A tous les Bretons de Lisbonne

Publié le 30 Décembre 2012

P161010_15.560003.JPG

Photo (c) Luciamel, 16/10/2010, Paris, la Bastille, manifestation, théâtre du Soleil.

 

 

 

 

Je n'aime pas les veilles de départ, je n'aime pas la fin de l'année...

 

Cela me rend mélancolique, or, je préfère la saudade (ce souvenir qui nous emplit de désir, et nous donne l'envie de retrouver ce que l'on a perdu) à la mélancolie (ce sentiment de tristesse qui nous vide de tout plaisir).

 

Au Portugal on a coutume de souhaiter aux gens de bien finir l'année et de bien réussir leur entrée dans l'année nouvelle : "boas entradas".

 

Comme une fin de semaine, comme un dimanche soir... le 31 décembre s'annonce cette année... un lundi.

 

A tous ceux qui ont de la peine, à tous ceux qui ne peuvent festoyer, à tous ceux dont l'âme hurle dans le noir, à tous ceux qui ne croient plus à la fin du monde, à tous ceux qui rêvent d'un nouveau monde, à tous ceux qui voudraient le rendre plus juste... à tous ceux, et toutes celles, qui préfèrent un bon Hitchcock... ou un bon Titanic... (à la télé ce soir) à une déprime mal venue, je dis :

 

 

FRA-TER-NI-TE... mais aussi EGALITE, sans oublier la LIBERTE.

 

 

Que ces jours, souvent moins sereins qu'on ne le dit, se passent pour le mieux et que nos anges gardiens nous prennent dans leurs ailes pour nous protéger.

 

En dédicace à mon père, ce clip de Nolwenn Leroy, cette Bretonne de Lisbonne, comme lui... (à son arrivée en France, son patron lui avait dit qu'il parlait le français comme un Breton, il lui avait répondu : "Oui, je suis un Breton de Lisbonne"). 

 

 

 

 

 

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Poésies - musiques

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

lucia mel 01/01/2013 20:00


@Chantal : merci, belle, belle, belle année à toi aussi, pleine de beaux dessins de rue, d'enchantements de toutes sortes, webesques ou autre.


 


@MHPA : c'est ma mère qui m'a rappelé cette anecdote, le Breton de Lisbonne... oui, mon père avait des copains bretons (un surtout), je crois qu'à cette époque-là ce n'était pas commode d'être
breton à Paris... (une certaine Becassine est aussi passée par là). Belle année à toi (vous) aussi, et que le plaisir d'écrire ne te quitte pas.


 


@Euterpe : merci, j'ai bien glissé dans l'année nouvelle ;)) bien contente que tout se soit passé en douceur, amis adorables, soirée on ne peut plus détendue, bref, moments précieux... J'espère
qu'à Berlin aussi les anges sont venus te bercer de leur douce mélodie. Belle année über Berlin.


 


 

Euterpe 31/12/2012 19:12


Et hop ! Encore une chanson que je ne peux pas entendre ! Mais je l'entends dans le texte, la "saudade". Un Breton de Lisbonne ? Franchement je me demande à quoi ressemble l'accent breton, en
fait.


Bonne glissade (Rutsch) dans la nouvelle année !;)

MHPA 31/12/2012 07:57


 


Encore des bretons? Pas vrai, déjà qu'on n'en sort plus (#jégoun), là ça devient trop.
Mais c'est vrai qu'autrefois, les bretons montant à Paris "baragouinait" (de Bara (beurre) et gwin, ou gwen), et je suppose que ça pouvait faire penser à toutes les langues qui s'y
mélangeaient.
Pleins de douceurs  Lucia, et que l'année à venir soit pour toi la plus belle.
 

Chantal 30/12/2012 21:02


J'ai pensé à vous hier soir en écoutant France Inter, l'atelier de Vincent Josse (déjà diffusé en 2010 je crois) était consacré à Miss Tic. Et comme j'ai aimé vos photos de dessins réalisés dans
la rue, ceci explique cela.


Je vous souhaite de bien profiter de votre séjour au Portugal.