soir où il a live tweeté l'émission de Ruquier Nicolas a écrit, pour émettre un jugement sur la co-autrice du livre d'EVA JOLY :
"ah, au moins la blonde, elle est "bonne", c'est déjà ça, je regarde"  (ou quelque chose d'approchant, je ne vais pas rechercher dans tous ses tweets). Moi, ça m'énerve qu'on parle des
femmes comme ça. Excuse-moi.


 


Il dit qu'il m'aime bien... je n'en suis pas si sûre, il m'a supprimée de sa blogroll voici quelque temps, il me demande de ne plus commenter chez lui... Il prend la mouche à la moindre de mes
remarques. Oui, c'est vrai que cette fois-ci j'ai mis le paquet, l'artillerie un peu lourde... mais que veux-tu, c'est la seule façon, parfois, de se faire entendre.


 


J'espère quand même que ta journée n'a pas été si mauvaise que ça. Merci encore d'avoir bien voulu me répondre ici.


 


 



Euterpe 12/05/2011 15:08



Ta conversation est si raffinée et si enrichissante que je ne peux m'empêcher de te dédier un  proverbe belge : " Il vaut mieux péter en société que crever tout
seul". Je trouve qu'il te va comme un gant (ou Gand).



Suzanne 12/05/2011 14:17



(n'empêche, c'est pas sympa de balancer Lucia comme ça, elle qui vous aime bien et tout et tout)



Suzanne 12/05/2011 14:10



"parmi les amis de lucia, il y a des traducteurs belges."


Je me doutais bien qu'elle n'avait pas que des qualités...



Euterpe 12/05/2011 13:40



A suzanne : n'oublie pas de verser les droits d'auteur à Nicolas le las et son Poireau le rôt parce qu'elle n'est pas de toi, celle-là ! Et copieuse, en plus !