Le coucou va aimer le fado

Publié le 29 Juillet 2011

20110719-006.jpg                                photo (c) Luciamel 19/07/2011, rue des Blancs Manteaux

 

 

Tu l'as pris au pied de la lettre mon paradis blanc... et le dormir...

 

J'aimerais te redire cher Coucou, ce que je t'avais écrit au moment de la mort de ta femme :


 

***************************************

 

La vie est moche, moche, moche.

La vie est dure, dure, dure,

Tant de fois,

Qu'on en arrive à se dire :

Ras-le-bol, stop, j'en ai marre !

 

Même le coucou s'arrête de chanter,

Dans ces moments-là.

 

La vie est moche, moche, moche.

La vie est dure, dure, dure,

Trop souvent, et pourtant...

La vie est belle, belle, belle,

De temps en temps.

 

C'est une vibration, un inspire... 

Le printemps, en plein hiver.

Ca vous prend comme un amant,

Doucement et profondément.

 

Myrtille, clémentine, orange,

Noms de poissons,

Bonheur qui efface 

Les pleurs, la haine, la disgrâce,

D'avoir été mal aimé(e).

 

Alors, coucous, revenez à la vie,

Chantez, lancez-nous vos envies,

Dites-nous l'amour à l'infini...

Le coeur du monde est : "coucou". 

 

*******************************************

 

 

De là-haut, ou là-bas, je sais maintenant que tu m'entends mieux, je sais aussi que tu me donneras, dans mes rêves, toutes les solutions à tes rébus de l'au-delà...

 

Car, n'oublie pas, je continue à t'écouter chanter.

 

Pour t'amuser (car il est important de s'amuser quand on est mort) je t'ai concocté un rébus à ma façon (cf. la photo en haut de cette page), au hasard... je suis sûre que tu trouveras la réponse (ou sinon Mtislav, ton fidèle champion, t'aidera).

 

Je ne sais comment tu es mort, la voiture renversée de Mtislav me fait penser à un accident...

 

Et puis, parce que c'est la tradition sur mon blog, je t'offre une chanson, ou plutôt un fado... une belle femme ça t'aidera à t'envoler.

 

J'avais écrit ce billet sur elle, Maria Ana Bobone (rien à voir avec l'affaire DSK !!!), avec les paroles et la traduction française, cela t'était prédestiné... une veille de nouvelle lune : sur l'autre face de la lune

 

 

 

  

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Poésies - musiques

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

MHPA 01/08/2011 20:08



Lucia,  je t'ai laissé un mail.



mtislav 01/08/2011 02:12



Je ne sais pas comment est mort le Coucou. Un accident, littéralement, c'est une chose qui arrive. Pour l'autobus, j'ai choisi cette photo parce que je la trouve un peu étrange, désertée,
peut-être parce que Jean-Louis faisait dans le "transport en commun", toutes sortes de littératures, sans parler de ses invitations à nous creuser le cerveau, chacun prenait un billet pour la
destination de son choix. Il n'y avait qu'à voir les délires toujours réjouissants. 



solveig 30/07/2011 23:20



J'ai hésité à te laisser un commentaire.


Tes mots sont destinés au Coucou, exclusivement.


Mais je les trouve beaux et voulais te le dire.


Là où il est maintenant j'espère qu'il est délivré des tourments de la vie, cette vie qui n'avait plus d'importance pour lui.


Bien à toi Lucia.